Concasser le granite : un travail dur qui rapporte peu aux femmes

Concasser le granite : un travail dur qui rapporte peu aux femmes

Avoir un plat de riz par jour est l’une des difficultés que rencontrent certaines familles au Burkina Faso. Pour ne pas succomber dans la fatalité, certaines femmes ont décidé de prendre les devants à travers le concassage du granite au quartier Pissy de Ouagadougou. Jeudi 17 mars 2011. 13h05 mn sur le site gisement de granite situé au quartier Pissy de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Sous un soleil de plomb, l’air surchauffé et chargé de poussière une femme, assise à même le sol chaud, s’est attaquée à un tas de granite. Elle s’appelle Rakièta Zongo. Elle a le visage couvert de poussière grise où ruissellent de grosses gouttes de sueur et les traits tirés. Une petite barre de fer longue de 30 cm environ à la main droite, elle réduit en morceau de gros blocs de granites. Lire la suite de l’article…

À propos de l'auteur

Boukari Ouédraogo

Boukari Ouédraogo est journaliste multimédias et blogueur burkinabè passionné des nouveaux médias, du cinéma et du sport. Il blogue depuis 2009 pour le compte de Mondoblog.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *