Présidentielles: le Pérou écartelé

Premier tour de l’élection, ce 10 avril. Les deux favoris? Humala qu’on dit « populiste de gauche » et Keiko, fille de Fujimori, condamné à 25 ans de prison pour violation des droits de l’homme… Deux figures qui parlent au nom du peuple agacé de se sentir écrasé.
Lors de l’élection précédente, Face à Humala déjà, le Pérou avait finalement choisi la « voie raisonnable » en réélisant Alan Garcia. Le centriste a permis au pays de garder un taux de croissance plus qu’honorable, on frôle avec les 10%, mais collectionné les scandales de corruption comme on enfile des perles sur un collier. Résultat? Une rupture de plus entre le peuple et son président Lire la suite de l’article…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *