Les filles de ménage, esclaves des villes

En Afrique, de nombreuses familles font venir des jeunes filles du village pour servir de domestiques en ville. La plupart d’entre elles travaillent dans des conditions déplorables si ce n’est de la pure exploitation, de l’esclavage. Aller au bureau le matin et le soir laisse peu de temps aux Ouagalais pour s’occuper de la maison.  Ces réalités de la ville obligent certaines femmes à recourir aux filles de ménages. Il y a deux catégories : celles qui logent dans leurs familles d’accueil et celles qui travaillent la journée et rentrent dormir chez elle. Les familles d’accueil préfèrent que les domestiques dorment chez elles. Lire la suite de l’article…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *