… Et la libido tua l’homme

… Et la libido tua l’homme

 


Ruth avait donc été très prévoyante ! De toute façon, je n’ai plus aujourd’hui cette certitude, cette confiance en moi-même, cette surestimation de mon amour-propre qui m’avait, il y a presque un mois, poussé à lui crier, humilié et sur les nerfs « Ruth, tu me déçois vraiment en me réduisant à ce que tu penses de moi, je suis plus grand que cela, et tu dois savoir que tu te dévalorises toi-même, en me faisant ainsi tomber bas. » Elle avait tout simplement souri, en maintenant sa décision : « David, tu es un homme, et cette fille est une femme. Elle doit quitter cette maison cette nuit même. Je vais me charger moi-même de l’amener chez ses parents, elle ne restera plus ici. Du moins si tu ne veux pas que je te quitte. » Elle sait m’avoir, juste en me menaçant de me quitter. Je n’avais plus pipé, complètement ramolli comme une boule d’akassa du Ghana. Et elle mit en exécution sa décision, cette nuit.

…lire la suite

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *