Lettre d’un camerounais à DSK: une camerounaise aurait dit ouiiiii!

Cher Dominique Strauss Kahn,

Désolé de t’écrire en retard. J’ai assisté avec  beaucoup de curiosité à ta chute des  hauteurs du FMI. Informé des détails de  l’histoire, je n’ai pu m’empêcher de me dire  que tu es un peu con tout de même. Te fâche  pas hein? mais sérieux, qui a envie d’aller se  faire une guinéenne de 32 ans mère d’un  gosse à New-York? Rien que ce détail m’a  convaincu du caractère louche de ton  histoire. Je ne te juge pas hein, je me dis seulement que tu n’aurais pas eu tous ces ennuis si tu avais choisi Yaoundé comme lieu de villégiature.

Lire la suite de l’article…

 

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

1 Commentaire

  1. Bonjour chère Ngimbis,

    J’ai lu ta lettre que tu as écris à DSK où tu l’invitais à venir à Yaoundé. Malheureusement cette histoire louche pleine de remous s’est passée trop vite, sinon je ne pense pas qu’il aurait décliné ton invitation vu l’histoire de DSK, d’après certains médias. S’il advenait DSK par exemple, arrivait à Yaoundé, est-ce que tu l’aurais accueilli à bras ouvert ? Avoir l’âge avancé cela n’explique pas qu’elle ne peut pas être courtisée par un homme aussi important que DSK. Tu sais toi-même que devant l’ « amour » quelques soient les fonctions occupée et dans n’importe quelles institutions ne jouent grand chose.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *