Côte d’Ivoire : « chaque camp doit répondre de ses actes »

Côte d’Ivoire : « chaque camp doit répondre de ses actes »

 

 

La société civile veut éviter une justice à deux vitesses.

40 ONG de la société civile avec en tête celles qui luttent pour la défense des droits de l’homme viennent de tenir à Abidjan une conférence de presse autour de la question de la mission du CPI, celle des droits de l’homme et de l’application de la justice en cette période de réconciliation. Cette conférence de presse qui avait des allures de grande messe des droits de l’homme a permis aux acteurs de la société civile d’adopter une déclaration commune. Dans cette déclaration, associations et organisations de la société civile demandent aux nouvelles autorités Ivoiriennes et à la Cours Pénale Internationale de tenir compte des crimes et atrocités commis en Côte d’Ivoire depuis 2002.

Lire la suite…

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *