Ylang-ylang, une filière en plein déclin à Mayotte

Ylang-ylang, une filière en plein déclin à Mayotte
ylang-ylang/source :madmoizelle.com 

Jérôme travaille dans la filière de l’ylang-ylang à Mayotte. Au cours d’un entretien, il nous parle de cette filière en déclin.

No man’s land : Quel est l’état actuel de la filière de l’ylang-ylang à Mayotte ?

Jérôme : La filière de l’ylang-ylang se porte mal, en raison des évolutions juridiques, économiques et sociales, d’une part, et, d’autre part, l’ylang est soumis à un cours mondial qui varie entre 90 et 110 euros le kilogramme. Pourtant, de la cueillette à la distillation de l’ylang pour avoir de l’huile essentiel, le total coûte 300 euros. Avec les alambics INOX, il faut 80 litres de pétrole pour avoir 2 litres d’huile essentielle. Lire la suite…

À propos de l'auteur

Adjimaël HALIDI

a collaboré au magazine économique mahorais Horizon Austral , à l’hebdomadaire Mayotte Avance , au quotidien La Gazette des Comores et à l'Agence de presse HZK-Presse.

Archives par auteur

1 Commentaire

  1. Bonjour Monsieur,
    J’ai beaucoup apprécie l’article que vous avez rédigé sur ce blog.
    Ayant été à Mayotte du mois d’octobre 2009 à janvier 2010, et en suite en contact avec des producteurs d’ylang pendant toute l’année 2010 jusqu’à l’actualité, j’ai constitué un dossier très complet sur l’ylang mahorais et la situation réelle de la filière (ce qu’on ne voit pas sur des articles apparus, par exemple, en Upanga, Libération, etc.).
    Si vous êtes intéressé à suivre ce dossier, vous pouvez rentrer en contact avec moi par email, éventuellement au téléphone ou Skype. Je vous transmettrai mes coordonnées par e-mail.
    Sandra CARRAL

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *