Qui sont ces Camerounais qui demain brûleront leur pays?

Qui sont ces Camerounais qui demain brûleront leur pays?

Les camerounais ont d’excellentes métaphores pour traduire les situations de l’existence. J’ai découvert l’une d’elle il y a peu. Pour noter le fait qu’une jeune fille a grandi, ils disent : « lorsqu’elle baisse son caleçon, ce n’est plus uniquement pour pisser ». Entendez, elle fait déjà les choses des grandes personnes. N’ergotons pas sur le goût délicieusement camerounais de la phrase, ce n’est pas notre sujet. Dans les années 90, alors que je baissais mon caleçon uniquement pour faire pipi, j’ai assisté  avec effroi aux violences des « années de braise », ces années qui ont précédé et suivi l’introduction de la démocratie chez nous. Lire la suite…

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *