Nous, pestiférés, révoltés de demain

Nous, pestiférés, révoltés de demain

L’avenir d’une nation est sa jeunesse, stipule cet adage devenu tellement banal à force d’être répété. Et si notre Togo, au passé souillé par le règne sanguinaire et totalement stérile d’Eyadema Gnassingbé, au présent hypothéqué par l’incompétence et la lâcheté de son fils Faure Gnassingbé, doit espérer son avenir de cette jeunesse togolaise-là que nous voyons aujourd’hui, celle de la vingtaine, de la trentaine, qui est là, juste devant nous, au Togo ou ailleurs… notre pays n’a pas d’avenir. Un glorieux avenir. Car la génération togolaise de demain qui sortira de la jeunesse togolaise d’aujourd’hui n’aura que deux aspects. Révoltée ou corrompue.

Lire la suite…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *