Togo : synopsis de sortie de crise

Une réflexion sur l’ampleur de cette manifestation me rappelle deux articles que j’avais écrit : L’avenir de mon pays semble sombre et Malaise dans la cité. Je concluais le dernier article par ces mots : « ces évènements […] sont des signes de l’échec d’une gestion quarantenaire et caduque du bien commun qu’est le Togo, et présagent des lendemains incertains pour notre pays si Faure et ses druides politiques ne prennent pas la mesure de la soif de changement et d’alternance qui anime le peuple togolais ».

Moins d’un mois après cette conclusion, nous assistons à une contestation populaire suivie d’une répression aveugle du régime de Faure Gnassingbé perpétuant ainsi la logique qui a animée les 37 ans de règne sans partage de feu son père Gnassingbé Eyadema.

Des 52 ans d’indépendance du Togo , le clan Gnassingbé et les thuriféraires qui le maintiennent en vie peuvent se glorifier d’en détenir 49. Puisque déjà en 1963, le père de l’indépendance et de la nation togolaise, Sylvanus Olympio, fut sauvagement assassiné par une soldatesque au solde de l’ancienne colonie.

Disons donc cinquante (50) ans de règne dynastique d’un clan au pouvoir mais qui plus est maintient le peuple dans la misère, le mensonge et la répression.

Le mal togolais, pour le résumer simplement puisqu’il est simple, est un problème de confiscation du pouvoir.

 Lire la suite

À propos de l'auteur

Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *