Ben Laden et ma gonzesse à l’église

Crédit image: http://attias.net

J’ai honte, hyper honte de n’être sorti qu’avec une seule Tchadienne en plus de vingt-six ans de carrière depuis mon dépucelage à deux ans et demi dans une chambre d’hôtel à Lomé avec la fille d’un ministre togolais de l’époque, la classe, une fille devenue entre-temps Miss Togo, parce qu’il faut dire que j’ai cette particularité d’être sorti avec un chapelet de filles devenues, quelques temps après que je les ai virées, des Miss et des maîtresses de chefs d’Etat, et c’est là mon seul point commun avec Eyadema notre pas si cher que ça et pas si regretté que ça ancien chef d’Etat, père de notre actuel pas si important que ça président Faure Gnassingbé, Eyadema qui me ressemblait sur le fait qu’il avait la particularité d’être sorti avec des filles qui sont actuellement devenues des maîtresses de son fils, et moi je suis sorti avec beaucoup de filles devenues après des Miss donc des maitresses de chefs d’Etat, avis donc à toutes les nymphos désirant devenir Miss et maîtresses de chefs d’Etat, mes frais de consultation vous sont offerts, service après-vente garanti, les filles, écrivez-moi vite, places limitées.

Euh… hein… ouais, je ne suis, donc, sorti qu’avec une seule Tchadienne, Jessica, Jessica une de ces filles-là qu’on surnomme ton pied mon pied, aussi collante qu’un riz thaïlandais préparé par une Togolaise, et parlant riz je profite pour faire la pub d’un riz made in Togo et qui porte le nom du nouveau parti politique de Faure Gnassingbé, Riz Unir, c’est à mourir de rire, disons que Faure surnommera bientôt le Togo par le prénom d’une de ses copines, République Ingrid, euh…

Lire la suite

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *