Sexe et cuisine : Comment cuisiner son mari à l’africaine ?

En optant pour ce titre, qui  n’est d’ailleurs pas de moi, d’une part je ne prétends aucunement livrer ou faire découvrir à des esprits superstitieux envers les coutumes et pratiques africaines, un certain secret culinaire féminin exotique, une sorte de potion érotique destinée au bonheur d’un mari.

D’autre part je ne prétends pas enseigner des recettes à des femmes soucieuses de garder pour elle seules leurs époux ou en mal de stabilité conjugale.

Même si c’est le cas, Calixthe Beyala l’aurait déjà fait. Car l’intitulé de cet article Comment cuisiner son mari à l’africaine ? est le titre d’un roman de cet auteur Camerounaise dont je vous présente une lecture.

Ce roman semble contribué à la résolution d’une préoccupation peut-être première sur l’échelle des difficultés des femmes : Comment garder son mari ou en amont comment arracher à une rivale un homme ?

Pour y arriver, Calixthe Beyala ne passe pas par quatre chemins. Pour elle, la gestion de la satisfaction sexuelle est l’une des clés fondamentales pour résoudre cette équation.

Lire la suite…

À propos de l'auteur

Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *