Ma fille-dictionnaire plus l’addition

Suite à mes articles Capitaine Sanogo, le septième amant et L’Ivoirienne s’agenouille pour sucer, respectivement consacrés aux Sénégalaises et aux Ivoiriennes, deux ou trois Maliennes jalouses m’ont écrit sur Facebook pour m’exprimer leur colère. « Eh bien, Dave, notre Dévé à nous, comment peux-tu être aussi sadique avec nous, hein, nous t’avons accueilli ici les bras et d’autres parties de nos corps ouverts, quand en 2008 tu fuyais ton petit pays de merde-là où la dictature voulait te dézinguer, voilà que t’es là à écrire des articles sur les autres filles et pas nous, eh bien, dis, elles ont quoi de plus que nous, ces Sénégalaises noires-charbon et ces Ivoiriennes vantardes là hein, tu dis que les Sénégalaises sont belles et les Ivoiriennes généreuses et niqueuses, eh bien, qui t’a dit que les Ivoiriennes savent mieux niquer que nous, hein, c’est pas parce que tu nous vois faire semblant que tu vas dire que les Ivoiriennes niquent mieux que nous, pour nous là c’est à cause de la religion que nous jouons les hypocrites, sinon si c’est la nique là, Dave, va te coucher pour dormir, faut pas faire, plus niqueuse que Malienne tu crèves, le danger c’est que tu risques même d’écrire sur les Guinéennes avant nous, et là ce sera la mort, parce que ces Guinéennes-là et nous, y a pas photo, si ce n’est qu’elles sont plus spécialisées dans la création de scandales dans des hôtels de luxe, t’es là tout le temps à nous critiquer que nous sommes des limes, que nous demandons trop d’argent aux hommes, eh bien, on va faire comment si nos hommes sont moches, ne savent pas draguer comme les Ivoiriens et les Togolais, et pire sont des polygames, hein, tu épouses un Malien, il t’use en te faisant des enfants rachitiques, t’envoie à la retraite et épouse une autre fille, au nom de la religion, nous gagnons donc quoi durant nos années de retraite si ce n’est ce que nous leur avions soutiré quand nous étions à la page, hein, bah, écoute, Dave, si tu veux pas que nous envoyions des hommes du capi Sanogo te loger deux explosifs dans ta gueule de petit tombeur, eh bien, fais un article sur nous, nous sommes après tout tes secondes chouchoutes après ces Togolaises courtes et laides-là, hein !

Lire la suite

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *