Mon rival est une femme de ménage

 

Elvis était vraiment sérieux. Il avait vu Andeye dans la salle d’embarquement de l’aéroport d’Accra, une grossesse de six ou sept mois dans le ventre, attendant son vol pour Bamako, dans les bras d’un jeune homme très beau et paraissant aisé. Andeye mariée. Enceinte. Elle aussi ! Je m’étais tourné, les yeux presque en larmes, vers la représentation du Christ à mon chevet, Seigneur, je sais que tu n’as jamais connu une aventure avec une fille ici-bas, mais sache qu’apprendre que son ex est mariée, enceinte, alors qu’on est toujours célibataire, apprendre que son ex vit les plus beaux moments de la vie d’une femme, ceux pendant lesquels elle attend un enfant, alors qu’on est toujours là à chercher son pain de chaque nuit dans les boîtes de nuit, dans les restaurants, parmi ses étudiantes, à chercher sa pitance incertaine parmi des filles dévaluées de Bamako qui sont tout sauf des femmes à épouser, est le pire cauchemar qui puisse arriver à un homme, que t’ai-je fait pour mériter ce si violent châtiment-là, hein, doux Jésus, toutes mes ex se marient, se la coulent douce dans leurs foyers, elles ne sont même pas malheureuses, maltraitées, elles sont au contraire choyées, et…

…car une ex qui se marie, qui est heureuse, alors qu’on est toujours seul, est un soufflet, un échec. C’est le chancelant brin d’espoir qu’on a de la retrouver qui se brise. Un signe qu’elle vous a carrément oublié, qu’elle ne passe pas ses nuits à rêver de vous et chercher à vous reconquérir comme vous le pensez, le rêvez. Elle a une autre vie, d’autres rêves, d’autres délires, d’autres désirs avec un autre homme. La déprime !

Lire la suite

 

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *