Comment je suis devenu un enfant du Renouveau

Photo officielle du Roi Lion

J’ai mal aux pieds.

Hier, le Roi Lion a débarqué pour un « court séjour professionnel » dans son pays d’origine. Comme d’habitude, ses cerbères ont bloqué les routes, dont l’axe primordial de la Poste centrale, paralysant pendant de longues heures la circulation dans Yaoundé-Ongola. Je ne comprendrai jamais cette attitude. Quel en est exactement le but ? Donner l’illusion au Roi de rouler sur une autoroute en vidant artificiellement les rues ? Exigence sécuritaire ? De quoi aurait peur notre roi ? Nous l’aimons, il le sait et ça fait trente ans que ça dure.

Un ami me demandait dernièrement pourquoi nous autres camerounais avons cette manie de nous plaindre des choses sans jamais nous investir pour les changer. Je lui ai répondu:  mon ami, bouffe ton poulet et laisse les choses qui te dépassent (il est des gens comme ça qui vous posent des questions bizarres à des moments bizarres).

Pour lui répondre, il ne s’agit pas de renoncement. Je penche pour le lavage de cerveau. Sérieux hein? Moi par exemple, je suis un enfant du Renouveau. Né en 83 je n’ai connu qu’un président jusqu’à ce jour. Donc en réalité, les mots, alternance, démocratie, ne sont pour moi que des concepts théoriques plus ou moins vides.

Lire la suite

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *