Afrique

Ambiance de salon de coiffure

Mia, Leslie et Nadège, les as de la coiffure faisaient bouger le quartier depuis l’ouverture de leur salon : passe-mêches, lace frontale, la Kery Hilson… Elles savaient reproduire à peu de choses près les coiffures des stars. Elles étaient sûres de tout connaître en coiffure jusqu’au jour où Moni poussa le rideau de leur salon.

education-fonctionnelle-niger

L’ alphabétisation fonctionnelle au Niger

Le Niger est un pays aux multiples difficultés, aussi bien économiques, sociales que politiques. La conjonction de ces facteurs avec d’autres viennent aggraver, un peu plus, les conditions de vie des uns et des autres. En 2014, le taux d’alphabétisation était estimé à 26,5% ; l’accès à l’éducation est, somme toute, l’un des principaux défis que doit relever le gouvernement dans les années à venir.

exposition-paris-danse-arts

Kettly Noël, la performance comme espace d’exposition du corps et des sentiments

Samedi 1er juillet, a eu lieu le vernissage de l’exposition « A quoi rêvent les forêts ?  » à la galerie des filles du Calvaire sous le commissariat de Lucie Touya. L’exposition collective rassemblait 7 artistes dont deux artistes performeuses : Olya Kroytor et Kettly Noël.  Née à Haïti,  Kettly Noël a d’abord vécu quelques années au Bénin,  avant de s’installer au Mali à Bamako où elle vit depuis plus de 20 ans maintenant. Elle y a créé la structure […]

boris-bachorz-afp-afrique

Interview : Boris Bachorz, directeur Afrique de l’Afp « Lorsqu’on se retrouve exposé y compris physiquement, une intensité de nos sentiments en ces moments est plus forte que le reste. »

Boris Bachorz, est venu à l’Agence France-Presse (Afp) après avoir obtenu son diplôme à  l’Ecole Supérieure de Journalisme – Lille et de l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg. Il a travaillé pour l’Afp à Lille, à Bruxelles, à Londres et à Moscou, où il a remporté le Prix Albert Londres avec l’équipe […]

revolution-numerique-pas-lieu

La révolution digitale n’aura pas lieu…

Dénoncer, sur internet, c’est un premier pas, c’est un premier acte de bravoure et je n’oserai jamais jeter la pierre à ceux qui font ce premier pas mais ce qui serait intéressant, c’est de transposer d’une façon ou d’une autre NOS coups de gueules digitaux pour en faire de vraies forces dans notre quotidien, dans nos communautés. Et d’être enfin de vraies forces qui sauront influer sur les décisions de nos sphères politiques ou économiques.