Afrique

Mendiants : les abandonnés !

Impossible de traverser Conakry sans apercevoir ces regards inquiets. Ils sont bien présents le long des rues tendant machinalement la main pour nous rappeler leur indigence. Parmi eux, des manchots, des boiteux, des estropiés, des enfants albinos, des jumeaux, des aveugles, des vieillards, des vieilles femmes en guenilles… Mendiants, les affuble-t-on. Moi je les appellerai : les abandonnés.

Comment l’expliquer à mes enfants ? L’image du racisme

J’ai essayé, dans mon post précédent, de remonter le plus loin possible, selon moi, à l’origine de ce qui a pu être l’obsession des belges pour l’identité, leur identité, et leurs ambitions « civilisatrices »… Mais je ne sais pas dans quelle mesure ça pourrait parler à mes enfants. Je pense plutôt que je devrais commencer par un texte dans lequel j’explique de quelle manière j’introduis mon cours sur le racisme à mes élèves de sixième secondaire.

J’ai participé à la formation Yali Dakar

Le Young African Leaders Initiative (YALI) est une initiative du Département d’État des États-Unis. Pour résumer, l’objectif du programme est de soutenir les jeunes leaders africains dans leurs efforts pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité dans le continent africain. J ai participé à la formation qui s est déroulée en mars dernier à Dakar. Récit.

enfant-parent-papa-famille

Pourquoi les africains doivent faire plus d’enfants ?

L’Afrique s’est faite dépeuplée au travers de l’esclavage et de la colonisation, sans oublier le taux de mortalité élevé et aujourd’hui le poids de la migration qui sont de vrais freins à l’explosion démographique de l’Afrique. Les Africains ont servi à alimenter les autres continents. Oui, l’Afrique est le réservoir humain du monde.

LIBREVILLE PORTE-T-ELLE BIEN SON NOM ?

Principale ville du pays, la capitale gabonaise porte un nom très évocateur pour les défenseurs de l’épanouissement du corps et de l’esprit. En la baptisant « Libreville », le fondateur de cette ville a voulu véhiculer un message intemporel sur la liberté chèrement gagné après 400 ans d’esclavage.

Petite histoire du wax : décolonisons la mode

A l’occasion de la Fashion Week, Les Etats généraux de la mode se sont tenus à la Colonie à Paris, les 19 et 20 janvier 2019. Lors de ce week-end spécial sous forme de séminaire expérimental, la thématique générale était : décolonisons la mode. Les nombreux intervenants organisés sous forme de tables rondes ont débattu avec passion. Revenons sur l’histoire du Wax, star des podiums.