httpmaplume.mondoblog.org20141030tension-faso-silence-coupable-institutions-africaines

Tension au Burkina, le silence coupable des institutions africaines

Le Burkina Faso vit actuellement au rythme des manifestations de rue découlant de la crise politique qui oppose le pouvoir en place et les partis de l’opposition. Les chancelleries occidentales appellent les deux parties à la retenue tout en insistant sur le respect de la Constitution actuellement en vigueur.

220px-Blaise_Compaoré_2010_monochrome_rogné

Compaoré Président à vie, ça passe ou ça casse

Etre Chef d’Etat à vie en Afrique n’est pas un fait nouveau. De mémoire, on peut citer Ahmed Sékou Touré de la Guinée, Félix Houphouët-Boigny de la Côte-d’Ivoire, Gnassingbé Eyadéma du Togo, Omar Bongo du Gabon, décédés respectivement en 1984, 1993, 2005 et 2009. Mais autre époque, autre mentalité pourrait-on […]

elle-change-le-monde

Aminata, l’autre Malala

Ce récit est celui d’Aminata, l’une des milliers de Malala anonymes que compte notre planète. Ah ! notre chère Malala, c’est ce qu’il convient d’appeler « avoir un grand destin ». Cela n’arrive pas tous les jours, moins encore à n’importe qui. Il faut être exceptionnel, être entre autres, Malala. […]

220px-André_Gill_-_Madame_Anastasie

Autocensure, suis-je en train de tuer ma liberté (d’expression) ?

« L’autocensure est la mise en œuvre préalable d’une censure que s’applique à elle-même une personne, une institution, une organisation, etc. L’autocensure devance ce qui est perçu comme une menace (réelle ou supposée) de censure par une autorité (politique, financière, religieuse, etc) ou plus largement par ce que l’on appelle […]

Ebola, l’Afrique doit tirer des leçons

L’Afrique n’a pas encore fini avec les crises en Centrafrique, en Libye et au Mali qu’elle est confrontée à une redoutable épidémie. La fièvre hémorragique virale Ebola est en effet l’une des maladies les plus graves connues chez l’homme : son taux de létalité peut atteindre 90 %. Depuis sa découverte en 1976 en République démocratique du Congo, le nombre de décès total qui y sont liés avoisine les 3 000, rien que pour l’actuelle flambée.