VELAFRICA

EN ETAT DE CHOC

HAUTS PATURAGES

EN ETAT DE CHOC , HEUREUSEMENT LUC ET EVELYNE INTERVIENNENT

AURILLAC sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Si il y a quelqu’un qui m’enléves une belle épine du pied c’est bien Luc COTEL et Evelyne SANDNER .Ce couple Strasbourgeois vit à Capdenac Gare , et c’est chez eux que je me rendais sur leur invitation , vu que ce sont de trés grands amis de Jacques WITTE , le créateur de Pépiweb , oh ce n’est pas sa seule création , mais c’est graçe à Pépiweb que ce site existe , sans oublier que cela sort des réalisations de Jacques.

PAYSAGES FANTASTIQUES

Pour rappel je viens de passer la nuit à Aurillac , ma fatigue étant telle que je

PETITE IDÉE DE LA PENTE OU J’AI PASSÉ LA NUIT

décides de me reposer ici et de reprendre la route demain . En plus cela va me permettre de mettre à jour vélafrica  , de changer mes freins ainsi que d’aller à Décathlon pour trouver des sardines plus solides que celles que j’ai . Je me leve vers 9H 3o , premiére surprise je reverrai un cycliste qui avait bu un verre au petit café du camping de la Saintoire ce qui me mettra de bonne humeur aussitôt et me ravira  de cette  rencontre. Nous discuterons un petit moment mais je dois aller à la poste .La poste d’ Aurillac se trouve juste derriére un magasin  de vélos, les cycles FARGES, qui l’air d’être une grosse concession , on me l’avait recommandé , je lui ferai changer mes patins de frein , en lui demandant de me parfaire les réglages de mes plateaux et de mes pignons arriére . C’est tout juste si il ne m’envoya pas chier , prétextant  un diplôme cycliste dont je n’ai aucune connaissance , bref quelque chose qui me mit mal à l’aise par rapport a ce vélociste ( à croire que la sympathie à Aurillac ça n’existe pas ) Vous dires que j’étais mal est pas une utopie . Je me sentis trés mal à un moment donné , ou la il me donna l’occasion de le prendre pour un charlot et plus même .
Je m’explique ………………….il est concessionnaire Garmin, donc je lui demande un renseignement  sur mon GPS  , je rappelle un Garmin 605 Edge . Je lui explique que suite à un vol de mon Edge 705 ou il y avait la carte Europe , si je ne pouvais pas récupérer une carte de l’Europe ou une carte TOPO pour celui que j’ai racheté chez Matériel net ( qui pour moi devait avoir une carte Europe incluse , autrement dit Matériel Net m’a trompée sur la vente de ce 605 Edge)     Ne voila t’il pas que ce personnage , concessionnaire Garmin me dit que mon GPS n’acceptes pas les cartes , il ne fera que me donner , les données qu’il va enregistrer et pas autre -chose , surtout pas me renseigner sur les routes à prendre . 

A quoi sert un GPS sinon de donner les routes et les directions ? dites moi le voir . En tout cas cela  précise la qualité des revendeurs de cette marque , je ne les qualifierai pas mais  j’ai mon avis la-dessus , comme mon avis sur certains vélocistes , on est loin de  Esprit  Cycles de Strasbourg ou du relais vélo de Besançon , oui je suis loin mais on est aussi à des années lumiéres au niveau de la sympathie et de la compétence . Je partirai de ce lieu assez remonté contre ce genre de comportement .

SANS COMMENTAIRES

Je dois prendre mon repas de midi et ensuite aller chez Décathlon chercher mes sardines .Je déjeune tranquillement une petite spécialité du coin pas trres chére . Reprends mon Bredelers  , mon dieu qu’il est léger j’ai l’impression de voler et non plus de pédaler . Je ne peut pas mieux dire et penser en matiére de voler , puisque quelques minutes plus tard , dans les étroites rues de la ville , ou les pistes cyclables sont présentes , où je suis et circules , je me fais klaxonner plusieurs fois par la même voiture , autant que je saches la piste cyclable c’est pour les vélos et non les bagnoles .Elle me doublera avec rage pour me jouer un sale tour un coup de frein juste devant moi ce qui fera que je me jetterai sur mes freins  pour ne pas entrer en collision avec elle , je lui rentrerai tout de même dedans au prix d’un beau soleil , heureusement j’avais le casque , j’ai fait carrément un saut périlleux  le vélo en fit de même . Je me reléverai mal en point avec des blessures au pied gauche et mal au coude avec un bel hématome.Je réussis à me relever et à me remettre sur le vélo , me rendre aussi chez décathlon où je fis mes courses que j’avais à faire mais avec un mal au coude terible , en plus quand je tournais le bras , j’avais l’impression que celui m’échappait et me faisait souffrir .La chaleur , le choc et mes blessures eurent raison de moi et je me sentis trés trés mal au point même de tourner de l’oeil et   de m’évanouir. J’en ferai part à un employé de la surface de vente , qui lui appela son chef , ensuite les pompiers ou je fus évacué sur l’hopital d’Aurillac , service urgences .La je commence à me poser des questions, notamment fractures ou pas fractures; l’attente est longue , en plus je pense que je dois passer des radios , mais ça ne viens pas , car il faut attendre que le docteur de service me consulte . Il vienda tres longtemps aprés , je ne puis dire combien de temps , mais une éternité pour moi. Quand il m’examinera il me fera saavoir qu’il ne peut pas se prononcer sans radio , en tout cas il pronostique soit une grosse entorse soit une fracture au niveau du coude gauche .Je passerai les radios en questions bien longtemps aprés sa demande. Le résultat sera sans appel , fracture du cubitus gauche .

DESTINATION CONQUES

De ce pronostic et de cette constatation des radios , il me fit mettre une espéce de bandes qui passe au dessus de l’épaule et en dessous du bras pour me maintenir ce bras . Cela fût réalisé assez vite , n’empêche que je dois rentrer au camping , prévenir Luc et penser aussi au vélo . Beaucoup de choses à la fois avec un moral en berne et en dessous des chaussettes .Par obligation je prendrai un taxi , ce qui me perturbe beaucoup car c’est une dépense supplémentaire. Prévenir Luc est aussi une des priorités , seulement  agir avec un seul bras c’est plus que compliqué . En plus je ne retrouve plus le numéro de téléphone de Luc  , cerise sur le gâteau le portable a subi des dégats sans compter qu’il est vide . Je m’attends à une nuit plus que compliquée.

CAPDENAC GARE
MERCI À EUX
MERCI À EUX


LE CHOIX ENTRE DEUX ROUTES

LE CHOIX ENTRE DEUX ROUTES

le 29/06/2010 –sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Quand je vois la pente a franchir , qui est dans Besse , cela me laisse perplexe , mais i faut y aller,en plus je ne sais pas très bien comment je vais réagir dans cette montée qui est plus q’une grimpette ,en plus juste aprés le rond-point en bas de Besse , ce qui d’entrée me mets le moral à plat car malgré que je vais mieux , je ne suis pas en pleine forme avec cette impression d’être dans du coton .En plus je pense que tant que je ne rencontrerai pas le croisement de Super Besse , cela montera encore , je verrai bien , je suis dedans et il faut y aller sans discuter.

Ouf juste un peu de plat

Pour tout arranger , je serai dans l’obligation de m’arrêter pour me vêtir des vêtements de pluie , sauf que trés vite je m’apercevrai que c’est une giboulée de petite grêle , oh chance je trouverai un lieu pour m’abriter , mais j’ai peur de prendre froid ,  encore une fois je ne me sentirai pas trés bien , cet arrêt n’est pas fait pour arranger les choses .Quand tout cela se calmera je prendrai la route et roulerai le plus longtemps possible en traversant de fabuleux paysages , mais aussi de trés belle vallées , juqu’au moment ou je serai dans la brume .
Je ne sais pas encore comment je me suis débrouillé mais je me retrouve sur une route à trés forte densité en voitures ,en camion , la D978 ,il faut que je remédie à cela au plus vite .Oui mais voilà avec ma tête de linotte , j’ai oublié de remplir mes bidons , je n’ai presque plus rien à boire en plus il fait trés chaud . Priorité des priorités trouver de l’eau ,ensuite prendre une autre route que celle-çi , si possible une petite départementale.Fort heureusement il y a une maison pas trés éloignée d’un village Feniers me semble t’il , et un monsieur est dehors , je m’arrête et lui demande poliment si il ne pourait pas me remplir mes deux bidons , cela va me permettrre aussi de me renseigner pour trouver une petite départementale .

Merci Madame et aussi à votre mari ce litre d’eau m’a rendu un grand service

Je vous avoues que cela m’a rassuré et conforté que les gens de france et notamment tous ceux qui sont en france profonde sont autre chose que ce français des grandes villes (celui que je dénomme le mouton de panurge ) , reste que pour moi ce n’est plus la france mais la sarkozie petite province oublié ,rejetée, nauséabonde des states , à moins qu’elle tente de ressembler par une trés pâle copie aux étates unis , pas étonnant du tout avec ces politiques qui ne connaissent rien à la france , ce si beau pays que quelques énerguménes sont en train de détruire et enfoncer vers je ne sais quoi ( une nouvelle guerre certainement )

 MA CULTURE PHOTOGRAPHIQUE SE NOURRIT

Entre Condat et LE PUY MARY sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Pas facile de circuler sur ces petites routes qui montent et qui descendent , pleines de graviers ou de boues, du coup quand je suis sorti du camping , je me suis retrouvé devant un choix cornélien , mais cela j’y reviendrai plus tard , puisque comme à l’habitude j’ai trainé dans mon sac de couchage et traîner aussi à remballer tout.

Ce qui me permettra de dire au revoir au couple du camping car et de flaner aussi avec  ce si sympathique imprimeur de la Seine et Marne , ce qui fera que nous nous rassasierons par un joli menu à midi  ce au café du camping la Santoire . Cela à pour effet que je ne décolle pas avant 13H3O , décidément  je ne pourrai jamais partir de bonne heure et rouler à la fraîche le matin , ce qui me fait dire que je ne vais pas rouler un grand nombre de kilométrres .

Brume et nuages qui cachent la ville de Condat , vue d’en haut cette bourgade semble dans un écrin , je n’ai pas le temps ou presque pas le temps d’admuirer le paysage car  ça descends et c’est mouillé donc je dois être vigilant , en plus je crois que je n’ai plus de frein avant , je redouble de prudence .Je sens le besoin de me substanter et aussi de prendre du chaud , par chance au détour d’un virage il y a un café patisserie qui se présente à mes yeux . Il tombe bien celui -là . Je marque un arrêt pour me remetre ou tenter de me remettre en forme.C’est la que je comprends que je suis dans le fief de Georges POMPIDOU , donc je me renseigne , effectivement il est né dans le village au dessus et y a toujours résdé .

Vieille charrette

 

Je repars une bonne demie heure aprés en contrôlant mes patins de frein, effectivement je vais être dans l’obligation de les changer , aussi bien à l’avant qu’à l’arriére.Je ferai quelques métres , quand je vis une affiche d’une exposition photo . Il y avait un homme qui nettoyait l’entrée et le sol de la rue pour rendre propre l’endroit . Je m’adresse à lui pour en savoir plus sur cette exposition. En fait Albert MONIER, est un photographe de la région qui plus est , doit être l’inventeur de la carte postale et aussi du poster ( c’est ce que l’on m’a précisé) Une carte postale me fût offerte par la dame qui tient l’exposition ( cette carte est destinée à Tiphaine , je vais te l’envoyer , afin que tu saches et connaisse ce photographe) Bien entendu les gardiens de l’exposition  font tout pour que ce photographe soit reconnu à la maniére des Doisneau , Willy Ronis etc…………. la dame tentera même de me vendre des clichés et le porto -folio , mais je transporte déja lourd dans ma remorque et sur le vélo ce serait un poids supplémentaire .Je lui ferai comprendre et je lui ferai savoir que ma retraite n’est pas une retraite de sénateur , donc que je ne peut pas me permettre.

Brumes et nuages

 

Je quitterai cette exposition en pensant que je dois trouver un endroit pour dormir , puisque la journée à tout de même été éprouvante , mais avant je dois quitter Condat. Tout en bas du bourg aprés un beau virage à droite , il y a un croisement qui m’indique déja le Col du Puy Mary , un gros morceau mais je n’en suis pas encore la .Je regrimpe à nouveau jusqu’à Saint Bonnet de Condat ou se mets en travers de ma vue un petit café avec terrasse qui indiquait aussi un camping , en fait c’est le camping  la Santoire, où j’y ai passé la nuit .

Camping sympa , ainsi qu’agréable , je m’y installe et de suite un monsieur me dira bonsoir en allant prendre sa douche la sympathie s’installera de suite , en plus marrant  comme je peut faire certains raisonnements , je passe devant une tente   , à côté il y a une voiture immatriculée YCM 77 ( je pensai de suite Yellow , Magenta, Cyan et 77 c’est Meaux pour moi ou a 18 ans je faisais mes premiers poémes et entendait pour la 1ere fois  « Satisfaction » par les Rolling Stones).le gars à dû m’entendre car je pensais a haute voix , du coup on a sympathisé aussi , dans ce camping il n’y avait que ces 3 locataires.Une soirée fort agréable s’annonçait et effectivement elle s

Je passerai à quelques métres de cette plaque de neige au Puy Mary

e passera bien , je remercie encore le couple pour le sel , car des pâtes sans sel c’est vraiment pas bon.

A BOUT DE FORCES JE DEMANDE

LAVIGERIE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Il me restait 7 kilométres à couvrir pour arriver au sommet du Col Puy Mary , je n’avais pas compté que  je finirais la journée à bout de forces au point que je mis le pied à terre et que je demanderai un endroit pour planter ma tente Wechsel . Bien m’en pris car je ne savais pas du tout ce qui m’attendais , malgré que je le devinais , que je le craignais aussi.  Cela je ne le saurai que le lendemain.(Quelque fois j’ai de bonnes intuitions ,  sauf que la c’est la fatigue musculaire , la fatigue physique et morale c’est vrai que ça tue de ne voir que de la montée)

Comme d’habitude j’ai beaucoup de mal à sortir de ma tente le matin , cela me permettra de dire au revoir au couple du camping car et aussi de revoir le jeune homme de la seine et marne. Je rangerai tranquillement , ce qui m’emmenera de suite à midi en sachant  que je vais avoir une journée difficile , j’ai pensé à manger surtout que le menu du jour du petit restaurant du camping  est un civet de lapin avec des pâtes , je raffoles de ce plat .Mon ami imprimeur de la Seine et Marne en fît autant , ce qui fait que nous passons encore un bon moment ensemble , mais tout à une fin ,au moins une fin pour la journée , car ce sera une surprise , que je vous relaterai plus tard mais pas aujourd’hui . Pour l’instant il suffit de reprendre la route et le rythme de mon pédalage , seul les conditions du relief imposeront mon rythme , surtout quand ça grimpe ou que ça descends , puisqu’il ne faut pas oublier que j’ai ma bob Yak qui chargée , attelée au vélo pése un certains poids , en descente me pousse  terriblement .. Bref je prendrai diverses petites routes , pour rappel je crains fort les routes à haute densité en véhicules à quatre roues , autrement dit  ces conducteurs qui se croient les rois de la route , la route ne leur appartient pas à ces imbéciles ( oh que je suis poli ).Encore une fois je me retrouve sur une route départementale qui est presque une route nationale , en plus je créve de soif et mes bidons se vident à vitesse grand V.

Trait de lumiére

Je prends vraiment peur sur cette route ou certains se  prennent pour Sébastien Loeb , coupant les virages à la corde sans tenir compte qu’en face peut surgir une voiture , une moto , un vélo ou autre -chose ,  il ya vraiment des tueurs sur la route , notamment sur les routes de la sarkozie .Mes bidons sont presque vides du moins un est deja out le second sa vie est plus que courte , donc il faut que je trouve de l’eau , même une fontaine  d’eau non potable , la je la pomperai avec ma kitadin , mais je ne vois personne , arrivant à un petit village dont je ne me souviens pas le nom , j’ai espoir de trouver ma recherche .En fait ce sera  au bord de la route , une maison assez isolée ou un Monsieur bricole ou range sa voiture , je m’arrête et lui demande si il ne pourrait pas me remplir mes deux bidons d’eau . Ce sera avec une extréme gentillesse qu’il me fera rentrer dans son domicile en me montrant le robinet ou je remplirai mes bidons . J’en profiterai pour lui demander comment qitter cette route qui me fais peur , il me conseillera de passer par Dienne , en me prévenant que je vais vers du trés grimpant , je lui réponds que je m’en fous je préfére ma sécurité , et que le temps ne m’importe pas ou peu .

Dans la maison de ce monsieur que je remercie particuliérement , il y a une superbe cheminée , la même que celle ou j’avais fais bruler mes chaussures  un certain hiver à Uzerches , jour ou j’ai connu une fille qui s’appeleait Marie Annick Guignon , et ou le grand Busson et moi -même recherchions un hôtel , puisque je travaillais chez Piguy en traitement du bois .Je photographierai cette cheminée et sa propriétaire  pour les remercier de leur geste pour apaiser ma soif .

La pointe au fond c’est le Col du Puy Mary

Je quitterai ce couple de personnes si gentilles et si appréciables pour faire presque deux kilométres avant de prendre la direction indiquée par mon donneur d’eau .En effet elle est tranquille pendant un certain temps , plate pendant quelques kilométres , ce qui me permet de me refaire un peu moralement et physiquement .Quand un groupe de motards anglais me doubleras , là je peut dire que je me suis mis à penser quelle chance ils ont , juste à tourner la poignée , fait du hasard ou pas , bonne réflexion ou pas , ils me doublérent au moment ou un panneau annonçait un hôtel avec sauna et hammam , je ne sais pas pourquoi j’ai pensé que je verrais les motos à cet hôtel ,  j’y ai pensé .Par contre je ne pensais pas à une telle pente  pour arriver à cet hôtel , elle était plus que rude  et effectivement j’ai vu ces motards en passant devant . Je ne vous dis pas que j’en avais envie de sauna , afin de m’enlever toute cette fatigue , sauf que je ne peut pas financiérement et que je dois continuer au moins jusqu’àu village dénommé Lavigerie .

Enseigne du gîte

 

J’en ai marre de cette pente qui me fatigue de plus en plus , marre de ce poids que je traine , mais sans lui je serais certainement dans un lit malade comme un chien , donc tant que je ne suis pas au Maroc je ne jette plus rien , on verra la bas car j’ai encore à ma payer les cols et le climat de l’Espagne . Précautions quand tu nous tiens .

C’est avec une extreme fatigue , ne pouvant presque plus tourner les manivelles que j’arrives dans ce dernier village , que je commençais à maudire et à injurier cette pente , quand je verrai un homme assis à une terrasse . Je n’hésiterai pas une seconde a sa hauteur je descends du vélo , mets la béquille de ma Bredelette , le salue en lui demandant si il n’avait pas un petit bout de terre pour planter ma Wechsel.Ma démarche étonnera tellement le personnage qu’il me montrera ou me mettre en fait juste derriére sa maison . Je peut vous dire que cela à été un énorme Bonheur et soulagement , même que le terrain soit trés rocailleux , pardi je suis en montagne .Enfin je vais pouvoir me reposer .

Je passerai la nuit derriére la ferme du patron ( adossé au véhicule)

JE L’AI VAINCU ALORS QUE BEAUCOUP PENSAIT QUE JE NE PASSERAIS PAS

AURILLAC sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Route du col , montée à cet endroit 15 pour cent

 

C’est simple Le secteur du Puy  Mary (1787m) offre les cols les plus ardus du département du Cantal.Ce qui me fait dire que je l’ai vaincu , tout en faisant savoir à tous ceux qui pensent ou qui ont pensés que je ne franchirai pas les cols , qu’ils se sont bien fourrés le doigt ou je pense , car c’est mal me connaître malgré mes cannes de moineau et ma musculature d’un truc visqueux .

Je savais même avant les premiers coups de pédales que je rentrais dans un truc que je ne connaissais pas , cela fait un moment que l’on me prévient que ça va être trés ardu , je m’en apercevrais quand les cyclistes , ceux qui ont envie de grimper ou de se défier en y incluant même  ceux que je dénomme comme dopés à je ne sais quoi , un seul mot sortait de leur bouche  << Oh Putain>> le mot se démocratise à fond , il y a ceux aussi qui disent courage ou qui applaudissent , certes cela donne du courage et me rassure , mais sans plus .

Imaginez la déclinivité

Comme vous le savez je regarde aussi le paysage , fort heureusement, je m’arrêtes souvent pour des prises de vue en plus cela me permets de récupérer , j’ai moins mal aux jambes qu’au départ ou en Suisse allemanique , certes mais j’ai encore mal , je dois être maso à mes heures.En voyant les véhicules et les camping cars montés doucement , je réalise que je suis dans du trés tres dur , non seulement cela je  les vois passer les lacets , ce qui me démoralise   pendant un certain temps .Lorsque je m’arrêtes pour prendre une photo d’une cascade et pour situer ou je suis , quand une voiture s’arrête à quelques métres de moi. Le couple prends des photos de paysage , il voit bien la cascade mais n’ose pas s’approcher , je leur signale et leur dit de venir juste en face , le contre jour est évoqué , je leur dis de mettre le flash , ou de le forcer le flash , ils sont étonnés , du coup nous sympathisons et discutons un bon moment . Le col semble m’attendre  en me narguant , sauf que je sais que je le vaincrai , à quel prix je n’en sais rien du tout  .La question que je me pose   c’est quand est-ce que je vais mettre le pied à terre et pousser l’attelage ?

Magnifique

La réponse interviendra  juste au moment ou j’aborderai juste le lacet avant celui qui est sur la photo, au moment ou je voulais metre pied à terre pour me reposer un peu .Je suis à l’arrêt juste devant un refuge qui accueille des randonneurs et qui vois je arriver avec un sourire aussi large que la montagne , voyageur solitaire  à l’imatriculation YCM 77 . Je ne vous dis pas la surprise et quelle agréable surprise .Nous discutons longuement et je réalise la pente que je vais devoir affronter dans les deux derniers kilométres de ce col du Puy Mary.Comme il doit aller manger , je me suis dis que si je ne me ravitaillais pas , je ne monterais pas cette pente , donc à côté de l’auberge  il y a un petit lieu ou on peut se désaltérer et aussi manger de quoi se remettre en forme . L’assiette de charcuterie à été bienvenue et elle me servira , puisqu’a la reprise de mon attelage , je mis les pieds sur les pédales mais ne fis que quelques métres et dû descendre et pousser , il me reste à peu prés 1500 métres a pousser pour être en haut , le sommet je le regarde souvent et je me dis plus que , j’ai les jambes en feu  et je boite de plus en plus , je passerai c’est sur , dans combien de temps ? Je ne sais pas , je souhaite pouvoir le passer assez rapidement pour que je puisse descendre tranquillement le versant qui me ménes vers Aurillac .

Apparition innattendue

Je suis sur le sommet de ce col , bien content d’avoir passé cette épreuve , certes j’ai souffert , lutter contre moi-même , repousser mes limites , cela fait un bien énorme , je souffle , j’apprécie ce moment et je vois tout en beauté, je revois le couple de la cascade , une jolie demoiselle qui s’amuse avec l’eau , d’un seul coup tout m’enchante , même un verre d’eau .

Il faut tout de même que je reprenne  le guidon et que je me dirige vers Aurillac sans savoir si j’aurai le temps de rejoindre cette ville , ce qui me fait prendre la décision de m’arrêter au 1er camping que je croise .Je pensais tomber sur une aussi bonne route , en bitume , que celle de la montée , je déchanteraiu vite , malgré que ma vitesse n’est pas affolante , je n’ai plus beaucoup de frein arriére et avant donc je suis tres trés prudent. Une circulation alternée me bloquera une dizaine de minutes . Quand je repris la route et passerai ce secteur de voies alternatives je fus surpris que cette descente n’est qu’un tas de gravillons , je me retrouve avec une peur bleue de chuter sur ces graviers qui sont en forte épaisseur .La descente s’effectue trés  difficilement , je panique même à certains moments donnés tellement le gravier est épais et glissant , pas trés malin ce genre de revêtement et ce jusqu’en bas , ou je croiserai un camping mais il me faut aller à la poste pour faire un retrait . Manque de bol , c’est pas une poste mais un relais poste qu’il y a dans ce village et retirer dans les relais postes c’est impossible . Obligé de me rendre à Aurillac à tout prix . Il reste 47 kms pour arriver à cette ville ; j’ai peur de ne pas y arriver ce soir , vu que j’ai laissé pas mal de forces dans le Col Puy Mary.

Paturages de montagne

Plusieurs fois j’ai croisé , recroisé deux cyclistes , les mêmes en fait qui m’encourageaient , je les retrouverai à l’entrée d’Aurillac en train de mettrre leurs vélos sur la voiture , je m’arrêterai pour leur demander si ils connaissaient la ville et pour savoir ou se trouve le camping . Ils m’ont fort bien renseigner , je les en remercies vivement  puisque j’arriverai au camping sans encombres .Au premier abord le responsable du camping m’apparût comme bourru et tres sec ( je me rendrai compte tres vite du contraire )  il m’indiquera ou me mettre tres séchement  , ce qui me mis mal à l’aise et que je monterai la tente , en ne faisant que bougonner aprés lui , en plus Besançon et Dôle ressurgissait , je n’aurais pas été si fatigué , je repartais de ce camping pour aller ailleurs , même en sauvage .

Rencontres
Avant d’attaquer les derniers hectométres du col
Décidément tout est beau à ce sommet
Le sommet du Puy Mary

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ENFIN DU SOLEIL

ENFIN DU SOLEIL

 

Le 24/06/2010

COURNON D’AUVERGNE sur le trajet de DIGOIN-CAPDENAC GARE vers CAPDENAC GARE

Jacques fais si c’est possible un lien sur les adresses des commentaires , que je puisse y répondre , je te donne l’adresse que cela doit conçerner , velafrica@gmail.com, comme cela je n’ai plus qu’à cliquer sur l’adresse  cela fera que je peut y répondre directement , car mine de rien , les articles , les photos ainsi tout le reste ça me prends un temps énorme . Comme si il serait possible d’avoir une rubrique commentaires comme carnets de voyages , mes clichés, certes c’est une rubrique de plus mais cela serait plus facile a voir pour les internautes.Merci d’avance.

Trois belges velo campeurs

A partir cela , je roules , je roules , je fatigue aussi , mais je me dis que je ne suis pas dans le plus dur.Je crois que la suite me donnera raison .En plus maintenant je dois mettre mon Bredelers en forme , surtout qu’un des messieurs Belges m’a mis une trouille bleue , en me parlant des axes arriéres conçernant le support de la remorque , paraît-il qu’il vaut mieux un axe plein ? Qu’en penses -tu Vincent ?Je verrai bien aussi les réponses du vélociste de Cournon qui n’est autre que les établissements Boyer.

Superbe magasin de vélos , presque une grande surface dédiée uniquement à la bicyclette . En plus pas du tout le genre d’établissement qui ne pense qu’au fric et que ce que va rapporter le client . Vraiment boutique trés sympathique.J’y passerai un petit moment fort agréable ,j’en  profiterai  pour changer la mousse du guidon , car l’ancienne tombait en lambeaux .La réponse pour l’axe plein fût sans appel , l’axe arriére qui tient la remorque attaché au vélo est conçu par la maison fabricfante de la BOB YAK ; donc je dois le remplacer ce qui se fera .

J’AI DU MAL A TROUVER LA BONNE ROUTE MALGRÉ LA CARTE

MONTAIGUT LE BLANC sur le trajet de DIGOIN-CAPDENAC GARE vers CAPDENAC GARE

Culture vélo

Une nouvelle fois j’ai du mal à décoller , en plus je n’ai pas le moral , bécause cet axe ensuite je ne pourrai pas être avant le 2 juillet chez Luc , à moins que je triche avec mon programme,ce n’est pas mon intention.je réussis à m’arranger et enfin repartir . je quitte Cournon , en ayant rencontré ces 3 Belges , en plus un baroudeur en vélo couché qui revient de l’Australie puis un autre baroudeur qui est au camping de Cournon depuis des lustres Nous discutons ensemble , il me conseille de passer par Saint Jean de Pied de port , pour rejoindre la route de Saint Jacques de Compostelle . Waoohh des bornes en plus , je ne sais pas je vais d’abord passer chez Luc ensuite j’aviserai aprés , l’Espagne commence à me faire un peu peur .

Il faut dire que tant que l’on est sur la vél 6 c’est du gâteau , la je m’en aperçois , j’ai subi quelques alertes ainsi que quelques belles parties de manivelles , malgré que je m’attendes un peu à cela ainsi qu’au pire , j’étais à des années lumiéres de penser que grimper , même avec un bon vélo , c’est facile .Grimper avec une remorque c’est encore autre -chose . Je résume en cela , DUR DUR , si j’avais su je ne serais pas venu .

J’éprouve vraiment du mal à trouver ma route  entre Cournon et la sortie de Clermont-ferrand , en fait j’ai peur de prendre la direction Issoire , alors que c’est celle là que je dois prendre , eh oui je crains les montées , en plus je vais être servi sur un plateau royal , surtout aprés Clermont -ferrand , je me decides à prendre des départementales qui sont presque des nationales , ça roule ,ça roule , pas beaucoup de vélos , par contre pas mal de motos ,  bien sur Charade n’est pas loin et le terrain est propice à la motocyclette.

Légende

Le beau temps revenu , je roule enfin au sec  avec du soleil , oui mais il tape comme un damné ,surtout entre 11H et 16H , mes avants-bras sont presque brûlés . Je bois beaucoup comme  je mange beaucoup de fruits . Lors d’une pause pour manger un bout de pain avec une pomme , j’entends un bruit sourd et bizarre , une voiture trés ancienne passe en vombrissant avec une voiture suiveuse , je ne réalise pas sur le coup , c’est plus tard que je comprendrai , ce qui veut dire que je louperai de trés beaux engins . La fatigue ne permets pas d’être tout à fait lucide . Chaque passage de ces véhicules d’une autre époque et d’un autre temps , j’applaudis , ils me les rendent aussi en voyant ma monture . J’apprécie beaucoup ce genre de retour , c’est que du baume au coeur .

Il revient de l’australie

C’est bien beau de regarder , il faut que je réenfouche mon Bredelers et continuer ma route vers Capdenac Gare , je n’y suis pas encore car quand je vois les montées que je me suis tapé .Cela me pose de véritables questions. J’en retire une énorme satisfaction malgré que je ne sentes plus mes jambes ,vu qu’au départ de Strasbourg , dés que cela montait soit que je mettais le pied à terre , sans essayer puis petit à petit j’ai commencé à mouliner sur 10 métres , ensuitre 20 métres , ces distances faites je mettais pied à terre pour souffler . Je comence à monter 50 métres en moyenne montagne  et 30 métres en forte pente sans mettre le pied à terre , le palpitant ne me dis pas la même chose , reste que je suis heureux car je tentes de reculer à chaque montée mes possibilités , quelques fois je suis à la limite de la chute , ou des papillons devant les yeux . Je ne force pas au dela , j’ecoute surtout les palpitations de ma pompe à vie .
J’arriverai à Montaigut le Blanc , complétement lessivé , mort de fatigue et juste une envie dormir et me reposer . Dommage que je n’ai pas une bonne masseuse pour remettre ma musculation en état , je peut vous dire que mes nuits sont profondes .

 ÇA DEVIENT DU DUR ,TRES DUR MÊME

A 7KMS DE BESSE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Deja hier j’ai eu un petit aperçu, aujourd’hui ce n’est plus un avertissement ;c’est le début de l’épeuve,ça va passer ou casser , sauf que j’irai au bout de moi , de mes forces.Je me léverai assez tard en étant vraiment lent  à tout réemballer , il faut dire que j’ai mal partout , les épaules , les mollets , les cuisses , je dois marcher presque en canard tellement mes jambes sont raides .

Le Puy de dôme au loin dans la Brume

Trés trés vite je rentrerai dans le vif du sujet ,  encore que j’ai su beaucoup plus tard que ce que je faisais la ce n’est rien à côté de ce qui m’attends du côté de Besse . J’en ai frissonné d’effroi comme de peur . J’ai signé je dois accomplir c’est clair .Beaucoup de cyclistes sur cette route ,certains s’exclament en me croisant j’ai entendu des << OH PUTAIN >> d’autres crient bravo , surtout quand ils me voient pédaler dans les montées , j’ai amélioré mes distances moyenne montée 70 métres , forte pente 50 métres et raidillon 30 métres avant de mettre le pied à terre pour souffler .En tout cas l’attelage ne laisse pas indifférent , beaucoup me font signe , d’autres applaudissent . Je vous dis que cela me redonne du peps , heureusement .

Je suis la , à pédaler dans cette montée qui me fait souffler comme un boeuf , qui me tires la langue vers le sol , ce sol qui ne fait que d’augmenter sa pente . Quand je croise un camping car arrêté sur une aire spéciale à ce genre de véhicules . Les personnes en fait le couple m’interpellent et me disent venez boire un verre .

Une des gardiennes de l’Auvergne

Oui de l’eau s’il vous plait , ils y rajouteront un bon petit café qui va me revigorer , merci encore de cette offrande , elle me touche au plus profond de moi . Je les quitterai , eux me redoubleront quelques minutes aprés , ce sera de grands signes de ma part en guise de remerciements .Encore un souvenir de plus que je n’ai pas été cherché encore moins quémander , voila pourquoi cette aventure ne dois se terminer qu’à son terme . Ce qui me fait penser que je viens d’entendre que France Inter supprimait son émission ALLO LA PLANETE , sincérement la je ne comprends pas , ça me fais même déprimer car cette émission était un sacré lien entre les voyageurs , oui mais voila ce genre d’individus comme ils disent , doit déranger . Quelle société de merde , elle supprime tout ce qui est bon .Du coup cela me fait penser à Mr et Mme Schwartz à qui je n’ai pas donné de nouvelles depuis longtemps . Je leur demande de m’en pardonner , car vous savez tres bien que je ne vis pas sur des galettes qui roulent seules , que ce sont mes jambes , ma tête , qui font que j’avance .En pensant cela je me motive, sauf que l’orage gronde.En plus ça devient plus que dur ,encore plus que plus , je m’arrête , me préparant pour la pluie. Il faut dire que je ne vois pas beaucoup de cyclistes sous la pluie ,  encore moins dans certains parcours , dans tout ce que j’ai fait de plus difficile , je n’ai pas vu un de ces frimeurs qui roulent avec des maillots des coureurs pro , en plus il y en a un sur mille qui te salue .Pour ma propre pensée , je les considére comme des shootés ou piqués , je ne sais quelle substance qu’is aillent se faire  ……….ces rigolos du dimanche.A ce moment là je pense tout et rien, je peste contre cette pluie qui  plus est trés froide.Tout en continuant à pédaler je me rapproche trés lentement de l’objectif du jour , sauf que j’ai la crainte que la pluie me contraigne à agir autrement.

Merci pour le verre d’eau et le café

Elle commencera à tomber drûe , fort heureusement  j’aperçois au loin un croisement ,je devines me semble t’il un café ou un hôtel.Donc je vais pouvoir me renseigner au sujet de trouver un camping .Je m’arrêtes à cet hôtel qui est l’hôtel du Pic Saint Pierre , ou la personne présente me dit qu’en matiére de camping il y en avait un juste la à 200 métres , le camping de l’ombrage.

Aprés avoir bû mon café , je me rendrai au camping précité , il faut dire que l’on m’en avait déja parlé, donc je pouvais m’attendre à tomber sur un bon camping . Je ne fus pas déçu puisque j’y planterai ma tente pour la nuit .

FATIGUE,DEPRIME ET MALADE

 

OBLIGE DE STOPPER A BESSE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Dans ce camping ,camping de l’ombrage  je m’y sens bien en plus le patron à une bonne bouille en étant d’une extréme sympathie , sauf que je n’ai pas envie de m’y éterniser car  beaucoup me font peur et me disent que cela va grimper trés dur , j’avoues que j’appréhendes , mais je susi dedans et maintenant il faut y aller . Besse n’est plus trop loin , et c’est le propriétaire du camping qui m’indiquera une route ou je en serai pas trop embêté par la circulation , sauf que je vais avoir un sacré coup de raquette à passer , autrement dit un nouvel aperçu de montées et une nouvelel expérience à les franchir .

 

 

 

 

 

 

 

Petite entrée à la matiéreFATIGUE,DEPRIME ET MALADEle 28/06/2010

 

Ca tourne , ça grimpe , quand subitement tu vois cela, c’est vraiment beau cette france

Certes Besse et Super besse  ne sont pas trés loin puisque le premier cité n’est qu’à 7 kilométres  par la route qui est si fréquentée et deux kilométres et demi de plus par  le conseil du boss du camping de l’ombrage .Je prends le conseil afin d’être plus tranquille .

Sauf qu’au détour du premier virage , cela commence par une belle petite pente mon Garmin 605 Edge me dit 18 %, pas mal tout de même , inconnu pour moi combien de temps avec ce pourcentage ? Je vais m’arrêter quelquefois , malgré que mes deux bidons sont pleins , je pense que j’aurais dû prendre des réserves d’eau , vu que le soleil tape  même très fort .En grimpant , j’ai vraiment du mal à me mettre et à rester en danseuse avec ma remorque , malgré que les suspensions avant du vélo sont bloquées . Si quelqu’un pouvait me donner un conseil pour cela , comme pour quel petit déjeuner prendre avant de démarrer et combien de temps avant . Vu que je suis tout à fait novice à ce sujet .

Paysage annonciateur

Je me trouve devant le sujet , il va bien falloir le franchir , certes cela va être dur , si il y a une montée il y a bien une descente quelques part , sauf que je souhaite arriver en haut car paraît-il qu’aprés c’est moins dur jusqu’à Besse. J’arriverai  à trouver ce plateau mais dieu que cela à été rude et combien j’ai dû me motiver , enfin un peu de répit dans ces ascensions dont je n’ai pas l’habitude , alors dire que j’ai mal aux jambes , me paraît une banalité . Je suis satisfait d’arriver sur une moins rude pente puisque certains moments c’est du plat , c’est la que je pense aussi à Vincent et Esprit Cycles , certes ils ont raison du plus léger possible , mais je ne vois pas comment faire plus léger pour le moment , en plus tant que je n’aurai pas passer les Pyrénées , je ne m’allégerai pas , et je ne sais pas si je m’allégerai aprés l‘Espagne car au Maroc les nuits sont fraîches et j’ai besoin de ma santé.

A ce moment la , vu que ça va descendre je me couvre

Voyant et comprenant que cela va me mettre en position de descendre , je m’habillerai un peu plus chaudement , certes la descente à été bonne sur sa bonne moitié ensuite je me suis mis à avoir froid , pourtant j’étais bien désaltérer sans pas coup de faim . Je passe juste devant le camping de Besse , comme j’ai froid et une barre dans les épaules , je décide de ne pas pousser plus loin, je marque un repoos ici , car si je continue  cela peut devenir plus grave , donc sécurité , je passe la nuit dans ce camping . Ce sera difficile pour moi de monter la tente tellement je grelottais . J’irai en ville me prendre une boisson chaude ainsi qu’ un bon doner , vu que je n’avais pas trés faim et ensuite dodo , puisque demain je crois que c’est aussi de la montée que je vais me prendre pendant un bon bout de temps.

Quand je vous dis qu’il a une bonne bouille

 

 


Créer une clé USB bootable pour installer Windows depuis Ubuntu

Tutoriel expliquant comment graver une ISO de Windows sur une clef USB avec WinUSB quand on utilise Ubuntu.

 

Même si j’arrive à convertir quelques windowiens en linuxiens, tout le monde n’a pas les mêmes besoins, et il est parfois nécessaire de devoir installer Windows, notamment lorsque le matériel utilisé n’est pas entièrement compatible, ou parce que l’utilisateur s’est habitué à ouvrir de nombreux logiciels propriétaires qu’il à acheté.

Pour pouvoir le faire depuis une clé USB, pour installer, par exemple un Windows tout frais sur un netbook, lorsque l’on utilise Ubuntu, ce n’est pas toujours « simple ». Je vous avais par exemple présentéUnetbootin qui semble avoir un peu de mal aujourd’hui à réaliser la gravure d’une ISO de Windows sur une clé USB. Je vous avais aussi expliquéces autres méthodes, ou encore présentéMultisystem.

Une méthode relativement efficace aussi est de démonter sa clé USB depuis l’utilitaire de disque et de taper cette commande, mais il faut aussi ajouter le système d’amorçage.

sudo dd if=moniso.iso of=/dev/sdX #sdb, sdc...

La méthode par WinUSB, vraiment simple et très efficace

Si vous êtes à la recherche d’un logiciel léger, open-source avec une interface graphique et aussi simple que deux clics de souris, je vous recommande WinUSB de Congelli501, qui est aussi proposé pour Debian. Avec WinUSB, on choisit son ISO, ou même éventuellement un dvd ou cd d’installation contenant déjà le système, et on termine par choisir sa clé USB ; ni plus, ni moins. WinUSB est très loin d’être une usine à gaz mais ce qu’il fait, il le fait juste facilement et efficacement.

Pour l’installer, il faudra passer par ce dépôt et cette ligne de commande à écrire dans un terminal (ctrl + alt + t).

sudo add-apt-repository ppa:colingille/freshlight && sudo apt-get update

Enfin, une fois les paquets mis à jour, il ne reste plus qu’à installer WinUSB ou dans un terminal par :

sudo apt-get install winusb

Utiliser des paquets d’une source tierce peut représenter un possible risque de sécurité. Soyez prudent et n’utilisez que les sources en qui vous avez confiance.


JE PREFERE ME REPOSER

PAR PRECAUTION , JE ME REPOSE LE 20 POUR REDÉMARRER– le 21/06/2010    ARRONNES sur le trajet de DIGOIN-CAPDENAC GARE vers CAPDENAC GARE

Malgré mon désir de repartir ce dimanche , je ne peut pas car je me sens trés mal , j’ai froid depuis hier soir , par conséquent je decide de ne pas me tuer , surtout que si je roules à nouveau sous la pluie, je risque de laisser ma forme et ma santé . Me reposer ce dimanche en essayant de me retaper , en mangeant , en me reposant , ne pourra que me faire du bien. Je suis à quelques encablures de Clermont -Ferrand me rapprochant de Capdenac Gare , ou Luc doit perdre patiente , je ne suis pas en voiture et je n’ai pas de moteur dans le cadre .Je fais avec ma forme……………………………..Il faut dire que j’ai du mal à quitter ce petit camping à la maison en bois , mais il le faut. Ie ne fais rien sur cette journée , juste vous mettre quelques photos , puisque j’en ai reçu de la part des gens et des personnes que j’ai rencontré , je les en remercient et les saluent en même temps .

L’ancêtre de la moto-batteuse

Accompagnée d’une fiche

  LA TIGE FILETÉE QUI SERRE LA ROUE ARRIÉRE CASSEle 22/06/2010

PUY GUILLAUME sur le trajet de DIGOIN-CAPDENAC GARE vers CAPDENAC GARE

Par obligation je suis à l’arrêt dans la bonne ville de PUY  GUILLAUME,puisqu’entre Chateldon  , plus exactement dans la montée qui vous emméne vers PUY GUILLAUME , ma bredelette va me faire faire  des écarts que je ne connaissais pas , du coup je m’arrête ,le constat est simple , la tige filetée qui traverse la moyeu arrière est dévissée . Mon premier raisonnement mais non elle est cassée . Je vais essayer de me dépanner sur place . Peine perdue je suis obligé de me rendre à Puy Guillaume ce sera cahin -caha que j’y parviendrai .

Si cette casse ne serait pas intervenue j’aurais dénommée cette journée l’enfer des petites et toutes petites départementales du bourbonnais.Surtout depuis le charmant petit village dénommé ARRONNES , dés le virage aprés la mairie vous attaquez une montée ou c’est l’enfer , sur deux kilométres cinq cents .Je monterai à la pédale mais pas d’un trait , je pose le pied à terre tous les 50  métres ,  je souffle comme je ne sais quoi ,que mon palpitant tape comme un damné . Je mettrai fort longtemps à faire cette grimpette. En fait depuis un moment je me posais des questions ;depuis le départ je ne faisais que descendre ,8 kms de descente c’est appréciable surtout qand tu démarres la journée . Les questions que je me pose ont obtenues leurs réponses assez rapidement , ce sera toute le journée comme cela , des descentes assez courtes mais des montées trés longues  .

Au bas de la descente ou mon compteur et mon gps indiqueront plus de 54 kms/h , m’attends une superbe boulangerie épicerie . La patronne ou la vendeuse , gentille , accueillante , commerçante me servira . j’étais tout content de trouver du pain , puisque quand je pédale j’aime grignoter un morceau de pain , cela permets de ne pas avoir la fringale (Merci Pierre ) Je bavarderai trés longtemps avec cette derniére qui au final me fera un petit cadeau en m’offrant des croissants .Je la remercie encore de ce geste , en lui faisant savoir que ces croissants m’ont bien aidés , dans les instants qui vont suivrent . Juste aprés ma petite séance photographique de ce trés trés beau village. Séance qui durera un bon moment , comme si je présageais ce qui m’attendais .Je prends mon temps pour les photos en fait tu n’as qu’à faire pivot et shooter , il y à de la matiere et du sujet.                                                         Il y aura aussi de la matiére  , celle là consistante  ainsi que du sujet , celui de la grimpette à vélo quand on est chargé comme une mule , (J’en vois qui vont se marrer en lisant cela , sauf que si je n’avais pas gardé mes fringues chaudes jusqu’à maintenant .Il serait probable que je sois malade ,voir plus , j’ai eu quelques alertes  comme avoir froid derriére les épaules et une gorge serrée .Fort heureusement je n’hésite pas sur l’alimentation ainsi que sur le repos.
Certes j’avance lentement et bien en dessous de mes prévisions , je ne savais pas que c’était aussi dur.
La petite montée de 
Chateldon aura raison de moi et de ma volonté , il me faudra me résoudre soit trouver un endroit en sauvage , soit un camping , ce sera celui dePUY GUILLAUME , ou je fus trés trés bien accueilli et un camping sympa , par le personnel , le reste je ne sais pas car j’étais seul , donc …………….Je vous le conseilles tout de même ..Il y aura aussi de la matiére  , celle là consistante  ainsi que du sujet , celui de la grimpette à vélo quand on est chargé comme une mule , (J’en vois qui vont se marrer en lisant cela) , sauf que si je n’avais pas gardé mes fringues chaudes jusqu’à maintenant .Il serait probable que je sois malade ,voir plus , j’ai eu quelques alertes  comme avoir froid derriére les épaules et une gorge serrée .Fort heureusement je n’hésite pas sur l’alimentation ainsi que sur le repos.

Hommage aux poilus , je pense à mon grand-pére

 Certes j’avance lentement et bien en dessous de mes prévisions , je ne savais pas que c’était aussi dur.
La petite montée de 
Chateldon aura raison de moi et de ma volonté , il me faudra me résoudre soit trouver un endroit en sauvage , soit un camping , ce sera celui dePUY GUILLAUME , ou je fus trés trés bien accueilli et un camping sympa , par le personnel , le reste je ne sais pas car j’étais seul , donc …………….Je vous le conseilles tout de même .

 

Le pain de cette boulangerie est un ré
Les causes de ce capitalisme éhonté
Juste en face de la mairie

OBLIGATION DE PASSER PAR CLERMONT-FERRAND BECAUSE MON BREDELERS

le 23/06/2010

PONT DU CHATEAU AU CAMPING LES SABLONS sur le trajet de DIGOIN-CAPDENAC GARE vers CAPDENAC GARE

J’ai quitté le fief de Michel CHARASSE , puisque PUY GUILLAUME est sa commune de prédilection , sachez que je suis dans le coin de grands monsieur de la politique ou du sport pour ne citer que Patrick Depailler ou les fréres Sarron Christian et Dominique , ils ne me reconnaitront pas cela est sur ,  c’est aussi bien .Les fréres Sarron gérent un circuit de karting sur Riom , c’est juste pour l’info et pas autre -chose.

Chateau de Chateldon

Donc je suis à l’arrêt ici à Pont du Chateau , à cause de l’axe de ma roue arriére , en fait j’ai tenté de réparer , comme vous le savez mais la l’axe viens de me lacher . Je dois trouver la piéce adéquat afin de repartir . Je pense à Luc qui doit m’attendre et comme je suis dans des coins perdus ou la wifi est inconnue ,  pas de cybers ou cyber -café .Je dois me rendre à Clermont Ferrand , dommage je suis à quelques pas de Charade , en pensant à ce lieu je vibre , malheureusement je ne m’y rendrai pas , à mon plus grand désespoir , vu le temps que j’ai perdu , que Luc m’attends.J’avoues que si je n’étais pas pris par le temps vu que mon pote de Capdenac-Gare m’attends , en plus il  part du 2 au 11 Juillet , ce qui veut dire que je dois y être avant le 2 . Dur , dur , mais on va tenter.

Je ne me sens pas à l’aise en ce camping , je n’ai pas encore ressenti ce genre d’impression, il fallait bien que cela arrive.Je monte ma tente en vitesse mais sans précipitation , sincérement je ne me sens pas en sécurité en ce lieu .Pourquoi je me suis précipité sur le 1er venu alors que 8 kms plus loin il y en  a un , que je vais aller voir le lendemain, en même temps que de voir pour mon vélo ?

Croisement annonciateur

Pas de bilan à faire juste porter attention à tout ce qu’il y a autour de moi .Et aussi partir le plus vite possible , j’aurais mieux fait d’écouter un cycliste du groupe de 4 que j’ai rencontré , de pousser plus loin soit Dallet soit Cournon. Je me rendrai à Cournon par l’aide d’un monsieur fort gentil qui m’emmeneras dans ce camping et avec mon Bredelers et Miss Bredelette.Ce qui va me permettre de pouvoir alleer chez le vélociste que ces messieurs m’ont conseillés.

Sur le camping de Cournon, je ferai la connaissance de 3 joyeux lurons Belges et comme par hasard cyclistes faisant une petite randonnée pour le plaisir et se faire plaisir . Belle soirée à Cournon . Merci Messieurs de partager ces moments la .

Rencontre assez bizarre

 

je ne me pose pas de questions

 

C’est parti
Ils se sont arrétés pour discuter un petit bout de gras
Merci Messieurs , dommage que je porte ce t-shirt de cette marque pourrie

 

 

 


LES ANOMALIES DES FORCES DE L’ORDRE

INCROYABLE MAIS VRAI : QUAND LA GENDARMERIE SE

 METS A FAIRE DU CHIFFRE…..TOUT EST BON…..

Je n’en reviens toujours pas, même j’en suis encore malade 4 années aprés, cette histoire vaut son pesant d’or sur les anomalies des forces de l’ordre . J’ai eu a faire avec les CRS lors d’un match  SAINT ETIENNE-DYNAMO DE KIEV en 1976. Je sais fort bien depuis ce jour la , ce que sont capables de faire les forces de l’ordre. Ceci est une autre histoire qui vaut tout de même son pesant d’or .

De temps à autre , je remplaçais un ami de  Wissembourg , pour la tournée du courrier de la BNP . Cette tournée s’effectue aprés que les banques soient fermées. Ce qui veut dire que cela ne commence jamais avant 18 Heures , avec un aller de 160 kms environ , il y a aussi le retour .Ce qui veut dire que bien souvent cette tournée se fait de nuit . Il faut dire que cela me mettais du beurre dans mes épinards .Vu ma trés maigre retraite . Je connais bien ce travail ,ouisque je remplaçais mon ami par 3 ou 4 fois dans l’année, en plus j’aime conduire. Il est vrai que la tournée est longue avec beaucoup de kilométres ce qui occasionne que l’on voit beaucoup de choses sur la route .Au vu de ce que je sais , de mon expérience de la route, je ne peut pas me permettre des folies , surtout avec ce travail , car si l’on est immobilisé pour une cause ou une autre ,ou par la police , gendarmerie les conséquences peuvent apportées un gros préjudice à la banque mais aussi à l’entrepreneur .

Donc je roulais sur la route qui relie Mundolsheim à Brumath , pour me rendre à l’agence de Brumath . Jusqu’au moment j’entendrai une siréne qui ressemble à celle des ambulances , pompiers ou gendarmerie . Je ralentirai et me porterai bien à droite , afin de leur laisser le passage . Un moment donné je verrai le gyrophare derriére moi , je ralentirai encore afin qu’ils me dépassent . Mais arrivé à ma hauteur , un projecteur me fût braqué dessus , au point de m’aveugler , car leur projecteur doit être  du même genre que sur les stades de foot. De suite je comprends que c’est la gendarmerie , ce qui voulait dire que je devais me garer et leur présenter mes papiers et ceux du véhicule . Je ne ferai ni une ni deux , clignotant à droite et arrêt en douceur .Je me garerai en toute conscience et honneteté.

Sur le coup j’ai pensé à un contrôle ce qui est en somme logique , ils font leur travail   . Je vais pour sortir du véhicule , je peut dire que j’ai eu 2 féroces qui se précipitaient sur moi , en guise de féroces c’était des gendarmes . Ils criaient comme des sauvages , au point que je me suis demandé ce que j’avais fait . Fort heureusement le 3 éme est beaucoup plus calme et les tempére. Je tomberai littéralement des nues quand ,de part l’assaut que les 2 autres ont tentés  alors que  celui qui est calme m’annonce que j’ai grillé un feu rouge . Je peut dire que j’ai même subi un choc émotionnel , au point de ne plus trouver les papiers du véhicule ainsi que mon permis de conduire.

Ils m’auraient annoncés que je suis passé à l’orange ,je n’aurais pu le nier , car c’est vrai quelques fois je franchis l’orange , quand je suis a plus de 70km/h , je le passe car je ne veut pas freiner intempestivement .Je dis bien passer à l’orange c’est rarissime mais dela à passer au rouge , dans mon inconscient , mon subconscient et mon conscient c’est impossible pour moi.Ce qui provoque que je conteste leurs dires , d’ailleurs entre -eux ils n’étaient pas trés d’accord . A croire qu’ils n’avaient alignés personne et qu’il fallait rentrer avec du chiffre . Je conteste de façon formelle ce que dis ces gendarmes , mais voilà ma parole contre celle de 3 gendarmes , c’est juste à mettre aux latrines.Comme je ne veut pas pénaliser la patite entreprise , qui est deja bien fragile ,qui m’emploie de temps en temps , je décide de m’écraser et de faire le dos rond.

Je ne pourrai pas échapper à l’amende de 90€ , que je contesterai formellement sur le billet du timbre amende , mais que  vaudra cette contestation? Face aux forces de l’ordre on est obligé de plier sans discuter , ils sont les maîtres du jeu .Surtout que la c’est du 1 contre 3 avec en plus assermentation . Je suis incroyablement outré  de ce fait et de cette démonstration de pouvoir .  Que faire , comment réagir devant cela ? Juste fermer sa gueule, alors que c’est plus que révoltant .

J’ai eu comme j »ai toujours eu un sérieux doute sur ces gendarmes , qui selon ce que je pense , ce que j’ai vu ainsi qu’entendu. Je rappelle qu’ils étaient 3 . Que deux sont repartis pour situer où était le feu. Ce qui à pour effet que je doutes sur leur bonne foi , vu qu’ils ne savent pas ou situer le feu , alors que c’est la brigade du coin . Ensuite pour la raison que ce feu rouge à une particularité , celle d’être en peine ligne droite et clignote le plus souvent; Ce qui leur a donné l’occasion de m’aligner et de m’emmerder . Avec le recul j’aurais dû porter plainte contre ces gendarmes , je sais que si ça se refait je dépose uneplainte contre la gendarmerie .

J’ai encore quelques histoires vraies et croustillantes à relater


J’ARRIVE DANS LE MASSIF CENTRAL

FIN DE JOURNÉE HEUREUSE ET CHANCEUSE-le 11/06/2010

LE PULEY sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

J’ai passé un super séjour certes court au Camping du Pont de Bourgogne , en plus les gérants sont trés trés sympathiques , agréables ainsi qu à votre disposition. J’en garde un bon souvenir , c’est comme tout on apprécie à divers degrés mais , ce lieu est en bonne place dans ma tête . Je les quitte avec un excellent souvenir , pour reprendre mon Bredelers Ubuntu , en direction de Paray le Monial .pour prendre la route bleue , c’est comme cela qu’en Bourgogne on dénomme la route partagée avec les cyclistes

Vue sur Chalons sur Saône

Je sortis assez difficilement de Chalons -sur-Saône , au point de me retrouver sur une voie rapide , j’ai toujours autant de difficultés à m’orienter dans les grandes villes , en plus avec ma vue à la con , merci le service ophtalmologie du nouvel hopital de Strasbourg. Comme j’ai le don de rater les panneaux de la vél 6 , puisqu’elle passe par Chalons sur Saône  et doit m’emmener jusqu’à Digoin. Mais voila je ne la trouves pas et je passe par un espéce de chemins qui passe au dessus d’un pont avec vue panoramique , oui mais pour y arriver il faut se payer une partie de piste  boisée , certes pas africaines mais presque , pour arriver dans un village ou je vais être scotché et qui me fera peur ainsi que l’envie de reculer et de tout laisser tombé. Certes c’est un beau nom Culles-les-Roches , c’est aussi un beau lieu et trés joli village , mais quelle grimpette , c’est simple je descendrai du vélo et pousserai sur 2200 métres en s’arrêtant tous les 20 /30 métres , vous dire la difficulté .

Le musée Niepce

Heureusement qu’il ne pleut pas car la , je pense que j’aurais jeté l’éponge , en plus ça ne fait que monter, remonter en des pentes dont les voitures elles mêmes s’essoufflent , donc  les gens qui me voient doivent se marrer et penser que je suis plus qu’un illuminé , mais je m’en tapes .Comme je peut vous dire que je n’ai pas vu un de ces cyclistes qui se déguisent  en coureur du tour de france en ces lieux , même pas de vttistes , vous dire ou je suis passer .Quelque part je dois être frappé de la tête , pour faire de tels itinéraires, , allez faire un tour depuis Saules ,Culles – les -Roches et Bissy s-Fley, en vélo si possible .Enfin monter et remonter commence à se calmer et je descends vers Germagny ,pour me retrouver à un croisement ou je pris la décision de prendre à droite , sauf que depuis un moment il tombe une petite pluie . A ce croisement il y a un garage autos qui occupe une importante surface  avec accolé un beau terrain .Je le remarque de suite , comme je suis fatigué , commençant à maudire cette pluie , je fais demi -tour pour  me rendre au Garage . Je ne m’imposerai pas mais resterai trés délicat ainsi que poli , surtout que le patron dialoguait avec des clients .Une fois cela terminé, il s’adressa à moi , je lui demanderai si il ne m’accorderai pas de monter ma Wechsl Intrepid 2 dans le petit bout de terre verte attenant au garage .

Le garage Y.Borne

Nicéphore Niepce

La réponse du personnage fût immédiate  et positive , même en me proposant de l’eau , vous dire combien j’ai apprécié , combien aussi le patron de ce garage est sympa , cela ne m’étonnerais pas du tout que ce soit un être trés exceptionnel . C’est mon opinion car au petit dialogue que nous avons eus ensemble , j’eatis bouche bée et presque sans voix car il faut dire que la narration qu’il m’a faite est d’une richesse exceptionnelle . Encore Merci de votre accueil , un autre moment fort qui sera gravé en lettres d’or dans ma mémoire et dans mon histoire.Malgré cette pluie qui est tombée fort tard dans la nuit.

N’AURIEZ VOUS PAS UN PETIT BOUT DE CHAMP-le 12/06/2010

CIRY LE NOBLE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Merci de votre amabilité monsieur le garagiste

Dieu que j’ai bien dormi dans ce petit bout de terrain du garage Y-Borne à Le PULEY, surtout qu’en plus il a plu une grande partie de la nuit , heureusement l’herbe était grasse ,épaisse , le terrain léger , ce qui à permis que je passe une bonne nuit . Encore une fois je suis réveillé de trés bonne heure 5 H du matin , mais je traine surtout que je vois que la tente n’est pas encore séche.Je sortirai de la tente plus tard que d’habitude car le temps ne me paraissait pas terrible et en plus frais .Comme à l’accoutumée je mets un temps fou à me préparer et à ranger , c’est un point auquel il faut que  j’y remédie, sauf que ce n’est pas demain la veille .J’irai tout de même saluer et dire au-revoir à ce monsieur qui émane un savoir faire et savoir vivre qui m’impressionna , merci encore une fois pour votre accueil , votre café , merci et encore merci .La dessus je reprends mon bonhomme de chemin et de suite par une montée . Ce que je ne vous avais pas parlé c’est que depuis hier soir je me suis posé la question si le bruit que l’on entendait assez réguliérement n’était pas le TGV .Eh oui on est pas tres loin de Montchanin , une gare TGV.En effet je croiserai plusieurs fois la ligne de cette réussite française et non de la petite sarkozie.je croiserai aussi une petite riviére qui me rappellera un ami  créateur de guitare , eh oui la Vozelle est aussi une riviére , j’ai de quoi méditer  sur mon Bredelers Ubuntu.Je ne m’en prives pas du tout . Cela me fait du bien .

TGV

Voyant que je ne pourrai pas rallier Paray Le Monial ce soir , par conséquent je déciderai le camping sauvage ou chez un fermier , commençant à être fatigué et à avoir faim alors que je longeais la toute qui longe le canal ralliant Montchanin à Digoin , je chercherai un lieu ou planter ma tente , sauf qu’ils sont trés restreints , des chemins de bois il y en à peu et surtout beaucoup de barriéres fermées .A hauteur de Ciry le Noble , je vis que de l’autre côté du canal je pourrais éventuellement trouver un endroit pour y passer la nuit , prochain pont je traverse . Il n’est pas loin , ce qui me soulage , finalement j’opterai pour une ferme ou je vais aller trouver le propriétaire et lui demander la possibilité de planter ma tente dans le champ qui est juste derriére la ferme. Chose demandée , chose accordée , fort gentiment et sympathiquement

Je passerai la nuit dans l’endroit dénommé Les TOUILLARDS , juste en face de Ciry le Noble , je m’endormirai tard car ce dernier village faisait la fête avec les manéges que j’entendais parfaitement ainsi que la fanfare du village.

PARAY LE MONIAL SANS WIFI DONC DIGOIN-le 13/06/2010

CAMPING DE LA CHEVRETTE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

alignés

 

Au départ de cette journée je prends la décision que si à Paray le Monial , le camping à la wifi , j’y reste sinon je tente d’aller à celui de Digoin .Je partirai de ma ferme ou j’ai été si bien accueilli , en pensant ce que je cite plus haut , ce sera sur une route longeant le canal . sauf qu’aujourd’hui c’est le jour où j’ai oublié ma tête sur le frigidaire , en plus j’ai oublié de fermer la porte.Le récit vous le dira ou vous contera mes conneries et mes oublis .

N’ayant pas pu faire de feu car mon petit accélérateur est sur la paille il me faut le réparer , sans me faire mon café ou mes repas , je serai bientôt un cadavre .Ce qui occasionne que je m’arrêtes à Génélard , pour y acheter une brioche et un bout de pain , comme je passe devant un café ouvert , je me dis prends un bon grand créme et tu continues aprés.Chose pensée , chose effectuée , je me mets sur la terrasse en commandant un grand-créme.

Les chansons de Brassens me reviennent

Je le déguste ainsi que ma brioche , tout cela tranquillement , mes jambes sont lourdes des grimpettes de la veille . Apres cette pause oh combien revigorante , je réenfourche le vélo , suis le canal une nouvelle fois , puisqu’il m’emmene direct à une des deux villes citées auparavant .Au bout de 5/6 kilométres , je sens mon dos léger , je passe ma main

Merde j’ai oublié mon sac photos…………….je fais de suite demi -tour , je ne vous dis pas que subitement   la fatigue je ne la sentais plus , en priant aussi que les gens soient honnétes . Arrivé à quelques encablures ,  presque 2 kms du village de la ligne de démarcation , une voiture me fais des appels en  me faisant  savoir que mon sac photos est au bar , je pousse un ouf effroyable . Donc je recupére mon sac  avec ce qu’il ya dedans , je jetterai juste un oeil  , rien ne manque . Merci la chance (si l’on peut dire).

Je roulerai jusqu’à Paray le Monial , le premier but est de trouver le camping et aussi de savoir si il y a la wifi .Malheureusement pas de wifi , donc pas de connections . je me renseigne si Digoin en as une . La réponse est positive , alors direction cette derniére , il reste une quinzaine de kms à faire ,je les ferai sans rechigner ,très  content de pouvoir mettre le site vélafrica à jour , ainsi que de prendre une douche . J’arrive au camping de la chevrette , le nom me fais sourire et me fais penser qui à pu sauter la chevrette en question?

Donc la chevrette est une construction en pierres qui empêche la divaguation de la Loire , car la je suis au bord de la Loire .Le mot chevrette vient en fait que sur ces chevrettes il y avait des bites d’amarrage des bateaux utilisaient des cordes  en chanvre . Voila pourquoi ce nom , rien à voir avec ma pensée détournée mais je suis rassuré car je ne suis pas le premier à penser cela .

Je ne me retrouverai pas seul car un couple en tandem est en train de se désaltérer auprés de leur tente , surpris le moyen de locomotion est un tandem . La sympathie s’installe de suite et nous papotons comme de vieilles comméres , c’est agréable il faut le dire de parler après de longs moments de solitude . Sur la soirée arrivera 3 compéres qui d’entrée se mit à chambrer l’équipage du tandem . Partie de rigolade assurée , aussi bien ce soir que demain . 3 joyeux drilles qui se font du plaisir , bonne route à eux .

Je me répétes mais je dois dire qu’encore une fois je suis sur un nuage .

QUAND JE LAISSE MA TETE SUR LE FRIGIDAIRE-le 14/06/2010

DIGOIN/CIRY LE NOBLE/DIGOIN sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GAR

Entourant un domaine

 C’ est au patit matin , je cherches partout , mon réchaud spécial écologie , sans mettre la main dessus . Je serai en colére contre moi  , de suite je pense que je l’ai oublié dans l’herbe de la ferme à les touillards .Fort heureusement le couple au tandem m’inviteras a prendre un café , quel soulagement , quel con je suis , je n’ai toujours pas de vrai concentration sur les objectifs comme  sur l’événement , par conséquent je ne peut que faire des oublis .

Vielle ferme

Retour a la ferme , pour retrouver mon réchaud , donc presque 42 kms  aller et même régime au retour , certes sans la remorque puisque je la confierai au camping ,. Je pars du camping vers 10h du matin , juste aprés les 3 compéres et le tandem . Fort heureusement il ne pleut pas ,  le vélo me semble léger je suis surpris de la façon dont j’avance , comment je déroule sur le bitume . Je m’économise un peu tout de même car il faut prévoir le retour . La question est , est-ce que je vais pouvoir faire cette distance dans la journée , elle me taraudera toute la journée , en fait j’arriverai vers 13H10 à la ferme .

Bien sur j’irai saluer le propriétaire , et lui fis part de mon oubli si je l’ai oublié , nous allons ensemble regarder , mais on ne trouve rien .Je ne vous dis pas la déception et la colére , je rentrerai sur Digoin le coeur lourd , sans plus de force que cela pour tourner les manivelles .Au final j’arriverai au camping vers 16H 30 . Je trouves , que j’ai bien roulé pour faire ces 84 kms , oui sans remorque , je n’aurai fais qu’un galop d’entrainement .

Un couple qui je pense va rester longtemps dans ma mémore

 

Pour le réchaud , je le retrouverai dans un endroit ou je le mets jamais dans le sac de la remorque . Dieu que je suis un imbécile , idiot . Suis -je réellement sur terre , je ne sais pas , en tout cas une journée de plus à Digoin , ou je resterai le lendemain à cause de la pluie ; le temps que mes affaires séchent .Alors que je dois aller à la poste de Marcigny ce sera pour le mercredi 16 .

Je vais mettre quelques photos supplémentaires , elles ont été faites avec un  Panasonic  Lumix

Bords de la saône

TZ 10

 

 

 

 

 

3 joyeux drilles

 

Au revoir
Heureux éclusier

 

Dommage que je n’ai pas un télé-objectif puissant

 

Photographié par la charmante dame du tandem

FATIGUÉ DU TEMPS ET AUSSI DU CORPS-le 16/06/2010

AU BORD DE LA LOIRE EN SAUVAGE SOUS LA PLUIE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Je passe sur la journée du 15, elle n’a aucune saveur , aucun goût , en plus je suis trés fatigué moralement à cause de la pluie ainsi que de mon retour sur Ciry le Noble , donc je repars le 16 du camping de la Chevrette de Digoin , en direction de ………………logiquement c’était Marcigny , mais voila la 1ere piste cyclable au bord du canal, je m’y engouffre bille en tête, sans regarder .Je pédale sous la pluie trempé comme un poisson sauf que je commence à avoir froid  , j’ai déja fait 26 kms et des poussiéres , au bord de la piste un panneau annonce , sandwiches , boissons chaudes à 100 métres . Je me permets de m’arrêter de réfléchir si je me rends à ce café ou plutôt café épicerie  , finalement j’y vais .J’ai froid , je suis trempé ,fatigué alors que de me rassasier un peu ne peut que me faire du bien.

Juste à suivre la fléche

Je passerai une bonne heure à me réchauffer et à manger , malheureusement la pauvre dame qui tient seule cet endroit , n’a plus de pain , ne peut  me faire un sandwich, donc je prendrai dans son épicerie un paquet de pain de mie , une boîte de thon plus un paquet de gauffres , accompagné d’un bon café au lait bien chaud . Je ne retrouves pas , ne retrouverai jamais le bon café au lait que ma grand-mére me faisait ou encore le bon café créme que l’on demandait au bistro.Aprés avoir bien innondé le sol de ce lieu , de cette brave dame , je me décide à repartir quand , j’ai l’idée lumineuse de lui demander si j’étais loin de Marcigny .

De par sa réponse je me suis demandé si elle ne se trompait pas , vu que j’étais sur de moi , comme quoique tout peut arriver , surtout qand on est sur de soi , là je me suis mis le doigt dans l’oeil , voir ailleurs . Je me suis bien trompé , donc avant d’être affirmatif il faut bien vérifier , revérifier . Puisque j’étais dans la direction opposé ,que je remontais le canal en direction de Nevers .En tout état de cause une nouvelle fois 26 kms de trop , que dis-je ….! 52 kms en plus , sous la pluie, très en colére contre moi , vu que je n’avance pas  , que je recule plutôt .Oui je ne vous ai pas dit exactement ou étais ce café épicerie ,c’était à Pierrefitte -sur -Loire . carrément dans le sens opposé . Quand je vous dis que je suis vraiment con quand je m’y mets , surtout que j’avais demandé au gérant de m’indiquer ainsi que m’avoir  remis une feuille avec le parcours comportant les changements de route. Là -dessus je vous vois venir surtout ceux qui me connaissent , mon GPS eh bien il est innefficace vu que matériel net(qui entre nous m’a bien baisé) m’a livré un gps Garmin 605 Edge , mais sans carte alors que d’aprés la publicité de ce gps sur leur site stipulait carte Europe .Vous pouvez vous taper sur le coquillard il n’y a aucune carte sur ce gps .

Le côté pile laisse présager un petit château , eh bien non c’est cela.

M’obligeant  d’en acquérir une au moins celle de l’Europe , certes je suis plus vers le midi donc plus vers l‘Espagne alors je me pose la qestion acheter une carte Garmin oui mais laquelle Europe , Sarkozie(ex-france) , Espagne ? Ou les cartes TOPO de chez garmin mais au prix où elles sont je ne peut pas me permettre ce luxe surtout pour ce qui me reste à parcourir en Sarkozie certes il reste toute l’Espagne à traverser ,.Le choix est difficile .Merci à la mythomane qui m’a piquée mon Edge 705 et mon canon , merci à elle et bien entendu les policiers n’ont pas fait grand-chose pour retrouver cela.Au passage lieutenant futé qui à voté Fonzie fais savoir à cette saloperie que je lui réserve un chien de ma chienne .

Si quelqu’un à une carte Europe pour gps Garmin à un tout petit prix , q’il me le fasse savoir ce serait sympa , d’autant plus que je suis obligé dattendre ébut juillet pour ‘en payer une et ce avec  ce que je toucherai de la complémentaire de ma retraite , ce qui va me manquer pour le bateau entre Algéciras et Ceuta .

Je ne reviens pas sur le demi -tour toute , simplement que je dormirai en sauvage entre La Loire et le canal dans un chemin qui se finit dans un pré .Ce chemin est il propriété privée ou publique ?

LA POSTE DE MARCIGNY ET LA MOTTE AUX MERLES-le 18/06/2010

LA MOTTE AUX MERLES sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Révéillé par un bruit de moteur ainsi que de  voiture qui arrive , je me léve précipitamment , c’est le fermier qui passe pour aller je ne sais quoi faire dans le pré de ses vaches . Il n’est pas agressif , au contraire nous discutons un moment , au cours de ce dialogue il m’annonce que j’ai de la chance que la crue importante de la Loire ne se déclare que dans la journée , du coup je prends peur , remballant le plus rapidement possible, tout en jetant , même trés souvent un oeil sur cette derniére.

A la sortie d’une grimpette

Ce qui fait que je remballe trés trés vite , voir précipitemment , me voila reparti sous la pluie  vers la poste de Marcigny ou m’attends les joncs que Wechsel m’à envoyé, du moins à envoyé chez mon frére qui me les a transmis via poste restante (je ne savais pas que quand tu vas chercher un objet ou une lettre en poste restante tu dois débourser 1€ pour l’objet)  . Bien entendu j’arriverai à cette poste sous la douche , trempé , transi de froid , cerise sur la gâteau j’arrive à 12H 30.Heure de fermeture , repas obligeant du coup je dois attendre 13H30.Sincérement  sous la pluie c’est pas guilleret et encore moins enchanteur.

Le colis me sera remis , à l’ouverture du bureau de poste , malgré que j’attendais , je me suis fais avoir par une bonne femme sans scrupules ,sans politesse . La politesse n’existe plus , ce n’est pas parce qu’elle a un beau cul qu’elle ne  doit pas rester dans les normes du respect et de la politesse . A la voir je comprends que des mecs puissent êtrent excités en voyant cette provocation vestimentaire , son style d’habillement vous dis de suite ce qu’elle tente de faire comprendre , il ne faut pas sortir de Saint -Cyr pour s’en rendre- compte.Mon frangin m’ayant téléphoné en me précisant qu’il y avait aussi un mandat .Je chercherai partout ce dernier mais il n’était pas dans le colis mais dans une autre lettre  toujours en poste restante. la préposée de service me fis savoir que je devais revenir à 14H15 car elle ne savait pas si il y avait cette lettre , par conséquent je devais attendre celle qui s’occupe de cela .Bref beaucoup de temps perdu à attendre .Finalement j’aurai ce mandat  que ma mére m’a transmis pour mon anniversaire. Je la remercie , mon frére à mis lui aussi une bouteille de vin de la région de Tours qui est un peu champagné . Certes la bouteille est lourde, mais exception oblige .Vu le temps je dois trouver un camping , donc direction office du tourisme de Marcigny. Qui m’indiquera qu’à 7 kms de cette ville il y a un petit camping , qui est en plus dans la direction que je veut prendre. je ferai ces 7 kms avec lenteur et fatigue . Je regardais les mètres qui défilent sur le compteur en me disant il ne reste plus que …………., ça monte toujours dans cette région .Je vous prie de croire que là les kilométres sont longs même trés longs , que des montées et de la pluie .

J’aime ces vieilles pierres

J’arrives à ce petit camping ,de LA MOTTE AUX MERLES surplombant  une belle vallée dommage que le temps soit aussi pourri ensoleillé le coin doit être merveilleux.Il faut dire que l’accueil de la part des propriétaires ,  c’est un camping privé , entre -nous je vous le recommande, c’est un petit coin de paradis par la vue et par la mentalité , Pascale et Didier sont vraiment sympahiques et ont un sens aigu de l’accueil, en plus trés dévoués comme attentionnés , un bel endroit qui inspire et aspires le repos .Dommage que je ne peut pas vous mettre de belles photos de ce lieu vu que  le temps était comme la photo qui suis.J’y passerai une nuit fort agréable.

 

 

Voila ce que je vois depuis le départ de Strasbourg , j’en ai plein les ………..

 

Un amour de camping
Même la piscine fait grise mine

 

LE GLAS DE MES 62 ANNEES VIENT DE PASSER A TREPAS-le 19/06/2010

LA MOTTE AUX MERLES sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Le glas de mes 62 années vient de sonner pour laisser place à celle de mes 63 balais,que dire ? Que le temps passe trop vite ! Certainement , en ce qui me conçerne , je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer et aussi de me retourner,je me rappelle du temps où j’étais à l’AP (Assistance publique) ou je ne souhaitais que ma majorité. Certes dans ces moments là le temps est long .Sauf que je ne me rendais aucunement compte du temps qui passe si vite .

J’en vois tous les jours

Oh je ne regrette rien , ce serait super con de ma part , de m’engouffrer dans le regret .Comme mon frére Serge m’à fait parvenir une bouteille pour fêter cela , j’inviterai la famille du camping de la motte aux merles , qui eux vivent dans une maison que j’ai trouvé superbe , en cette demeure il doit y avoir un esprit Jean-Louis Chrétien……..Mon invitation sera déclinée pour des raisons familiales que je comprends parfaitement . De par ce fait je dégusterai cette bouteille seul, autour de mes pensées et de mes réflexions philosophiques si l’on peut dire

 

Tiens , bizarre alors coucou Philippe

 

PETITES ROUTES BIEN JOLIES MAIS COMBIEN TUANTES-le 20/06/2010

LE MAYET DE MONTAGNE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

Heureusement que la porte est ouverte

 

Je passe sur la journée du 18, pour  raison la pluie rien que la pluie et pas autre chose,à part que je suis dans les Monts du Bourbonnais, que je m’approche du Massif Central , mais quel temps pourri , je n’ai plus rien de sec , malgré mes sacoches étanches , le sac de ma bob lui aussi étanche , je roule sous la pluie , si elle ne me fais pas peur , elle me contacte et me fait mal .Le jour de mon anniverasire , jour ou mes 62 ans passent à trépas pour laisser naitre ma 63 éme anée .Je ne peut pas dire qu’elle fût joyeuse et enchanteresse , puisqu’une nouvelle fois je roulerai sous des trombes d’eau
. Je m’arrêterai à LE MAYET DE MONTAGNE ,  cherchant un camping car je commençais à avoir trés trés froid , sans compter que mes  épaules me semblent glacées .Avant de chercher le lieu de ce camping , je m’approvisionnerai car avec ce temps , pour ne pas perdre de forces , de chaleur , je mange , je remanges ,non je grignotes trés souvent. du pain complet , ce jour j’en ai passé deux rien qu’avec le trajet tellement cela monte , tellement c’est dur sous la pluie . Ce que je suis content c’est que quand ça grimpe je mets moins souvent le pied à terre , je ne pousse plus le vélo , je m’efforce de monter à la pédale, au début je montais 2à 3métres et mon coeur tapait à une vitesse folle , je ne pouvais plus respirer.

Détails de la porte

Maintenant c’est 10 fois plus et cela me ravis , tout en espérant que cela ira de mieux en mieux , je n’oublie pas que je vais avoir le Cantal à passer , les Pyrénées à franchir sans oublier l’Espagne qui selon moi va être le gros morceau . En attendant cela me fait de l’entrainement , ce n’est pas le mal dans les jambes qui me fait peur , c’est ma capacité de respirer , ainsi que cette insuffisance de souffle , je suis trés vite avec un coeur qui tape comme un marteau à une vitesse folle dans ma poitrine.Cela ne se refais pas car depuis combien de temps je n’ai pas fais de sport et dans quel état est ma musculation…………….C’est loin d’être du brillant .

PAR PRECAUTION , JE ME REPOSE LE 20 POUR REDÉMARRER LE 21 -le 21/06/2010

ARRONNES sur le trajet de DIGOIN-CAPDENAC GARE vers CAPDENAC GARE

Malgré mon désir de repartir ce dimanche , je ne peut pas car je me sens trés mal , j’ai froid depuis hier soir .Du coup je décide de ne pas me tuer , surtout que si je roules à nouveau sous la pluie, je risque de laisser forme et santé , me reposer ce dimanche en essayant de me retaper , en mangeant ,  en me reposant , ne pourra que me faire du bien. Je suis à quelques encablures de Clermont -Ferrant me rapprochant de Capdenac Gare , ou Luc doit perdre patiente , je ne suis pas en voiture et je n’ai pas de moteur dans le cadre .Je fais avec ma forme……………………………..Il faut dire que j’ai du mal à quitter ce petit camping à la maison en bois , mais il le faut. Ie ne fais rien sur cette journée , juste vous mettre quelques photos , puisque j’en ai reçu de la part des gens et des personnes que j’ai rencontré , je les en remercient et les saluent en même temps.

Indication
La maison à la plaque

 

 

 

 

 


LE LONG DU DOUBS

RENCONTRE AVEC UN MEC FABULEUX SUR LA VÉL6 A BESANCON

le 05/06/2010

Au bord du Doubs

J’ai décidé de passer une journée de plus à Besançon , pour aller visiter la Citadelle et la photographier. Mal m’en pris car ce sera une journée ou je n’ai fais que perdre mon temps ; à part que je me suis pris de bec avec une bonne femme , qui semble être la femme du patron du Camping de l’arnaque à Besançon.J’insistes sur ce fait car la femme n’à rien à voir avec le camping , n’empêche qu’elle s’y en mêle , et virulemment , donc cela veut dire que ce lieu à beaucoup de choses à se reprocher. Tout est bon pour se faire du fric à bon compte en se déresponsabilisant,chargeant la fédération du camping au passage cette fédé doit avoir bon dos .

Bref je suis franc-comtois d’origine , certes ça ne se lis  ( pas sur ma gueule , mais depuis que je suis parti , je n’ai pas encore rencontré une région ou les gens sont aussi hautains , fiers (même pas bonjour entre cyclistes sur la piste  ) et encore plein d’autres exemples , je ne vais pas tous les citer , mais dans les jours qui suivent je pense que je vais en avoir d’autres . La Franche-Comté se dit touristique , mais ne dis pas que ces zouailles sont assez pourris en mentalité .

Je quitterai Besançon sans aucun remords et encore moins regrets. Vais -je enfin voir ce vélociste au bord de la vél6? Depuis le temps que l’on m’en parles , je désire au moins voir une fois le personnage.Quelques kilométres aprés avoir quitté la capitale franc-comtoise, je vois au loin , des vélos exposés , en me rapprochant plus , je fais le constat que j’arrive vers celui que je désire voir , peut -être voir et partir aussitôt , je n’en sais rien pour le moment . Je suis presque à hauteur et de nombreux vélos sont exposés , même une  Bob Yak, suprême bonheur , celui qui semble être le boss est en train de régler un vélo couché , je dirais plus un tricycle couché, il en loue a ce que j’ai pu comprendre . Il  en train d’effectuer les réglages pour un amateur d’une journée.

Le premier vélo couché en trike qque je vois

Je le laisse travailler sur tricycle (depuis que j’ai vu les photos et les récits dune certaine ANNE en tricycle je rêve d’en avoir un pour un long périple comme mon velafrica. Autant vous dire que mes yeux mes oreilles sont à l’apogée de leur attention,.Bien entendu le lieu est super en plus il mets au parfum le client et donne des tuyaux , certains demandent des renseignements , la seule réponse du patron , sera de parler d’un personnage qui fais de nombreux kilométres en vélo couché tricycle . Il venait à peine de finir de parler de ce gars que voila le mec avec son tricycle , waoohhh je suis impressionné ,le mec a une super gueule aussi , donc tout pour me plaire.

Quand le boss du lieu me consacrera un moment , il me dis carrément je vois que j’ai à faire à un connaisseur , le vélo est solide et nickel  ainsi que ce qui est dessus en matériel , les félicitations dans ma tête je les recevrai en remerciant télépathiquemen Vincent Schlosser.Comme sa station fait aussi sandwichs et boissons , je me suis ravitailler la , en discutant encore une fois avec le boss, sur le matériel , je lui fais part que je n’ai pas pu me payer des sacoches Ortlieb, que je le regrette . Son sourire m’en dira long , puisqu’il me montra une sacoche waterproof , de la marque Comp XLC.

Le boss du velo relais à Besançon , au niveu bicyclette c’est une super adresse

Quand je lui demandai le prix il m’annonça 89,90€ ou 89€ je ne sais plus , sauf que je pensais que c’était la sacoche , là  il me dis que c’est le prix de deux sacoches .C’est vrai elles me séduisent elles sont étanches  cent pour cent , avec 25 litres de capacité soit 50 litres sur le porte -bagage , ce qui fait plus que mes sacoches pont  en toile qui prennent l’eau à tout va.J’hésite un moment je passe un accord avec lui pour qu’il en commande pour le 10 du mois de Juillet  et que je lui enverrai l’argent et le lieu ou il doit me les faire parvenir . A ce moment la , la radio annonce de fortes intempéries pour demain dans l’est de la france Comme je sais ce que c’est d’être trempé jusqu’aux os et d’avoir tout ses affaires mouillées et froides , je ne ferai pas l’impasse je les prendrai de suite , tant pis pour le budget, au moins quand je serai sous la pluie il n’y a que moi qui serai une éponge , mais je pourrai avoir des vêtements secs , et surtout éviter d’avoir froid ,  une sécurité pour ma santé .

Je partirai avec mes nouvelles sacoches , lui laissant les anciennes qu’il va renvoyer à mon frére. Devinez combien de temps j’ai passé avec ce Monsieur ………………Juste 5 heures , 5 heures de plaisir des yeux , de s’en mettre plein les mirettes , mais aussi vraiment convaincu que je dois mettre mes fesses sur un tricycle vélo couché  avec un grand raid , et pourquoi pas un changement au cours de ce périple , car si Vincent Schlosser est un super mec , la marque de mon vélo ne sont que des pourris, la communication ils ne doivent pas connaitre .

C’est donc enchanté de ce passage vers ce relais , que je repartirai en direction de dôle

Je mets le lien à part car c’est un lieu , un mec , une famille qui m’à marquée , en plus avec un site , allez y ça vaut le jus , le vélo relais 

 LA WIFI POUR LA JOURNÉE MAIS HORS FACTURE   

En plein centre ville de Besançon

le 06/06/2010  SUR LA VEL6Le titre vous dis deja tout et vous laisse entrevoir ma désapprobation de certains comportements , comment voulez-vous à certains moments donnés ne pas vous comporter de façon agressive , devant ce genre de connards , qui ne pense qu’à plumer les voyageurs .Le camping du Pasquier  , ce camping se trouve à Dôle , en tout état de cause il posséde une drôle de politique , certes il est wifi mais pour cela il te faut donner 8€ hors factures , ce qui laisse tout supposer.

J’arrive à Dôle  aprés avoir passé une trés bonne journée , eh oui le relais vélo est y pour grand -chose , je suis enthousiaste en me rendant vers le camping de cette ville où Pasteur est né , comme le chanteur Thiefaine.en premier il me faut trouver un camping , ce qui fût relativement facile , par contre dés l’entrée , j’ai ressenti un malaise , mais je vais aller voir , le gérant  assez patibulaire ne m’inspire rien du tout . je lui demande si le camping posséde la wifi , la réponse est positive, donc je dis ok , il me fais la facture, il me demande 12 € et des poussiéres . Je ne vois pas la wifi , je lui demande cmbien vaut la connection , il me montre une fiche  ou je lis 8 € la journée , je reste sans voix et je lui demande pourquoi ce tarif si élevé . Il commence à me sortir des sornettes de serpent à sonnettes .Finalement je luyi fais compendre que je ne resterais pas ici , il commence à me débiter qu’il avait fait la facture , et je ne sais encore quelles conneries .Bref je lui dirai que je n’acceptes pas cette arnaque de la wifi , entre le camping de l’arnaque à Besançon et celui de Dôle , il doit y avoir une compétition , celle de l’arnaque la plus forte et la moins visible . Bref je dormirai le long du Doubs en pleine nature . Super .

Le camping arnaqueur de dôle
Le long du Doubs à bicyclette, il manque paulette

ENTRE SEULEMENT 3 ORAGES –SAINT jEAN DE LOSNE–le 07/06/2010

C’est au petit jour que je me pris le 1er orage , mais celui -là je ne le comptes pas , étant entendu que je n’ai pas rouler pendant que ça tombait .Par contre entre ce dernier et le prochain je remballerai vite si l’on peut dire , mais déja je me félicitais de mes sacoches waterproof , merci au relaisvélo de Besac.

Comme c’était le matin , mon moral n’en fut pas trop affecté , vu que mes affaires seront toujours séches .  Oh je ne ferai que 57 kilométrse avec de nombreuses fois ou je mettrai le pied à terre avec , l’ envie de tout lâcher ,  je ne connais que le mouillé ou le vent contraire ;fort heureusement  le hasard des rencontres me pousse à aller plus loin et aller vers d’autres découvertes ainsi que connaissances.

Je reviens sur cette famille (le relais velo ) si sympathique , si accueillante que j’en ai été touché

Je redémarrerai comme à l’habitude doucement le matin , pas trop vite l’aprés midi , car les forces en moi , ne se comptent pas en kilowatts, mais en grammeswatts. Il faut dire que la pluie ne me donne pas un moral d’enfer  et ne me le renforcde pas . Oui je ne suis pas au Maroc ou là je vais en baver avec la chaleur
Pour le moment je suis toujours en Sarkozie ( que dis-je en France)et plus exactement en direction de Sancerre , pour aller faire un petit coucou à la maman de Simon , sauf que je galére pour trouver les panneaux de la véloroute , dur dur , en ce moment je cherches plus la véloroute que d’admirer les paysages.

Trés touchant cela

Voila qu’il est vers 14H , et que le ciel me tombe sur la tête , je m’adresse a lui en lui demandant de ne pas me chialer dessus , mais rien à faire.La je m’en prends une bonne , et rien pour m’abriter donc je continue , les automobilistes ou les gens qui me voient passer doivent se marrer et me prendre pour un illuminé.

Je chercherai longuement ma route et aussi cette véloroute , puisque sous cette pluie j’en ai perdu la trace et mes moyens aussi , le prochain camping c’est Saint Jean de Losne , et il me reste encore 17 kilométres alors que j’en ai parcouru 40 dont les deux tiers sous la pluie. Encore autant de Bornes à faire , ça commence à me paraître une éternité ainsi que presque impossible , mais je dois y aller et je dois tourner les jambes , qui commencent à êtrent trés lourdes .
C’est avec joie que j’aperçois ou je dois m’arrêter , je souhaite un endroit avec wifi mais voila , le camping est sympa , la jeune fille qui m’accueille , me redonne du baume au coeur même si je ne peut pas faire grand-chose au niveau de vélafrica.Surtout que j’ai l’impression que ça bogue dur des deux côtés , je ne peut plus rien envoyer , est-ce  moi qui déconne ? Je ne sais pas .

Merci de votre accueil douce jeune fille

lors que je suis en train de monter ma Wechsel , que tout est dehors ,  miss pluie décide de me provoquer et de venir perturber mon travail , du coup je ne me fais pas avoir avec la pluie sur mon Bredelers ubuntu, mais quand maintenant je décides de me mettre au sec et de me réchauffer .En fait une soirée que je passerai sous la tente , mais je dois me reposer car j’ai tres tres mal aux cuisses et aux mollets .
Gare demain cela risque d’être plus que dur.

ALLO LA PLANETE – ENTRE ST JEAN DE LOSNE ET CHALONS SUR SAONE

le 08/06/2010

ENTRE ST JEAN DE LOSNE ET CHALONS SUR SAONE

Je le pensais bien hier soir que quand  je quitterai Saint jean de Losne  avec quelques soucis de fatigue et de récupération vu le temps excécrable d’hier , la question que je me pose est combien de kilométres je vais résister ou quand je vais craquer ?C’est par le sourire de la charmante gérante du camping de cette ville que je démarrerai la journée , inutile de vous dire que j’ai du mal à appuyer sur les pếdales , comme je sens que je vais passer une mauvaise journée .Pour la raison que déja il y a plu longtemps sur la tente , que je m’inquiétais et qu’au cours de la soirée j’ai beaucoup pensé à mes fréres, ma famille , le Docteur Schwartz et sa dame, mes amis de Strasbourg , comme  jacques WITTE

 , a qui je dois donner du fil à retordre pour la tenue du site . Je crois que j’ai tout passer en revue , ce qui me fera pas dormir de bonne heure .
De plus depuis le nouveau bras arriére , le vélo émets de nombreux craquements et cela me pose quelques soucis , mais le vélorelais m’as rassuré de ce côté la , donc je n’ai pas pêur mais cela n’empêche pas le questionnement.

Saint-Jean de Losne sous la brume

Ce qui veut dire que ce jour je dois être attentif , vu que je passe à côté des panneaux sans les voir. Je ferai plusieurs fois le trour de la ville sans trouver mon point de sortie .Effectivement je ferai plusieurs erreurs en cette journée , me revoila sur des chemins pleins d’avertissements , sauf que je longe la Saône , et que de temps à autre de jolis bateaux la remonte C’est trés dur d’avancer et de faire du kilométre quand tout est contracté , tout est dur au niveau de la musclation et ce matin je ne suis pas trés lucide .La preuve étant que je me suis retrouvé sur un chemin de halage qui au bout de 4 kms  me faisait faire demi-tour , autrement dit je me suis loupé et retour à la case départ, de quoi me mettre à terre .Surtout que ce chemin n’est pas  lisse mais plein de trous et de bosses avec des flaques immenses , bilan moral à zéro , envie de tout poser et de dire halte , ça suffit . Cinq minutes aprés c’est reparti comme si de rien n’était .je m’arrête souvent , je regarde , j’observe , je parle seul , je m’engueule enfin tout y passe , vu que je trouve que je n’avance pas et que le temps s’arrête. Il est déja 14 heures , je ne  trouves pas une boulangerie ou un magasin pour me ravitailler car je commence à avoir faim. Je tentes de me renseigner mais personne dans les villages que je traverse .Le désert en somme  avec des habitations mais sans habitants , je n’en aperçois aucun ………….galére , galére ………………..Quiand enfin je verrai un monsieur qui observait son jardin , je lui demanderai ou l y a une boulangerie ou épicerie , il m’indiqua un village , mais à 5 kilométres , je regardai combien j’en avais deja fait seulement 17 . Du coup chute du moral , mal a mon séant aussi , donc je vais voir si je dois mettre le pied  sur le bitume ou sur les pédales quand je serai à ce bourg. Le bourg en question est Seurre , par conséquent  une fois arrivé à Seurre je n’aurai fait que 22 bornes .En arrivant en cette ville , je passe devant un camping , je ne vous dis pas mon réflexe , vous l’avez déja compris, j’y rentre et seulement une caravane et une tente en plus pas cher , mais pas de wifi .Que cela ne tienne , je n’en peut plus , donc halte la .Les gens qui sont en caravane m’accueille avec une énorme sympathie et m’ofre une biére d’entrée sans que je demande quoique ce soit, c’est la que je me rappelle qu’Eric LANGE (Allo la planéte doit m’appeler )

Presque l’Afrique ….non tout de même pas….!

Je bois cette biére avec délice , en dialoguant avec ces gens qui sont d’une superbe sympathie , puis je vais mettre ma tente en place avant d’aller faire des courses .Vous dire combien j’étais mal puisque j’ai bien vu l’ATAC mais pas leALDI , donc je me suis apprivisionner au premier cité , je verrai le second en sortant ….Qu’est ce que je peut être con et aveugle quand je m’y mets.Mes courses finies je rentrerai ou est posé ma demeure ambulante , premier objectif me reposer et ne pas toucher quoique ce  soit . Mon Eeepc est en train de me jouer des tours car il ne veut pas faire de mises à jour et ne veut pas envoyer mes articles sur le site , cela je l’ai constaté il y a quelques jours , et comme je suis long à la détente , je dois cogiter , alors allons y , cogitons en se reposant .Je ne vais pas appelerInformat System  ou Ubuntu pour ce petit probléme, la réflexion doit me donner la réponse .Déja que je suis accaparé par le fait que je ne trouve pas de connection wifi .Aujoiurd’hui tout est fait pour que je me repose , vu que vers minuit je vais être interwievé par téléphone .

Ce qui fait que je resterai en stand-by en attendant la sonnerie , qui interviendra vers 0H30 , comme d’habitude je répondrai exactement ce que je pense , et cela n’est pas toujours bon , je ne sais pas si cela me portera préjudice ou  démontrera que je suis sincére , je répéte je n’ai pas dit ce que je devais dire dans les bonnes formules mais avec ce que je pensais a la seconde même et sans filtres.Je ne sais pas comment l’a pris l’animateur , tout ce que je sais c »est que son équipe m’a rappelé  en me signifiant qu’ils avaient  passés un bon moment de rigolades .J’espéres qu’ils sont sincéres .Pour moi je ne suis pas satisfait car je voulais parler des gens qui me font confiance ,  je n’ai pas pu , ce sera partie remise car j’ose espérer que de temps à autres , Allo la planéte va penser à moi .

Bien protégée

PARDON A SIMON ET A SA MAMAN-EN DIRECTION DE CHALONS SUR SAONE

le 09/06/2010

Il me faut trouver une carte pour me rendre compte ou est Sancerre , donc il faut que je trouve cela , aller au centre ville voir si dans Seurre il y a ce genre de choses . Heureusement il y a une librairie mais je ne trouverai pas de carte de Sarkozie et encore moins de la région visée .Dur que de rechercher sans savoir et sans se faire une idée , je sais que pour Sancerre je dois passer par Nevers , mais voila pas de carte et encore moins une carte sarkozienne ou française  de lavéloroute 6.

Merci pour la bonne biére

 .Certes il existe une carte anglaise puisque je l’ai vu dans les mains de ma rencontre du Musien à L’Isles sur le Doubs .Comme quoi que la sarkozie devient un pays de plus en plus perdu et noyé  dans la masse de la mondialisation .De toute façon quand on voit , en traversant la sarkozie en vélo donc sur des chemins que peu de caisseux prennent , la destruction des petites usines , il ya de quoi se poser des questions , je pense que vous avez du voir cela avec une photo de l’approche de Besançon.

Je tombe sur un touriste hyper coopérant qui me montre la carte de la sarkozie , et je repére la ville que je recherche . En plus la maman de Simon ne réside pas à Sancerre même , mais à quelques kilométres plus loin ou plus prés de moi , je n’en sais rien . En somme je viens de prendre peur  comme de prendre conscience que ça me détourne terriblement puisque  je dois  encore passer à Capdenac Gare . J’avoues que si cela ne me fais pas peur j’ai tout de même reculer devant cet objectif . Mille excuses à toi Simon et aussi à ta Maman . Du coup cap vers cette ville de l’Aveyron.Décision à prendre , Sancerre ou pas , comme j’avais trés mal aux jambes je me dis non direction Chalons sur Saône et ensuite s’engager sur l’Aveyron.

Me voila parti pour Chalons ,la premiére partie entre Seurre et Verdun sur le Doubs ne sera pas trés compliqué sauf qu’il pleut encore  et c’est pas triste , loe moral en prends un coup .J’arrives à Verdun sur le Doubs sans trop de soucis et je pourrai faire quelques photos et de la mon ricoch  ne veut plus rien savoir .Par contre pour repartir de cette ville je ne retouverai pas la piste cyclable qui doit m’emmener à Chalons sur Saone.

Le bon sens

Ne voila t’il pas que je me retrouve sur une nationale  , la 73 si mes souvenirs sont bons , la aussi je me fais décoiffer par les camions qui passent à une vitesse folle , je faillis chuter plusieurs fois , en étant déporté par le souffle ou l’aspiration. Je prends tres peur et plusieurs fois je mets pieds à terre malkgré la pluie.Je chercherais même à poser ma tente dans un endroit non conventionnel , j’en ai trouvé un mais j’ai eu trés trés peur car visible de la route et en plus pas trés éloigné .Du coup je me remettrai en selle sous cette pluie , et cette route qui monte qui descends sans arrêt , vous savez ces petites montées longues , pas trés difficiles mais trés longues qui vous cassent les pattes , à vous tuer en plus sous la pluie de quoi vous foutre en bas . Dans un village je demanderai à ne dame si il n’y avait pas moyen de rejoindre les bords de Saône . Elle me répondra à 6 kms vous tournez à droite dans le village et la vous irez sur les bords de saône .Je mis un temps fou à rejoindre cette petite route plus tranquille , mais la on m’annoncera que j’aurai deux belles montées à me taper et ensuite de suivre .Effectivementr les montées seront trés ardues que je monterai à la pédale mais 60 métres par 60 métres .En suivant cette route je tomberai nez à nez au camping de Chalon sur Saône , ou je fus trés bien accueilli et vous dire qu’il y a la wifi me ravi, je ferai une partie de page sur ce lieu car  ce que j’ai vécu à Besançon et à Dôle , cela vaut son pesant de cacahuétes . Et il y a des leçons à prendre car en fait je confirmes que le camping des arnaqueurs et celui de Dôle ce sont que des rapiats voir plus que cela.

CHALONS SUR SAONE LE CAMPING DE PONT DE BOURGOGNE-le 10/06/2010

CHALON SUR SAONE sur le trajet de CHALONS SUR SAONE vers CAPDENAC GARE

la réception est deja propre

D’être au camping du Pont de Bourgogne , va me permettre de dire certaines choses que je penses depuis longtemps, surtout depuis mon passage au camping de la plage à Besançon avec ses soi-disant 5 étoiles , ( des étoiles en chocolat indigeste ) Avec des gens qui accusent une fédération. Ce qui veut dire que si le camping de la plage de Besançon à 5 étoiles , le camping du Pont  de Bourgogne , devrait en avoir 7 ou 8. Ce qui me permets de dire à ces gens , ce genre d’arnaqueurs , qu’ils feraient bien d’aller prendre une leçon à Chalon sur Saone ainsi qu’à Digoin. Cela me fait repenser à cette femme qui m’a signifié de ne pas écrire n’importe quoi .(qu’elle sache que je l’emmerde )

Le restaurant

Madame vous auriez dûe fermer votre …..(gueule )…….bouche , pour ne pas dire autre-chose, même sur le prix  car entre 8,20€ et 13,  des poussiérse il y a une belle marge , que vous ne pouvez pas mettre sur le compte de  vôtre fédération , que vous faites passer pour archaîque .Voila pour le camping de la plage Besançon.

CAMPING A PROSCRIRE , en tout cas pour moi et cela reste mon opinion , entrer dans ce camping c’est se faire plumer sous le couvert d’une fédération.

Quand aux 8 € demandé pour une connection wifi , là le camping  de  Dôle devrait savoir que dans les camping que j’ai fréqenté jusqu’à présent , la connection wifi à toujours été gratuite , voir camping du petit port à Huningue , tous les camping en suisse allemande , et les camping que j’ai fréquenté comme celui du Pont de Bourgogne et celui de Digoin où la wifi est gratuite.

Dites moi voir pourquoi ces 8 € sont hors factures?

les allées

Encore une fois allez rendre visite aux campings que j’ai cités , en plus je leur en ai parlé de votre connection wifi . Il s’avére que cela n’est pas du tout clair .

ENCORE UN CAMPING OU LE CLIENT EST LE PIGEON  OU LE DINDON DE LA FARCE .

Si la Sarkozie ex-france est un beau pays , au moment des vacances , les touristes sont pris pour des pigeons  dans certains endroits comme ces deux-la .

Un homme averti en vaut deux .

Des lieux propres
L’entretien quotidien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Essat,Yarra,Sadiaa et Mounira ou la scolarité des enfants burkinabè


Drôle de titre, mais c’est facilement compréhensible. En fait, il faut remonter dans le temps, celui de l’élaboration du projet Velafrica. J’ai toujours dit que je mettrais mon expérience au service de ceux qui en auront besoin. Bien entendu hors de l’Europe.

Au Maroc, je n’ai pas senti ce besoin pour diverses raisons, notamment parce que ce pays me semble trop branché nationalisme, il suffit de voir l’histoire des Sahraouis. Donc il ne m’a pas semblé opportun de mettre en oeuvre quoi que ce soit. Certes j’aurais pu faire quelque chose au Sahara occidental, sauf que le climat à l’époque de mon passage était très malsain.

En étonnement
En étonnement

Plusieurs fois je me suis fait contrôler par la police marocaine, voire l’armée pour avoir pris un cliché. Je me rappelle le contrôle de la gendarmerie et ensuite de la police un peu avant Tantan où le policier prit mon passeport en le lisant à l’envers. Voyant cela je décidai de suivre ce policier. Je ne venais pas de faire un pas que j’avais sur le ventre le canon d’un fusil automatique. J’ai été très marqué par cet événement et  je me suis dit, tu ne dois pas t’attarder dans ce pays, à mon plus grand regret. Ce que j’aurais pu faire au plus vite, sauf que pédaler seul dans le Sahara occidental c’est autre chose que d’être dans un fauteuil de cinéma.

La Mauritanie, je ne m’y attardai pas non plus, déjà avec l’exemple du guide, cet incident est relaté dans Vélafrica projet fou. Sans parler aussi de l’ambassade de France , un de mes plus mauvais souvenirs, comme si j’avais à être diligenté et commandé par un ambassadeur et son personnel. En fait, j’ai l’impression que ceux qui ont ou qui font un projet un peu fou sont les malvenus dans une ambassade de France.

Equipé contre le vent de sable
Equipé contre le vent de sable

Voilà pourquoi au lieu de passer au Sénégal j’ai parcouru la route dite de  » l’espoir «  ( selon moi la route du total désespoir ) jusqu’à Gogui, entrée du Mali .

Malade et sentant mes forces diminuer, j’ai été obligé de rallier la capitale, Bamako. Par chance, j’ai découvert l’auberge Djamila, où il fait bon vivre et se prélasser. Je tentai alors de soigner mes candidas albicans et albacius. Là, j’ai eu l’occasion d’effectuer le remplacement d’une formatrice en chaudronnerie, Nassarah, une blanche, comme ils disent ici. Entre nous cela me fait bien rire, non pas parce que c’est une femme qui enseignait la chaudronnerie, mais parce qu’elle enseignait au jour le jour et au petit bonheur la chance à Niamana dans l’entreprise Négé  Blon. Je pense que Négé  Blon l’a licenciée pour son incompétence. Bref une expérience de trois semaines que je n’ai pas regrettée.

 J’ai été forcé de quitter le Mali à cause de l’embargo, suite au putsch du capitaine Sanogo. J’ai  passé la frontière du Mali et du Burkina-Faso avec un simple mot , une recommandation d’un commandant de gendarmerie de Ségou. Je suis passé par Bobo-Dioulasso sans avoir l’envie de traîner dans cette ville pourtant animée. J’arrivai à Ouagadougou où je connaissais déjà l‘auberge  Zem Batik, grâce à Jordi Baldrich. Je pensais passer quelques jours et  soigner mes candidas albicans et albacius. Comme je correspondais avec une personne de Ouagadougou sur Facebook  qui était soi-disant ami avec Clément, je me sentais  confiant. Très vite j’ai dû déchanter et j’ai cherché à louer une pièce ou deux. Une occasion se présenta et je me retrouvai dans le quartier de Cissin chez un imam, moi qui suis athée. De suite je me suis aperçu de la pauvreté de cette famille. Il y avait tout de même une belle chose, c’est que les deux plus grandes filles allaient à l’école, la troisième n’avait pas l’âge d’être scolarisée. Je  suis resté chez eux jusqu’à la fin des vacances scolaires. A ce moment là j’ai appris que  la plus grande Essat , ne continuerait pas  sa scolarité vu les petits moyens financiers de la famille. Face à cette situation, j’ai pris la décision de mettre la grande en 6e.

Rencontre innattendue, des japonais en plein sahara et en vph.
Rencontre innattendue, des japonais en plein sahara et en vph.

Il faut savoir que la scolarité au Burkina Faso n’est pas obligatoire et qu’en plus elle est payante à des tarifs prohibitifs. Il  un fossé  entre l’enseignement gratuit et l’enseignement privé. Fort heureusement la classe où va être intégrée Essat est assez peu onéreuse. Je mettrai la main à la poche pour lui payer sa scolarité et aussi des cours d’appui. Quant à la petite Yarra, nous irons voir la direction de l’école maternelle. Je mettrai aussi mes propres deniers pour que la petite espiègle puisse évoluer et se former, et celle qui est entre les deux poursuivra son cours primaire .

C’est vrai que le temps passe très très vite et que les années passent de plus en plus vite. Je n’ai pas vu arriver la nouvelle année scolaire. Comme je suis encore en ces lieux, toujours suite à mes candidas albicans et albacius, je me pose des questions, car j’ai tout de même crée un espoir pour ces 3 gamines, l’espoir de continuer leurs études. Sauf que les données changent :  la plus grande va passer en 5e , la seconde en 6e et la dernière en CP. Ce n’est pas du tout la même chose et je vois gros comme une maison que les deux grandes ne vont pas aller à l’école. Cela me dérange au plus haut point et je me demande comment faire ?

Asseta la plus grande
Asseta la plus grande

Par chance une opportunité se présentera , j’en saisirai vite les tenants et les aboutissants . Cette opportunité ce sont les membres directeur de l’AHCE (Association Humanitaire du Conseil de l’Europe)à savoir Philippe Woerth et Christopge Guth , viennent à Ouagadougou . En fait je ne connais pas trés bien  Philippe  Woerth, puisque je le connais grâçe à un site internet qu’il à crée en plus de celui de l’association .

Des gens de ma ville en france , en l’occurence Strasbourg , qui viennent au Burkina-Faso , pour des vacances ou pour autre-chose , je ne peut pas refuser de les rencontrer . Cela se fera devant un pot au jardin de l’amitiée en plein centre ville de ouagadougou. Je ne chercherai pas à savoir pourquoi ls sont venus . Je pense que je le saurai un jour . Jour qui viendra plus vite qu’on peut le penser . C’est à quelques jours de leur retour que je saurai , au cours d’une conversation , ils parleront que le container était encore en douane à Abidjan .

C’est la que j’appris que les deux compéres étaient descendus à Ouaga , pour mettre en place des ordinateurs . Là aussi je ne poserai pas de questions . Etant entendu que je pourrais peut-être les aider à récupérer ce matériel , c’est à dire 25 ordinateurs , qui sont dans un container de l’Association Sainte -Véronique du Haut-Rhin . Ayant une connaissance au sein de la douane Burkinabé ,je leur en ferai part afin de savoir comment ils peuvent faire pour récupérer ce matériel  fourni par Humanis de Strasbourg. Je remercie au passage ce gradé de la douane du Burkina-Faso qui nous donnera de précieux renseignements. Sauf que les machines sont toujours en douane en côte d’ivoire. En plus l’heure de leur retour au pays sonnait . Aussi bien pour nos deux strasbourgeois et le président de Sainte-Véronique . Je leur fis une promesse de m’occuper de cela  . C’est au bout d’un bon mois et demi , aprés de nombreux appels téléphoniques à la douane ivoirienne , que j’appris par un mail de François le président , que les ordinateurs étaient arrivés à la Paroisse Saint-Pierre  de Goughin . C’est la que je vais rentrer en action pour AHCE.

Sadiaa au premier plan et Mounira derriére
Sadiaa au premier plan et Mounira derriére

La premiére des choses sera d’aller voir le matériel et d’évaluer les travaux , c’est aussi l’instant ou je rentre en relation avec le Curé  Urbain    . Le personnage me parût super sympathique , ce qui fera que je trouverai une motivation pour mettre en place ces ordinateurs . Cela représente tout de même un travail monstre vu la qualité de la connection Burkinabée . Je m’attellerai à effectuer ma tâche aussi bien et aussi vite que je le peut .Une fois que le curé me connaissait assez bien . Qu’il a vu que je ne bluffais pas , je penserai à lui demander un service . Vu que sa paroisse accueille une école allant de la 6éme à la 3éme , c’est pour moi l’occasion de lui faire savoir mon questionnement . Je lui demanderai d’accepter d’inscrire et de payer la scolarité 2013/2014 de Sadiaa , soeur de Essat .

Il ne se prononçera pas de suite , inutile de vous dire que j’attendais cette réponse , en l’espérant favorable . Elle viendra trés tardivement et trés prés de la rentrée scolaire ou le curé m’annonça que son établissement scolaire n’accueillait plus les classes . Que le batiment  était destiné à une grande école . Inutile de vous dire que le ciel me tombais sur la tête . Fort heureusement il me fera une proposition qui me paraissait encore plus belle que celle que j’espérais . Il me proposa d’aller ensemble à la rencontre du frére Victor , directeur de l’école , dite d’excellence , de la Sainte-Famille . J’avoues avoir eu  peur car je connais ce qui se dit sur cette école , certes du grand bien , ce n’est pas pour rien qu’elle se dénomme école d’excellence .En plus de connaître le fossé aussi grand qu’un canyon entre l’école dite cp et une école privée , laisse tout de même de grosses réflexions. Aprés l’entretien avec le patron de l’école Wend Manegda , j’appris que Sadiaa devait passer un examen de connaissances  et d’évaluation. La aussi je tremblerai sur mes bases .Entre-temps un ami sculpteur, Anase, qui s’occupe de la galerie Zem Batik me demandera si je ne peut pas intervenir pour sa fille Mounira . Je profiterai de cette occasion pour demander si Mounira pouvait entrer dans ce collége.  Le passage de cet examen me fera sortir une somme assez conséquente , mais voila c’est comme cela . Maintenant   reste à elles seules de passer cette épreuve . Je ne peut faire qu’attendre .

Yarra trés perplexe
Yarra trés perplexe

C’est bien beau d’attendre , il reste tout de même la plus grande  Essat ou Asseta . Ca me travaille au ventre que cette jeune fille ne puisse pas poursuivre sa scolarité , vu qu’elle à réussit son passage en 5éme . Je parlerai longuement avec elle , il faut bien se rendre compte de la réalité , les parents peuvent à peine subvenir à la scolarité de la plus petite Yarra . Il va falloir que je prenne une décision . Laquelle je n’en sais rien pour le moment , en plus je suis déboussolé de cette histoire . Tant pis je dois me jeter à l’eau , je vais lancer un sos sur facebook, pour Mounira et pour Asseta .Cet sos verra la réponse d’une dame de la région de Hyéres , Toulon qui m’enlévera une épine du pied en réglant la scolarité de Mounira  avec un supplément afin que la jeune fille ne fasse pas 4 h de marche pour aller et revenir de l’école. Merci Madame Fatima K ………..

Quand à la scolarité de Asseta , je prendrai sur moi et sur ma maigre retraite , afin qu’elle puisse encore aller de l’avant . L’examen de Sadiaa et de Mounira , me donnera quelques sueurs froides , puisque les deux filles n’apparaissait pas sur la liste des admis . Est ce qu’il y a un repéchage ? Je n’en sais rien . Donc je vais aller voir le frére Victor , pour en savoir plus . En fait il y a eu un oubli pour Sadiaa , Mounira apparaitra sur la liste des repéchages . Elle fût acceptée  en 6eme D alors que Sadiaa sera en 6éme C .  Asseta rentrera aussi à dans l’établissement de son choix , c’est à dire le groupe Cefise/Benaja . Il  est à préciser que pour l’année scolaire 2012/2013 , j’étais déja intervenu pour la scolarité de cette jeune fille , au sein de l’école Zoé, en lui réglant les honoraires d’inscription et l’achat d’une bicyclette .

Maintenant il reste à croiser les doigts que tout se passe bien , surtout avec ce ravin profond qu’il y a entre les ecoles privées et les écoles de l’état . Nous sommes à la fin du 1er trimestre , les résultats vont tomber . Je suis rassuré car la petite Sadiaa à obtenue une moyenne e 13,6 sur 20 , la moyenne de sa classe ou il y a des enfants de ministres est de 16 , elle se trouve classée 16éme sur 64. Je pense que j’ai bien fait surtout que ces filles sont toutes pauvres , trés pauvres , musulmannes dans une école laique et catholique ………… Quand à la petite Yarra qui vient de rentrer en classe primaire , ses parents ont subvenus à son inscription , sa tenue ainsi que les cahiers , stylos et livres. Certes il faut bien responsabiliser les parents , mais voilà cela est une autre histoire .

Le pére est un immam ne travaillant pas , suite au traumatisme qu’il à subit dont la cause est l’incendie du grand marché de ouagadougou    (27 mai 2003) , en plus en étant immam , c’est un immam sage et trés modéré . Ce qui à pour effet que les revenus du maître de la maison sont quasi inexistants . Il y a tout de même quelques revenus graçe à la mére  qui tissent des pagnes , ce n’est pas la fortune  au plus 17 000francs cfa par mois . Le métier à tisser est trés rustique au bord de la rupture . Je cherche à lui procuré un nouveau métier à tisser , mais voila mon seul revenu est ma maigre retraite dont je n’ose pas dire le montant tellement c’est dérisoire , juste une indication moins de 600€.

J’ai des nouvelles qui ne sont pas trés bonnes au sujet de Mounira et de Essat  .  Je n’ai pas confirmation des notes  comme je n’ai pas les classements de ce 1er trimestre . Je commence par Sadiaa qui je rapelle est à l’école de la Sainte-Famille .Pour elle tout va assez bien , certes c’est une boseusse . Donc pour elle une 19éme place vient la récompenser avec une moyenne de 13,60 sur 20. Son point faible qui est le point faible des autres est le français . Je lui ai acheté un Bled personnellement pour qu’elle puisse acquérir un niveau moyen ce sera déja pas mal .

Pour Essat je n’ai que des informations non  confirmés mais elle se trouve avec une moyenne de 7 sur 20. C’est plus que du faible . Je mesure toutes les difficultés pour elle . Je rapelle 15 ans en plein âge de puberté . En plus elle se rebelle contre presque tout , surtout ses parents, notamment sa mére qui est sans arrêt à l’appeler pour faire ceci ou cela , corvée de bois ou de To etc…. J’avoues que moi-même ça m’agace quand je susi dans ma chambre je n’entends que cela , alors qu’elle devrait étudier . Oui je sais elle à l’air aussi de s’ennuyer en révisant ou en bossant ces études. Il y a aussi que les parents (juste le pére , qui est immam )n’ont qu’une éducation islamique , sans connaissances de l’éducation laique . Ce qui en revient à dire que c’est une barriére de plus à franchir pour elle .

Pour Mounira le cas est identique à Essat , avec en plus qu’elle préfére jouer que d’étudier donc aux nouvelles que j’ai il paraîtrait que sa moyenne serait de 5 , j’attends confirmation , c’est juste une rumeur en ce qui la conçerne.

En attendant on se trouve au soir du 30 Décembre donc je vais en profiter pour vous souhaiter mes voeux de Santé , Bonheur et Prospérité pour la Nouvelle Année 2014.

A Suivre billet non terminé

 

 


INFORMATIQUE A LA PAROISSE SAINT-PIERRE

   INFORMATIQUE  A LA PAROISSE SAINT-PIERRE DE GOUGHIN

Le petit domaine de la paroisse Saint-Pierre
Le petit domaine de la paroisse Saint-Pierre

 

C’est par un mail courant mai 2013 , qui me demandait si j’étais toujours à Ouagadougou . Ce mail provenait de Strasbourg et d’une personne que je ne connaissais pas . Par contre lui me connaissait  . Il me faisait savoir qu’il serait présent, avec un ami , au Burkina-Faso  de telle date à telle date , courant juin et qu’il serait heureux de me rencontrer. Bien sur vous vous doutez bien que rencontrer des gens de ma ville ou même de France  dans ses contrées, est toujours un plaisir en plus d’une découverte .Cela ne peut que m’inciter à rester encore quelque-temps . Malgré que j’étais bien décidé à quitter ce pays , ou je ne me sens pas . Connaissant l’Afrique comme je la connais , je ne reconnais pas ces africains qui se disent des hommes intégres , alors que sans arrêt ils te démontrent le contraire .Bref , je suis en train de m’étaler sur mes pensées et mes conclusions , alors que ce n’est pas le moment , puisque je vais attendre  les deux personnes qui vont venir dans la capitale Burkinabée. 

Quand ils arriveront je les rencontrerai , juste une bréve rencontre devant un pot , il faut savoir que quand on parle de pot , c’est bien souvent une biére , bien une Brakina ou une Sobebra (nationalisme oblige ) . Certes il y a quelques biéres comme la Flag , Beaufort,Castelbeer quelques fois Heineken ou Pelforth. Je ne chercherai pas à savoir si ils sont au Burkina-Faso en touristes ou en mission. J’apprendrai bien plus tard que ces deux compéres , en l’occurence Philippe Woerth et Christophe Guth , sont en mission pour leur association  AHCE  (Association Humanitaire Conseil de l’Europe) . Leur mission est de venir mettre en place 25 ordinateurs , fournis par Humanis Strasbourg. La dessus il y à encore un autre intervenant en la personne de François , président de l’association Sainte -Véronique de  Saint-Hippolyte-68590-bien sur en France. En fait celareprésente une belle chaîne de solidarité alsacienne de surcroît.

C’est au cours d’une conversation que je prendrai connaissance de leur probléme. Il réside en fait que les ordinateurs ont été envoyés dans un container que l’association Sainte -Véronique c’est rendue propriétaire , elle a mis de la place à disposition de AHCE  ,pour que les computers puissent arriver au  Burkina -Faso .  Mes deux compéres pensaient que ce matériel était déja au Burkina-Faso en l’occurence Ouagadougou. Malheureusement le container et les ordis sont toujours à Abidjan en zone de douane  , ils se posent de nombreuses questions , en plus ils viennent de passer deux semaines ici en touristes au lieu de mettre en place  ce que souhaite ardemment le curé Urbain de la paroisse Saint-Pierre , c’est -à -dire les ordinateurs . Ayant une connaissance bien placée dans le service des douanes , je leur en ferai part . Peut-être qu’il pourra nous aiguiller et nous diriger vers les bons services.urbain

En attendant ce  monsieur à un poste à responsabilités dans les douanes , nous sera d’un grand-secours au niveau des renseignements et nous aidera beaucoup . Notamment pour savoir à qui s’adresser ici à Ouagadougou . Je l’en remercie encore beaucoup au nom de mes camarades de AHCE  , de Sainte-Véronique et de moi -même . Il en résulte tout de même qu’il faudra un certain temps  pour que le container arrive à destination. Non seulement il fat que ce container sorte de la côte -d’ivoire pour arriver au service des douanes et de la défiscalisation du Burkina-Faso . Combien de temps encore à attendre ? Finalement je proposerai à ces garçons de m’occuper de cela et de mettre les ordinateurs en place .

Bien longtemps aprés leur retour en france environ deux mois les computers seront à la douane ouagalaise , il reste la défiscalisation qui prendra aussi un certain temps . Ils finiront par arriver et là je dois m’atteler à mettre ce matériel en place . La premiére des choses et de vérifier le matériel et de voir comment il fonctionne ?  Cela , comme on va le voir ne va pas être une synécure .

En fait cela ne va pas être facile  pour la raison que deja il n’y a que le curé qui à une connection , ensuite démarrer chaque ordinateur ne va pas être une partie facile , car il semblerait que windows xp est installé , sauf qu’il y a des clés ou des mots de passe , qu’il faudra que je casse pour rentrer dans le bios . Pourquoi rentrer dans le bios? Simplement que je dois refaire une installation , mais pas de windows , vu que ces machines sont destinées à une salle informatique , qui est appelée à devenir une classe informatique . Donc la meilleure des solutions est d’installer un systéme  éducatif , de suite je pense à Edubuntu .installation

Cela va être long , pour diverses raisons notamment de sécurité , car il y a certaines machines qui ont des clés dont je devrai utiliser ce qu’on appelle un casse brique afin de connaitre le password du bios .Ensuite , il m’a fallu 3 jours pour télécharger l’image iso de Edubuntu 12.04 LTS.Je ferai une premiére installation , sans internet (on verra l’importance plus tard ). Installation qui durera assez longtemps vu que Edubuntu pese 2,9 Gb . installer sans internet c’est trés long  vu qu’il faut compter sur les coupures électriques .Sans compter les coupures internet car je réussirai , en achetant un cable RJ45 , à me connecter sur la connection du curé Urbain.Bref une grosse galére qui va me surprendre .

Je réussirai à mettre tout en place , non seulement les machines qui fonctionnent et une premiére installation  de la salle informatique qui va permettre à Christophe de revenir à Ouagadougou , pour finaliser le projet AHCE. Je finirai à temps la mise en place et les installations  du systéme.

Car je recevrai un mail ou Christophe me dit qu’il arrive à ouagadougou avec une de ses amies , qui est désireuse de porter une aide humanitaire.  Oui mais même si les ordinateurs sont en place et effectifs , il manque encore l’installation électrique et aussi la ou les connections.  Ils arriveront pour organiser un stage sur la conception d’un CV . Certes il reste encore à faire l’installation électrique de chaque ordinateurs et aussi de les protéger au niveau des surtensions . Ce qui va occasionner bien des déboires . Vu que cela va demander encore un certain temps  , il faut savoir qu’en afrique ce qui ne se fait pas aujourd’hui peut se faire demain ou plus tard . Il faut aussi savoir que le burkinabé (peut-être l’africain) ne sait ren faire de gratuit et commence les travaux seulement quand il à reçu l’argent . Bref le curé Urbain à donner 175 000 francs cfa pour une installation électrique qu’il n’a pas vu et pas essayer .(La -dessus je suis trés sceptique come trés méfiant )Pour mes convictions le curé Urbain c’est fait voler 95 000 francs cfa , pour une installation qui en vaut à peine 80 000francs cfa .Je n’en dirai pas plus tout en pensant que …………….!fils Je réussirais aprés une grosse colére a ce que le vrai électricien vienne et j’exigerai qu’il protége à la source les ordinateurs et les prises électriques du batiment . En fait l’installation électrique  trés sommaire sera en place 3 jours avant le départ pour la france de Christophe et de Hélène . Ce qui donnera l’occasion à nos deux nassaras (blancs) de faire un peu de tourisme au Burkina-Faso , en l’occurence les cascades de Banfora, Bobo -Dioulasso , les pics de Sindou , le lac aux hippotames .Ce fût une aventure croyez -moi (je vous la conterai dans mes carnets de voyage )…….Pour revenir et faire deux jours de stage sur la confection d’un cv avec Edubuntu et Libre office writter. Il faut que je vous précise que le curé Urbain avait annoncé la venue de Christophe et Héléne  , que ceux-çi venaient pour finaliser le projet AHCE . Donc l’annonce d’un stage informatiqque.

Devant le nombre important de candidats , ils furent dans l’obligation d’organiser une séance d’informations , comme de spécifier que seul 20 personnes pourraient bénéficier de ce stage. Cela me parût fort normal , mais en attendant le curé Urbain à crrée une formidable envie de découverte et de connaissances. L’engouement crée par ce stage ne pût être évalué , vu le nombre de personnes qui se présentérent à la réunion d’informations .(Remarqué le nombre d’intéréssés)infos

Certes c’est bien dommage tous ses contre-temps , mais c’est ainsi . Finalement le stage sur la création d’un cv original sortant de l’ordinaire se déroulera seulement sur deux jours , c’est bien dommage , je le déplore . Il faut savoir qu’Héléne était enchantée de cette mission , elle aurait voulue en donner plus . Encore une fois hélas c’est l’Afrique. En tout état de cause les stagiaires en ressortiront fort satisfait en ayant découvert un autre système que windows  ainsi qu’en ayant réaliser un CV qui risque de faire mouche de par son originalité . Par contre le manque de connection se fera cruellement sentir ,pourquoi ? Simplement que , si vous avez suivis mon discours , vous devez savoir . Comme je suis gentil  je vais vous expliquer . J’ai éffectué les installations sans internet , ce qui ne me permettra pas de mettre en action les mises à jour de mon Edubuntu 12.04 LTS . La surprise viendra quand on rallumera les ordinateurs pour l’initiation au cv . Tant pis on fera avec , il s’avérera que ce n’est pas du simple . On est devant le mur et il faut s’y atteler.

Il faut préciser qu’auparavant le curé Urbain effectuera une bénédiction de la salle informatique de la paroisse Saint-Pierre de Goughin à Ouagadougou. la croix

 Comme je vous le disais auparavant , il fût   organisé une séance d’informations , vu le nombre de participants , nous ne pourrons jamais accueillir autant de monde en une seule fois . On voit qu’organiser un stage informatique sur un sujet précis demande au minimum deux semaines pour atteindre un grand nombre de personnes. (La photo de la séance d’informations est la pour vous donner un ordre d’idées) .Au passage je vous signale que je n’ai jamais suivi de cours infrmatiques et que ma formation est autodidacte , au niveau de la pratique des os et l’entretien des ordinateurs comme de la réparation.

 Il reste maintenant que ce petit stage puisse bien se dérouler , Chrristophe et Hélène sont trés motivés , par contre je suis assez nerveux , pour diverses raisons , notamment le trac d’avoir omis un petit détail . Ce petit détail apparaitra trés vite , qui est le manque de connection , ainsi que la mémoire RAM est assez faible . La ou les solutions existent , il reste que le nerf de la guerre est toujours l’argent .

Pour le stage de la réalisation d’un cv , je pense que les photos parleront mieux que moi . Je sais que cette idée à été bien accueillie et demande à être renouvellée.survStageLes stagiaires du cv avec les  formateurs

Je précise que tout ce travail à été fait sans rémunération , autrement dit bénévolement , en demandant tout de même au curé Urbain , une faveur . Celle de m’aider à scolariser une jeune fille de 11 ans qui doit rentrer en 6éme . IL s’avére que ces parents sont trés pauvres et ne peuvent pas l’inscrire dans une école  (Il faut dire que l’école ainsi est presque un luxe ) . Pour être dans une bonne école il faut payer trés cher . Donc j’ai demandé à Urbain d’accepter dans son école la petite Sadiaa Sanfo .(Je ferai un autre papier sur ce sujet ) Mais sachez que le curé Urbain à placé la petite Sadiaa à l’école wendmanegda  dites de  la Sainte Famille . Ecole d’excellence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


LE JEU FAVORI DU BURKINABE

Depuis que je suis au Burkina-Faso  , à maintes reprises , que dis je …….! Une vaste bétise, puisque c’est par plusieurs fois que je le constates chaque jour . Le simple touriste ne peut pas voir ces à côtés la , le simple lambda qui vient quelques jours au Burkina -Faso ne peut pas en faire le constat, pourtant , Hélas  trois fois hélas . Le jeu favori du Burkinabé est …...L’INCIVILITE

Ce constat est fait plusieurs fois par jour et croyez – moi que ça exaspéres.

Le premier lieu est dans la circulation , aucun feu rouge n’est respécté . Non seulement par les automobilistes , les camions  , les vélos . Le pire ce sont tous ces gens qui conduisent une soi -disant motos , ce que j’appelle vulgairement une djakarta .Leurs motos de pacotille , n’est ni plus ni moins qu’une pale copie des cyclos japonais ,ou s’affiche la marque Yamaha . Selon ma personne ce ne sont pas de vraies yamaha . Je connais la marque depuis 1962 et je pense que cette marque ne peut pas se permettre de mettre en circulation de tels engins .Surtout si dangereux à une population qui ne connaît ni le code de la route et encore moins les régles de circulation, dont cinquante pour cent ne savent pas lire et écrire .

A mon avis c’est logique que les usagers de la route en profitent au maximum vu le laxisme des autorités.Là aussi il y aurait à écrire , mais voilà ont (pas ma personne ) se retranchent derriére  les US et les COUTUMES. Je pens même qu’ils se réfugient totalement derriére cela . Ce qui prouve bien qu’il y a beaucoup de zones d’ombres.

RESPECTER LE CODE DE LA ROUTE , C’EST DEJA SE RESPECTER ET RESPECTER AUTRUI (LES AUTRES )

Non seulement le Burkinabé est

Je ne suis pas du tout étonné de savoir que sur la route il y a de nombreux accidents et de nombreux morts , vu cette incivilité . Par exemple dans un pays pauvre comme le Burkina-Faso , je n’ai jamais vu autant de supers voitures  du 4X4 sophistiqué  à la Ferrari ou Corvette dernier cri . Qui en plus circule comme des dingues  sans immatriculation , ni devant ni derriére. Je vais éditer diverses petites vidéos conçernant ce que je dis la .

Autre exemple , vous vous trouvez  dans une boutique , pharmacie ou autre , vous arrivez il y a 6 peresonnes devant vous . Le bonjour il n’y en aura pas et celui qui vient de rentrer va tenter de se faire servir de suite . Le plus fort c’est que  ce que je vais dire la est véridique en plus m’est arrivé . Je  suis en 7 eme position , un policier arrive  et bien entendu tente de passer le premier , est ce que cela est normal et logique en ce pays ?

Autre point , partout et en tous lieux , le Burkinabé tentera de se retrouver à être en tête pour se faire servir , même si le vendeur est en train de vous servir . Est-comme cela que le respect est compris au Burkina-Faso?

Autre exemple , vous cherchez quelque -chose de bien précis , vous n’aurez pas à faire à un vendeur mais des dizaines de vendeurs , qui ne cessent de vous harceler .Comme par hasard vous dialoguez un peu fort et un peu trop passionnément , la vous serez encerclés de toute une ribambelle de certaines personnes douteuses qui vont tenter une action qui est plus malhonnête qu’autre-chose . Si le dialogue s’envenime un peu , certains que vous n’avez pas vu arrivés sont capables de vous insulter (bien entendu dans leur dialecte) ou lancer un projectile comme un tabouret et autre ustensile.

Autre jeu favori des commerçants du burkina-faso , c’est de ne pas avoir de monnaie  pour rendre au client son dû . J’ai observé plusieurs fois ce petit manége , ça peut rapporter gros au commerçant ou à la caissiére .Alors que la piéce de 1 franc cfa , comme celle de 5 francs cfa existe . Ces piéces la on ne vous les donnera jamais , à moins d’aller trouver la direction . D’ailleurs ça commence à le faire avec les piéces de  10francs cfa .

 Je  constate que le burkinabé se croit au dessus de toutes lois , que ce qui compte c’est finalement lui et rien d’autre . Est-ce cela vivre en société ?

Je concluerai sur cela , en pensant aux divers recours que certains dirigeants ont tentés . Ce qui veut dire que même dans le sport le Burkinabé se croit au dessus . Ce n’est pas cela vivre en société et en harmonie .


LA TRAVERSÉE DE L’EST DE LA FRANCE

LA JOURNEE DE SISSI L’IMPERATRICE-

TOUJOURS AU RELAIS DE LA GARE sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

Je passe sur la journée du 31mai , car je me suis fait 50 kilométres pour rien , vu que je suis retourné à Mandeure au bureau de poste , pour chercher le colis que j’attends tant . Malgré que ce soit un colissimo , que je possédes le numéro de l’envoi , la préposée (entre nous une mal embouchée et une fainéante incroyable , une qui n’est responsable de rien , même pas d’elle ,celle – la , elle ne se casse pas le cul , elle vous renverra  vers un téléphone ) alors que c’est la poste qui est détentrice du colis donc responsable . Cette société devient de plus en plus merdique et fainéante. La poste de Mandeure est plus à mettre dans un panier de crabes que celui des compliments .

Venue d’une journaliste localle pour parler de moi et de deux femmes en vélo aussi

Bref mon colis n’est toujours pas la et je végéte ici , certes c’est mieux qu’au camping de Mandeure , mais mon but n’est pas de stationner , c’est celui d’avancer vers d’autres horizons , d’autres cieux , d’autres rencontres , d’autres découvertes.
En rentrant au Relais de la Gare ,je suis trés fatigué , tres énervé , je ne mange même pas , je vais m’allonger sur mon lit , je m’endors  jusqu’au moment où ,mon frére Serge me téléphone , je suis content de cet appel , vu que j’attendais que celui -çi le fasse ce week-end , il à aussi ses occupations . Il m’annonce qu’il va venir me voir au Relais de la Gare , un rayon de soleil enfin dans cette journée . Je resterai allongé à méditer jusqu’à sa venue .En plus cette visite va lui permettrre de voir un de ses futurs chantiers.Cette visite me fera beaucoupo de biens , puisque nous pourrons parler de diverses choses .Je sens bien qu’il sait que c’est certainement la derniére fois qu’il me voit . Ces mots , son regard me touche , il sais aussi pourquoi je pars , il en est conscient .Je peut vous dire que je lis tout cela sur son visage , dans ses yeux . Qu’il saches que je l’AIME .Nous avons eus du mal à nous séparer , j’attendrai de ne plus le voir pour ne plus faire de signes .Par contre en écrivant ces lignes ce sont des torrents de larmes qui coulent.

Visite d’une journaliste locale pour interwiew des deux dames

Demain sera le jour ou je rentre dans le mois de mon anniversaire donc de mes 63 années, certes je vais passer mon anniversaire seul , mais combien en ais-je passée , combien de Noel je suis resté seul , donc cela ne me fais pas trop peur.Car j’espéres bien que d’ici la je ferai de nouvelles rencontres ,de nouvelles connaissances et de nouveaux instants de joie , bonheur , émotion.
En plus j’espéres bien que ma potence va arriver que je puisse décoller du Relais de la Gare , certes endroit tres sympathique et accueillant , sauf que mon but ce n’est pas ici .

Ca y est j’ai reçu la potence , patiente et longueur de temps , mais enfin c’est long trés long ce genre de choses .En pluis elle m’attendait au Relais de la Gare , en plus je ne serai pas seul ce soir . Je suis veinard , car ce sont de charmantes dames qui vont en Roumanie, qui savent ce qu’elles font et ou elles vont , avec cette partie d’inconnu , chapeau Mesdames .Car venir du Loiret  c’est deja avoir bouffé du bitume .Mija Gaudin vient de Saint Maur des Fossés , Annick Potier elle viens de la région de Nîmes , ou le cycliste est plus que maudit paraît-il …………..
Elles se sont rencontrées par Internet et par CCI (Cyclo Camping International). Je commençais à faire connaissance de ces joyeuses dames , au demeurant trés sympathiques , quand Carmen la gérante du Relais arrive avec une autre personne , en fait c’est une journaliste  locale de l’Est Républicain.

Mija assoifée de connaissances , consulte ses cartes , quelle belle aventure pour ces deux femmes

Certes ça fais toujours plaisir d’avoir des parutions journalistiques , mais est ce que j’en vaut la peine et qu’est – ce- que cela peut m’apporter ou m’aider ?  Je ne sais pas dans cette société requinesque  ou requinatoire (ne chercher pas à comprendr’e cetrte expression  elle veut tout dire  et surtout pas ne rien dire )

Ce qui fera que je monterai ma potence assez tard et aussi me fair(e aller dormir tres tard . Juste le plaisir de reprendre la route demain , me donne deja des frissons , car je ne sais pas comment va se comporter ce nouvel élément , je pense que je vais devoir m’adapter  à cela .

C’est reparti à partir du Relais de la Gare – 21H07

Camping de Baume les dames sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

Ces dames se réveilleront tôt car elles projettent d’être au plus proche de Basel , Bâle en français, je leur ai conseillé le camping du petit port à Huningue , mais je ne sais pas si elles y seront , je leur souhaite en tout cas .Quand à moi , je traîne toujours autant le matin..Je ne résisterai pas à filmer ces mamies du vélo . J’ai vu le film il est assez beau , mais filmer c’est pas mon truc , donc je vais devoir sérieusement m’entraîner.Elles partiront trés trés vite , me retrouvant comme un con seul , ce matin j’ai du mal à décoller et aussi à mettre tout en place sur miss Bredelette avec sa nouvelle piéce .Encore une fois levé à 6H30 , et je ne partirai pas avant 1OH , il faut dire que j’appréhendais de rouler avec ce nouveau bras reliant la remorque au vélo .Il est beaucoup plus long que l’ancien et un peu plus haut , comme je disais il va falloir que je me fasse la main avec ce matériel .

Annie répare son Schwalbe marathon, qui fait rare à crevé

Les premiers tours de roues sont assez délicat car je pars dans tous les sens tout en réussissant à maintenir le cap.En fait dés que je prends un peu plus de vitesse cela se stabilise fort bien , je m’aperçois rapidement que je roule beaucoup plus vite qu’avec l’ancien. Suivant le relief je varie beaucoup certes , mais sur le plat montant dans une légére pente , je monte mon compteur entre 14,5Km/h et 17 Km/h , autant dire que je suis content car cela change de mes 13-15 km/h . Le bitume me paraît moins long , surtout avec les longues lignes droites de la vél 6 , surtout quand elle longe le canal.

Je bouclerai trés rapidement mes dix premiers kilométres , quand je me retrouverai à la sortie de l’Isles -sur- le – Doubs , avec une fausse indication.Fort heureusement il y a un pêcheur et je vais à la quête du renseignement sur la bonne direction. Il sera trés sympathique et nous taillerons un bout de gras ensemble pendant un long moment . quand tel zorro sortit de sa boîte un cyclonaute fait son apparition en s’écriant

Je suis battu , archi battu à plates coutures . Cette exclamation venait du fait que je suis plus chargé que lui , certes mais je ne vais pas dans le même sens et je ne pars pas pour quelques jours , mais pour fort longtemps, ceci explique cela . Oui je suis trés chargé mais encore une fois je ne pars pas pour une semaine.C’est évident que quand ça grimpe dur  soit que je mets le pied à terre et je pousse , je me suis aperçu que je fatiguais autant que si je montais sur le plus petit plateau et sur la plus grande couronne arriére , oh je ne monte pas  tout d’un seul coup suivant la longueur de la pente .Au début je réussissais à faire 10 métres , avec un coeur qui bat à je ne sais combien , et que je ne peut plus respirer. Il y a eu 20 métres et ensuite 40 métres actuellement dans les fortes déclinaisons je grimpe 50 métres même presque 60 métres , sauf que je n’en peut plus aprés .Donc je mets pied à terre le temps de reprendre mon souffle et mes esprits.Revenons à nos moutons ou plutôt mes deux compéres de tchatche .

La monture de la belle Mija

Il s’arrêtera bien entendu et nous voila à 3 compéres à discuter tel les comméres du coin , de tout et de rien mais surtout de vélo et de la vél 6. Encore un qui se paie la vél 6 jusqu’en Roumanie en venant de Mus , village à quelques encablures de Nîmes mais trés voisin de Vergéze ou  il y à la Source Perrier.Il faut dire que j’ai résidé dans ce village , oh pas longtemps , mais voila que nous  parlons de gens que nous connaissons tous les deux .Décidément je ne fais que de belles rencontres pour le moment et c’est génial .Nous reprendrons chacun sa route , laissant notre partenaire de dialogue retourner à sa pêche et à ses occupations.

Je m’arrêtes vers 13 heures pour casser une petite croûte sur une table que le conseil général du doubs mets en divers endroits pour les cyclistes et les promeneurs. Vu que je trouve que je roule bien avec cette remorque et son nouvel élément , je prends mon temps à loisir et ne m’impose rien , si juste de rester en forme.

En fait je déciderai de passer la nuit à Baume les Dames, j’atteindrai cette bourgade trés tôt puisque j’y serai vers 15 H 45; le temps de trouver où je passerai cette nuit , finalement je me retrouve au camping aprés m’être trompé plusieurs fois pour y arriver , ce qui me démontre bien que tout de même si j’ai bien roulé et qu’aujourd’hui j’ai fait 49,74 kms  , je laisse tout de même au cours de ma partie de manivelles journaliéres , beaucoup d’énergie et que la fatigue est tout de même importante .Je monte rapidement ma chambre ambulante , et je vais aller faire des courses au Super U du coin , car je n’ai plus rien .

Prêt à repartir vers le sud

Flanant , comparant , et tentant de me décider de prendre ceci  ou cela , mon tél sonne , je suis au milieu du rayon des pâtes , une voix féminine sonne dans mes oreilles , voix douce , agréable en plus m’annonçant que c’est l’émission  » ALLO LA TERRE » de France Inter .Certes elle m’à signifié son prénom , mais moi et les noms comme les prénoms c’est toute une histoire aussi longue que la bible , bref je ne m’en souviens pas , par contre elle me demande ou je serai demain soir et si je serais disponible entre 23 et 1 H du matin , pour un entretien en direct par téléphone .

Waoohhhh , je suis la tête dans les pâtes , non dans les nuages , cela fait un énorme plaisir , je n’en reviens pas , mais c’est pas pour cela que je dois m’envoler avec des ailes de Boeing ou de mouettes , non je dois rester sur terre et rester objectif , reste que je vais devoir convaincre et être trés convaincant . Car ce périple à plusieurs sources , et tellement diverses , que je ne dois pas m’éclater en plein vol en allant dans tous les sens .C’est en pensant à cela que je partirai dormir , mais je reste lucide  avec toujours cette envie de rallier Kribi le Saint Tropez  Africain . Demain sera un autre jour sous une autre forme .

Renseignant et renseigné
Ohlala je suis battu , il s’écria cela en me voyant
Vieille fontaine ou Lavoir ? Je penche pour le lavoir c’est à Clerval dans le doubs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pose casse -croute sur la vél6
Lavoir ou fontaine sous un autre angle
clocher de Clerval typiquement Comtois

 

Arrivé en terre Bisontine le jeudi 03 juin 2010 – 20H38

Besançon sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

C’est terrible de rouler contre le vent , en plus avec la remorque , dur , dur , mais c’est ainsi que je l’ai décidé , je me réveillerai de trés bonne heure 5 H du mat , je n’allume pas une cigarette , mais je me léve et me dis essaies d’aller le plus loin possible sur la vél 6.

Je mettrai un temps fou à ranger mes affaires , je ne trouvais plus ma petite radio, mon cadenas vélo et remorque  en plus avec le nouveau bras il y a un petit beibeille ou je crois deviner que c’est la que je dois mettre les  goupilles. C’est ce que je ferai , mais voila , je me suis servi de Miss Bredelette comme siége et comme table , bilan , je n’ai pas penser à ces goupilles , je me réveillerai en pensant à elles , pas sur que je les retrouve. Bingo j’ai encore gagné le yoyo en bois du japon avec la ficelle de même métal. Elles sont introuvables , puisque j’ai trimbalé la remorque à l’envers dans divers endroits .Ca commence bien au petit matin .

La mise en route se fait lentement car ce n’est pas évident  de se mettre au régime cent pour cent d’entrée comme cela , fort heureusement je ne débute pas sur  une montée appelée vulgairement côte , eh oui c’est la vél 6 , n’empêche que je galére car le vent viens de face ,j’ai l’impression que je recule , drôle sensation que je ne connaissais pas .En plus j’ai trés mal aux jambes de lutter contre ce vent .Je crois que je ne vais pas faire beaucoup de kms à ce régime la , surtout qu’au détour d’un virage serré , fait extrémement rare sur les bords du canal .Je me trouve soudainement face à une montée , je n’ai même pas eu le temps de changer de braquet .Je reste scotché devant ce raidillon qui ressemble à un vrai mur .Je reste la 5 minutes , poussette ou monter à la force des jambes ?

Bien m’en à pris , poussette , waoohh j’ai même du mal à pousser , même beaucoup de mal , cette pente sera assez courte mais combien raide, je mettrai un bon quart d’heure à la gravir , avec plusieurs arrêts respiration et récupération.Je n’ai plus 20 ans , dans quelques jours le glas de mes 62 balais va résonner .J’arrives tant bien que mal à la portée de Besançon , la capitale franc-comtoise , puisqu’au loin j’aperçois le fort qui domine la ville , j’en profite pour quelques clichés au 70/300 , puisque je n’ai plus de 28mm,ce qui me fera sortir aussi mon petit Ricoh R10 (merci à l’équipe de Pearl strasbourg de m’avoir fait connaitre ce petit boîtier , une merveille , bien sur selon moi , et je suis loin d’être la science infuse ).
Je pense qu’à Besançon , il y a au moins une Auberge de Jeunesse , ce qui me fais prendre la décision d’aller voir ce qu’est et ce que vaut ce genre d’établissement .Pour la trouver encore une belle partie de renseignements , à croire que je suis martien , les gens ne me comprennent pas , à plusieurs reprises je suis obligé de redire la même chose plusieurs (allo la terre ).

Superbe demeure comtoise à Clerval

C’est si compliqué que je me décide à aller à lOffice du Tourisme, la aussi c’est tout juste si je suis compris , pourtant je ne parles pas kobaïen (langage MAGMA, un de mes groupes préférés sinon le 1er )Malgré le plan ce ne sera pas une partie facile , en plus mes jambes me font trés trés mal, surtout qu’il faut attaquer une belle partie de grimpette pour trouver cette Auberge , qui selon moi n’ en est pas une , mais un Foyer d’Hébergement de jeunes travailleurs .Je me retrouve devant cette derniére , comme si j’étais propulsé 45 ans en arriére , au moment ou je me suis trouvé devant l’ALTM de Bethoncourt, un foyer tout simplement , un foyer ou tout peut arriver.  certes il y a des garages , dont un pour les vélos , mais a tout vent et non surveillé.Ce qui déja est un bémol ,  je demande au détour le prix de la nuit , je tombe à la renverse une auberge de jeunesse à 26 €, je suis refroidi par la douche froide de cette réponse.Je dois voir ailleurs , le camping ou le sauvage , je prends option pour le camping car je veut quelques clichés deBesançon.Si mes souvenirs sont bons, il se trouve sur la route de Belfort ( tiens je passerai devant un hôtel qui me rappelle des souvenirs extraordinaires avec un certain Raymond Busson , avec qui j’ai vécu des moments trés forts en amitiée et en travail , au temps de la maison PIGUY).

Hyper sympa le gérant du camping de Baume les dames

Arrivé au camping de la plage de Besançon , camping 5 étoiles s’il-vous -plaît , rien que cela , avec ce nombre d’étoiles il doit y avoir un point wifi au moins.J’en fais la  demande , il y en a pas à cause de je ne sais quelle cause.Il me sera dit que c’est la fédération qui impose je ne sais quoi, en fait c’est l’aberration même et je vais encore prendre quelques tuiles sur la gueule dans ce lieu .La fédération dans laquelle est ce camping est  certainement une fédération archaique , en plus carnassiére Le prix de la nuit en cet endroit avec une tente est de 13€ et des poussiéres.Plus du double que ceux que j’ai fréquentés depuis mon départ, même en Suisse Allemanique c’est deux fois moins cher . Je vais appeler le camping de la plage d’un autre nom , ce sera le camping de l’arnaque fédérative .

C’est avec colére et désillusion que je me mettrai en place et je tenderai encore une fois de trop ma Bredelette , du coup mon jonc que j’avais réparé  de façon un peu bizarre à de nouveau plié me soumettant à une nouvelle intervention bricolage pour mettre tout cela en place et passer une bonne nuit , vu que j’attends le coup de fil dallo la planéte de France Inter (23H-1H)

Intense traffic sur la vél6

Comme je n’ai pas consulté mon tél , je le ferai vers 19H une fois tout en place , il y a un message de L’émission , elle est repoussée à lundi m’a t’on dit .Déçu oui et non , les impératifs de l’émission sont supérieurs aux miens et c’est mieux ansi .Et puis plus c’est long plus c’est bon.Sur cette petite désillusionje pris la decision d’aller fermer mes yeux , car demain je reste à Besançon , pour quelques photos et voir des choses , comme ce fameux vélociste sur la vél 6

 

 

 

 

Ca sent la grande ville de province

 

 

 

Besançon en vue , la citadelle
L’avant -garde de la citadelle de Besançon

 

 

 

 

 

 

 

 


PISCINE NON STOP EN WECHSEL

NON STOP DANS MA TENTE PISCINE

CAMPING MANDEURE sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

Piscine non stop toute la nuit , en plus tout est trempé , nouvelle journée à marquée au noir qui s’annonce.

Oui pourquoi cela tout simplement que , je suis allé chez Décathlon Montbéliard , que de déplacements  pour  régler ceci ou cela , enfin la personne de service de cette chaîne de magasins me dépannera tout de même avec une longueur de jonc , provenant d’une quechua, il est un peu plus long , oui puisque c’est pas la même fabrication , merci à cet homme ; enfin j’allais pouvoir dormir au sec …….!

Pensant que ma nuit serait sereine et sans histoires , je traînerai dans le pays de Montbéliard et notamment à ce fameux cyber . Bref je rentre au camping de Mandeure , que je commence à appeler le camping des gens du voyage , il est vrai qu’il est plein de caravanes de ces gens , qui plus est sont en fait deux clans bien distincts . Cela ne me déranges pas , mais pas du tout , je suis dans mon coin tranquille sans embêter quique ce soit .Je suis la à attendre cette fameuse piéce et j’en suis bien contrarié .

Le Doubs

Au moment que je remonte ma tente , je m’apercois que deux parties de cet arceau de derriére ne sont pas reliés avec le petit morceau qui permet d’emboîter chaque partie , aie , nouvelles questions .Est-ce que le mec de Décathlon à oublié de remettre ce bout de tubes de quelques centimétres , l’a t’il perdu ?

Demain retour chez Décathlon…………

Pendant que j’étais à Montbéliard , eh bien la pluie est tombée sur Mandeure , bien sur l’arriére de la Wechsel , n’était pas monté , du coup la toile extérieure touchait la sous toile ou je dors .Conséquence à l’intérieur une vraie piscine .Obligé de dormir dans cette mare aux canards , de constater que tout est trempé , du plus petit carnet aux moindres choses comme papier , vêtements , par conséquent demain lessive et séchage . Pendant que je fais ce constat  , un homme des gens du voyage , vient me voir , s’adresse à moi en des termes que me choquent et qui m’abrutissent , car ce personnage est presque en train de me traiter d’exhibissionniste voir pédophile . Je ne comprenais pas du tout  pourquoi cela et pourquoi ces dires . je me défendrai avec véhémence  car je ne voyais pas , ne comprenais pas ce genre de dires .

Frederic Bataille

C’est avec une trés grosse angoisse et aussi des questions à foison , ou ais-je bien pu commettre une erreur ?Je suis encore en train de monter ma Wechsel , quand un second personnage mais cette fois-çi de l’autre clan , vient lui aussi me parler de ce fait .Les mots employés par cet homme du voyage seront plus modérés ,  je ferai le constat que le premier qui est venu exagérait énormément les choses , que le téléphone sans fil du bouche à oreille (je n’ose pas dire autrement , vu que je risque de me faire accuser de  termes portant préjudice à…………….. )est plus en fonction dans ce genre de milieu , qu’il  donne encore plus d’importance au point que tu en deviens presque un criminel , alors que rien ne peut dire ou accuser .Bref je passerai une nuit mouillée et froide , avec le seul but de partir le plus vite de ce camping , sauf que j’attends touours cette piéce de malheur .
Demain nous serons vendredi , Esprit cycles à obtenu la piéce hier et me l’a envoyé par la poste , en chronopost paaît-il . Reste que ma piéce sera peut -être la  ce vendredi , je l’espéres .

Heureusement il y a un mec sympa dans ce camping

 RELAIS DE LA GARE

SAINT-MAURICE-COLOMBIER SUR LA PISTE 6 DU VELOROUTE EN DIRECTION DE BESANCON

Vendredi matin je serai dés 9H du matin à la poste de Mandeure , avec un immense espoir celui de réparer et de partir de ce camping qui devient malsain.Auparavant je me suis entretenu avec la responsable du camping au sujet de l’incident et de cette rumeur . Elle me promets d’essayer d’en savoir plus , comme de savoir le pourquoi de cette accusation . Je verrai bien si je vais en savoir plus ……………..

En attendant je me rends à la poste avec l’espoir , j’en ressortirai avec le désespoir , entre temps il y a eu une gréve qui est passée par là , ce qui veut dire que ma bredelette va devoir attendre ainsi que moi . Cerise sur le gâteau , je demande à la préposée , qui est derriére sa vitre , de me procurer une carte téléphonique virgin de 10 €, elle n’en à pas juste des 5 € , en plus elle ne trouve pas des cartes téléphoniques pour cabines . C’est beau la privatisation , la privatisation annonce la dégradation à tous les niveaux , le pays de la sarkozie  annonce des horizons qui sont loin d’êtrent clairs pour les citoyens .

Du coup je me décides à aller voir le relais pour les vélocistes , qui je crois se trouve  du côté de Colombier-Fontaine , pour aller passer le week-end là-bas en attendant cette fameuse piéce .Je ferai le chemin entre Mandeure  et Saint-Maurice-Colombier , puisque le gîte pour les cyclonautes se trouve dans cette commune .Je rencontrerai la gérante  aprés un bref entretien et une brêve visite du lieu , je déciderai de venir au Relais de la Gare de Saint-Maurice-Colombier dés demain samedi , même si ma piéce n’est pas arrivée.

Le relais de la gare à Colombier Fontaine que je conseille fortement

Je repartirai avec cette décision , pour rejoindre Miss Wechsel , où j’apprendrai par la concierge qu’en fait au bloc sanitaire et ou se trouve les pissotiéres , lors que je m’y suis rendu que je n’ai pas fermé la porte des pissotiéres et qu’un enfant est venu dans cette pissotiére , alors que je n’ai vu personne . Voila en fait le résumé de cette rumeur , je m’en fous je pars demain ,pour le Relais de la Gare , piéce ou pas piéce.

MES BOURSES M’APPELLENT

LE RELAIS DE LA GARE À SAINT-MAURICE-COLOMBIER sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

Je me lève avec le baume au coeur , rien que du fait que je vais partir de ce campenent et non de ce camping , avant je dois me rendre à la poste , ou une nouvelle fois je ressortirai avec l’insatisfaction, puisque la poste  ne rends plus du tout son service , tout n’est qu’une histoire de fric maintenant , cela devient totalement écoeurant .Comme de bien entendu , ce que j’attends n’est pas là , ça devient simplement écoeurant comment les services se dégradent du moment que ce n’est pas d’un intérêt financier fondamental.

Les joyeux drilles

Je me résouds de démonter tout , de charger miss Bredelette , de prendre la direction du Relais de la gare , je passerai par Audincourt , quelques kilométres de plus afin d’éviter une sérieuse grimpette ou je risque de laisser beaucoup de forces .Le trajet se déroule normalement , pas sous une pluie torrentielle comme la veille , certes elle est la menaçante mais ne tombe pas . Arrivé à Dampierre sur le Doubs , je passe devant une boulangerie , ou je décide de m’arrêter pour me ravitailler au moins en pain  , comme un fait exprés  dans la boulangerie une affichette annonce qu’elle n’acceptes pas les billests de 50€, je me pose pas top de questions , je prends 2 croissants et une baguette . Manque de pot pas de monnaie , et un billet de 50€. Bref pas de pot et une commerçante qui ne comprends rien à rien .

La table se prépare

Simple constat les commerçants franc-comtois sont loin d’avoir la palme d’or des bons commerçants , ils doivent êtrent à la traîne , à des milles des locomotives .Je ne trouves pas la Franche-Comté comme une région fort accueillante , je ne vais pas regretter ma région natale , il me semble qu’elle est devenue une région sans âme et sans accueil .Bravo pour le tourisme.

Arrivant à Colombier-Fontaine , je pense que je devrais me ravitailler pour le relais de la Gare , sauf que le petit magasin Casino, certainement remplaçant un coop  , de ce village n’ouvre que vers 15H30. Il ne me reste que reprendre l’Autovélo 6 pour rejoindre mon but du jour .Je croise un groupe de cyclistes qui visiblement attends un des leurs .Ce groupe me recroisera quelques instants plus tard , lorsque je m’arrêterai pour un besoin naturel et aussi déguster une barre Mars , malgré que ou je veut aller n’est plus qu’à quelques tours de manivelles . J’y serai en quelques minutes .

Multiples talents , cuisine , permanence téléphonique etc…..

Comme je le prévoyais le groupe que j’ai croisé au village d’avant , était la à discuter avec la concierge du Relais de la Gare . Ce qui me fera penser que je ne serai pas seul .En plus je vais pouvoir prendre une bonne douche et dormir dans un vrai lit , surtout que cela ne me déranges pas de dormir dans un dortoir , surtout que ce relais est fort sympathique ainsi que coquet .

L’accueil au relais fût des plus sympathiques de la part de Carmen la gardienne , du groupe aussi qui vu mon chargement s’empressera de connaître ma destination . Le courant pâssa trés trés vite , il n’y a même pas eu besoin de pousser le bouton du déclenchement .Tout se passa naturellement , chaleureusement ainsi que gaiement .

Le temps de s’installer , aussi bien le groupe de ces joyeux drilles lyonnais qui parcourent l’autovélo6 , depuis Belfort jusqu’à Lyon , ou tout se débride au point qu’ils me considérent comme étant des leurs . Vous ne pouvez pas savoir combien cela fais plaisir et ce que cela apporte ; ce qui fera que je partirai avec certains d’entre-eux en course à Colombier-Fontaine.Bref tout se passe à merveille , Bredelers et bredelette sont à l’abri au sec , ma pomme est dans un endroit presque idéal (dommage que la wifi ne soit pas installé dans ce relais )avec des gens qui sont extrémements  sympas , marrants , chambreurs , bref de quoi passer de bons moments .

Chambreur invétéré

Ce sont des personnages qui mettent en application le mot AMITIEE , tel que je le conçois , ce qui à fais que je me suis de suite  senti à l’aise parmi Cendrillon (Claire) et ses sept nains .

Je ne m’attendais pas du tout à faire partie de leur table , si j’avais su cela au Casino j’aurais pris une bouteille pour les en remercier. Faire partie de  cette tablée est un vrai plaisir  de la bouche , du partage mais aussi de l’humour , en voici la preuve . Parmi eux , je ne citerai pas le prénom . Il y en a un qui n’ouvre que son portable de 19H à 21H , ses compagnons de route ont décidés de lui jouer un tour téléphonique , surtout qu’il range son portable à côté de ses bijoux de famille . Au cours du repas le portable vibre et ses joyaux lui occasionnent une surprenante réaction , du coup il se précipite dehors et de la , une idée surgit . L’un d’entre eux le rappelle sans arrêt et coupe au moment ou il tente de répondre. Je ne vous racontes pas les réactions , les commentaires , bref l’eclat de rire général , jusqu’au moment ou un autre lui demande qui l’appelle, ne voila t’il pas qu’il réponds  ce sont les bourses qui m’appellent. Je ne peut pas vous décrire le reste , les fous rires , je rigolais à larmes chaudes.

Ca réfléchis dur……………..

Moment incroyable , intense , au dela de la sympathie , demain quand ils vont reprendrent la véloroute me laissant seul au relais , je pense que je serai une nouvelle fois empli d’émotions

Claire , Denis , Michel,Jean-Claude ,Michel R,Jacques , petit message simple

MERCI DE CES INSTANTS

SEUL AU RELAIS DE LA GARE POUR COMBIEN DE TEMPS ?

JOURNÉE FADE SANS PIMENT SANS INTÉRÊT sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

La joyeuse bande va quitter le relais , j’en suis d’une certaine façon attristé mais cela est la vie et en plus je vais vers d’autres découvertes .Avant que mes joyeux compagnons se préparent une péniche arrive , mission spéciale d’experimentation de transports pour Peugeot . Certes solution trés écologique , mais mais ………Vous me direz 300 tonnes de matériel qui transite par la voie fluviale , c’est cela en moins sur les routes , combien de camions eut représenter ce poids ?

Le temps est encore plus que menaçant et mes joyeux compéres sont sur le pied gauche quelques onstants et de suite aprés le droit , il y en a qui bpouillent d’impatiente de partir . Ce qui devait arriver arriva , un est plus courageux que les autres et du coup c’est parti. Je les regardes s’éloigner , avec dans mes pensées des grands mercis , il reste encore Claire , celle qui assure l’intendance , sa mission assurer le bien être de tous ces personnages , qui sont en fait de grands enfants heureux de se retrouver et de se faire plaisir . Chapeau les gars cela c’est de l’amitiée , en plus comme je la conçois .C’est au tour de Claire de s’éloigner et de prendre une autre destination , je crois que c’est le gîte de Saint Hilaire .

Tout ce beau monde a une bonne fourchette mais aussi du fou rire

Me voilà une nouvelle fois seul et pas grand-chose à faire , puisque c’est dimanche , et que tout est au ralenti , sauf les trains et les bateaux qui passent sur le canal  longeant l’autovélo 6. n plus le relais de la gare est hper bien situé puisque c’est tout à portée de vue et d’oreille , sans trop déranger . Une nouvelle fois je fais les éloges du relais de la Gare , gîte dédié aux cyclistes , quelel sympathique initiative de la part de la communauté de communes des 3 cantons. Je répètes que c’est un lieu destiné aux cyclotouristes , aux randonneurs  ainsi qu’aux amoureux de la nature.

le Relais de la Gare de Saint-Maurice-Colombier , est accueuillant , propre , aménagé avec soin, on y trouve aussi un certain confort. Comprenant un grand dortoir de 10 lits , chacun sait que dormir dans un lit est mieux que de dormir sur un autogonflant dans une tente.Bien sur il faut prévoir son sac de couchage et tout le reste .Une grande salle qui fait office de salle de repas et aussi de préparation de ceux-çi , puisque plaque chauffante , frigo , micro-ondes sont présents , même tout le nécessaire pour préparer les repas , ainsi qu’assiettes , verres , fourchettes , cuilléres , couteaux , en somme tout pour vous faciliter un sejour agréable .Les sanitaires n’ont pas été oubliés , je les trouverai trés pratiques et combien agréables . Le tout avec une grande terrasse  avec le mobilier adéquat . Ils ont même pensés à un garage à vélo fermant à clé . En plus les tarifs appliqués sont plus que raisonnables ,  6€ par personne par nuitée  et si vous êtes plus que 5 personnes cela tombe à 5 €.A préciser qu’il est louable pour une journée , repas pour 30 personnes et nuitée pour 10 personnes pour 50 €.

La signature du livre d’or du relais

Pour plus de renseignements  ou pour réserver , voici l’adresse

Communauté de communes des 3 cantons -Mairie  3 grande rue -25260 -Colombier-Fontaine. Téléphone  03 81 9371 46  Fax 03 81 93 76 27  adresse mail : @cc3cantons@wanadoo.fr                   Coordonnées de l’agent d’accueil : Madame GEHIN  06 18 80 23 32  Ce serait trés sympa de la prévenir de l’heure  de votre arrivée

Je suis trés attristé par la disparition de Denis HOPPER , ce qui fais que ce n’est pas une journée que je vais retenir.

 

 QUELQUES PHOTOS DU RELAIS DE COLOMBIER-FONTAINE

 

sUIVEZ LE CHEMIN

 

La terrasse

C’est propre et beau

Le dortoir

 

 

 

 

 

 

La maîtresse de maison

 

 


DANS LA REGION DE LA PEUGE (PEUGEOT)COMME DIS LE LAMBDA

PENTECOTE A MANDEURE , FIEF DE LA PEUGE 24 mai 2010 – 

CAMPING MANDEURE sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

Hier soir en passant devant ce qui s’appelait Peugeot Cycles , je croyais vivre un cauchemar , car  de ce que je connaissais de la peuge  vélo , autrement  Peugeot Cycles , usine immense et employant je ne sais combien de personnes ; juste un vaste tas de ruines . La finance est encore passée par là , quelle finance ces saloperies d’actionnaires de mes deux.Quelle société pourrie on vit en plus avec l’autre pingouin à la tête  de la france on est pas vernis , je répéte que nous devenons la sarkozie , petite province éloignée et oubliée des prédateurs que sont les states .

Peugeot cycles ou Japy , ces saloperies d’actionnaires ont tout détruits

Bref société actuelle est- égale à société de merde

Je viens d’en avoir la preuve de  ce que je viens de dire , je rentre au camping tranquillement sur une  piste cyclable à la sortie d’Audincourt , quand une camionnette, vient se garer sur la piste , juste devant moi , je me ramasse par-terre .Le temps que je me reléve et remets debout le vélo , l’abruti d’automobilistes , si on peut l’appeler comme cela , sort.

Le charlatan en question

Je lui dis bravo , le code de la route  vous connaissez à ce que je vois , vous n’avez  même pas vu que vous vous garez sur une piste cyclable ………….en plus je suis tombé et si j’avais une fracture ou autre .
Ce charlatan de la route me réponds , désolé je suis en panne, j’ai les warning .Ce guignol me prends vraiment pour un con , car en fait il va au PMU en face  soit pour boire un coup , soit pour voir les courses .Et il me dit qu’il est en panne , il a un téléphone portable donc il pouvait téléphoner et non se rendre au bar pmu.Puisque dés que je suis parti c’est la qu’il c’est précipité .

Encore un exemple que personne ne respecte personne , ce qui me donne encore plus raison de foutre le camp de ce pays des illusions .Revenons tout de même vers nos moutons , oh pas ceux de panurge , mais les miens , combien de temps vais-je être stationner dans ce camping des Grands Ansanges à  Mandeure, comme vous le savez petit bourg destiné à la Peuge , c’est Peugeot qui le fait vivre , mais entre nous c’est bien mort.Car nous sommes le lundi de pentecôte; le temps qu’Esprit Cycles commande  cette piéce , cela fait que mardi est deja perdu , le temps que le boss d’Esprit cycles me l’envoie , cela renvoies vers jeudi , peut être vendredi voir samedi , car avec la chance que j’ai uil faut plus compter sur samedi pour que j’ai la piéce pas avant slon moi .Je verrai bien , mais encore un jour voir une semaine qui me ne me donnera pas satisfaction , mais je fais avec , dire que devrais  entre Besançon et Dôle , mais c’est ainsi . Je passerai sur les journées du camping , car je n’ai pas le coeur à l’ouvrage , en plus le camping est rempli de gens du voyage , donc une certaine crainte .

Le camping de Mandeure , envahi par des prédateurs prêt à trouver tous les moyens pour se faire de l’argent

EN ATTENTE AUX GRANDS ANSANGES

CAMPING DES GRANDS ANSANGES sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

Je suis en Stand-by comme dit l’autre attaché au moment ou arrivera cette piéce qui sert de relais de la remorque au vélo . Donc j’attends et je passe mes journées comme je peut sans grande ambition et sans grands projets , que reste-t’il à conter sur la Sarkozie , sinon que c’est lamentable , le pire c’est que la société est un vrai troupeau de moutons de panurge.En bref j’aurai bien quelques photos à vous dévoiler sur  le voyage entre Strasbourg et ici , je pense que cela fera l’objet d’une page spéciale , je ne sais pas encore , mais j’y pense .
En somme lundi c’est bien passé en plus sous le beau temps , mardi aussi sauf que le ciel se couvre de plus en plus .Dans la nuit de mardi à mercedi le vent se mis à souffler trés fort , je m’apercevrai de ces conséquences seulement mercredi matin .

Mercredi matin je me léve vers 9H30, j’ai le temps , le temps est gris , annonciateur de pluie et plus .Me préparant mon petit déjeuner , je retourne ma Bredelette pour en faire un siége et je m’occupe à préparer mon petit déjeuner  en laissant mon regard s’évader n’importe ou , jusqu’au moment où il est accroché par l’arriére de la tente , exactement à l’endroit du 3éme jonc , au lieu de faire un arrondi cela fait un angle droit .Serait ce qu’une partie de cet arceau ou jonc aurait subi un dommage ?

C’est tout sauf une tente , au secours Wechsel

La question est là ?

La réponse je l’obtiendrai de suite en démontant le dernier arceau , bingo le jonc est cassé , systéme débrouille doit rentrer en action , j’essaierai tout  ce qui est possible d’imaginer . Je passe la journée à trouver une solution , je dois aller voir un magasin de sport , soit à Audincourt , soit à Montbéliard , en plus je dois trouver un cyber pour contacter Wechsel , pour qu’ils m’envoient des arceaux de secours .Encore une galére  et quelle galére , intersport audincourt , on me ris au nez , décathlon à Montbéliard il à frallu que je ruse , et du bol je portais des chaussures quechua et un pull quechua , du coup le mécanicien de chez Décathlon , me trouvera une partie de jonc et  la remplacera.Ce qui fait que je sais comment on peut réparer ces arceaux . Je  ne rentrerai pas de suite , je chercherai un cyber sur Montbéliard la capitale des princes .  Un seul cyber et pas un cyber comme à strasbourg, la il te faut créer un abonnement , une boite mail  etc…….tout le saint frusquin  pour enfin te connecter . Bref je ne réussirais même pas à envoyer un mail à Wechsel vous dire . La suite aussi sera aussi originale , mais cela vous le saurez demain.

NON STOP DANS MA TENTE PISCINE

CAMPING MANDEURE sur le trajet de DAMBENOIS vers DIGOIN

Piscine non stop toute la nuit , en plus tout est trempé , nouvelle journée à marquée au noir qui s’annonce.

Ma tenue obligatoire journaliére depuis le départ de Strasbourg

Oui pourquoi cela tout simplement que , je suis allé chez Décathlon Montbéliard , que de déplacements  pour  régler ceci ou cela , enfin la parsonne de service de cette chaîne de magasins me dépannera tout de même avec une longueur de jonc , provenant d’une quechua, il est un peu plus long , oui puisque c’est pas la même fabrication , merci à cet homme .Enfin j’allais pouvoir dormir au sec …….!Pensant que ma nuit serait sereine et sans histoires , je traînerai dans le pays de Montbéliard et notamment à ce fameux cyber . Bref je rentre au camping de Mandeure , que je commence à appeler le camping des gens du voyage , il est vrai qu’il est plein de caravanes de ces gens , qui plus est sont en fait deux clans bien distincts . Cela ne me déranges pas , mais pas du tout , je suis dans mon coin tranquille sans embêter quique ce soit .Je suis la à attendre cette fameuse piéce et j’en suis bien contrarié .

Au moment que je remonte ma tente , je ma’apercois que deux parties de cet arceau de derriére ne sont pas reliés avec le petit morceau qui permet d’emboîter chaque partie , aie , nouvelles questions .Est-ce que le mec de Décathlon à oublié de remettre ce bout de tubes de quelques centimétres , l’a t’il perdu ?

Le chateau de Montbéliard , sous une forme de crachin londonien

Demain retour chez Décathlon…………

Pendant que j’étais à Montbéliard , eh bien la pluie est tombée sur Mandeure , bien sur l’arriére de la Wechsel , n’était pas monté , du coup la toile extérieure touchait la sous toile ou je dors .Conséquence à l’intérieur une vraie piscine .Obligé de dormir dans cette mare aux canards et de constater que tout est trempé , du plus petit carnet aux moindes choses comme papier , vêtements , par conséquent demain lessive et séchage . Pendant que je fais ce constat  , un homme des gens du voyage , vient me voir , s’adresse à moi en des termes que me choquent et qui m’abrutissent , car ce personnage est presque en train de me traiter d’exhibissionniste voir pédophile . Je ne comprenais pas du tout  pourquoi cela et pourquoi ces dires . je me défendrai avec véhémence  car je ne voyais pas , ne comprenais pas ce genre de dires .

C’est avec une trés grosse angoisse et aussi des questions à foison , ou ais-je bien pu commettre une erreur ?Je suis encore en train de monter ma Wechsel , quand un second personnage mais cette fois-çi de l’autre clan , vient lui aussi me parler de ce fait .Les mots employés par cet homme du voyage seront plus modérés ,  je ferai le constat que le pemier qui est venu exagérait énormément les choses , que le téléphone sans fil du bouche à oreille (je n’ose pas dire autrement , vu que je risque de me faire accuser de  termes portant préjudice à…………….. )est plus en fonction dans ce genre de milieu , qu’il  donne encore plus d’importance au point que tu en deviens presque un criminel , alors que rien ne peut dire ou accuser .Bref je passerai une nuit mouillée et froide , avec le seul but de partir le plus vite de ce camping , sauf que j’attends touours cette piéce de malheur .
Demain nous serons vendredi , Esprit cycles à obtenu la piéce hier et me l’a envoyé par la poste , en chronopost paaît-il . Reste que ma piéce sera peut -être la  ce vendredi , je l’espéres .


QUELQUES PHOTOGRAPHIES DE MON PÉRIPLE EN FRANCE ET EN SUISSE

Venu des States avec cet engin , extra-terrestre ou pas ?
Vincent le bosss d’Esprit Cycles , lui aussi c’est un baroudeur
Plus qu’une belle décoration en plein sur le trottoir

 

Petite grimpette qui m’à fait trés peur

 

Encore une autre , il faut dire que la Suisse c’est plus que valloné

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La légendaire selle Brooks pour les femmes , ça me fait sourire , devinez pourquoi ?

 

 

 

 


RENCONTRES , EMOTIONS

RENCONTRE ,EMOTIONS

le 21/05/2010 L’autovélo 6 sur le trajet de strasbourg vers kribi -cameroun

Je me réveile tranquillement dans ce lieu qui me plait bien au bord de ce canal , en pleine écluse , ce sera les véhicule du VNF , société qui s’occupe du canal , il faut dire que ce dernier est bien entretenu par ces gens là , ensuite la piste cyclable est belle , agréable , voir reposante ,apaisante sauf que je me léves sous un temps gris et venteux .

Je me léve facilement , mais ne sais pas trés bien ou j’en suis ; ce que je dois faire , pourtant je n’ai pas bu , si de l’eau plate , je ne me suis pas pris un pétard , je ne fume pas , en plus un pétard j’en ai fumé un, une fois aux Francofolies de la Rochelle , les Sol Angels , Sylvain et les Barzingueurs doivent s’en rappeler , c’était ma premiére ainsi que ma derniére .Car je n’y ai trouvé aucun intérêt si celui de tout voir au ralenti et trop loin.

Enivré par l’essence des arbres dans lequel ma Wechsel était garée ?Je commencerai à sortir miss Bredelette ensuite Bredelers Ubuntu.Comme les deux sont désattellée , je me mets à atteler la miss par le côté gauche et surprise au niveau ou je mets la goupille qui rassemble tout cela. Aie la tuile.Je vous laise comprendre la photo et ce qui manque .

Je vous laisse deviner ce qui manque

Je démarreavec cette trouille bleue que la Goupille droite ma lache , heureusement je suis sur cette belle piste cyclable arrivé à Dannemarie vers 11H 30 , je sors pour mon ravitaillement , me désaltéres et mange un sandwich afin de ne pas perdre beaucoup de temps .Il me reste une quarantaine de kms , pour arriver à Belfort et plus quelques kms supplémentaires pour Valdoie.Je commence à avoir chaud et transpirer , donc je décide de supprimer mon blouson anti -pluie ,.M’allégant de quelques vêtements , juste à côté d’une écluse ou il y a une table et des bancs , cela me facilitera aussi pour manger un peu plus , quand un couple de cycliste nantais arrivent , comme j’étais à l’arrêt. Ils  se lanceront sur leurs freins , pour me saluer ; voir discuter un petit bout de gras .

rencontre bienfaisante

J’apprends qu’ils sont originaires de Nantes , qu’ils arrivent de cette ville pour aller sur la Roumanie , la mer morte , Istanbul ensuite si ils peuvent (mais cela ils le pourront tellement le désir de Stéphanie et Jérémy est grand) Leur motivation et leur détermination ce sent dans leurs paroles et dans leur expressions , suffit de voir le regarde de Jérémy, ils vous dit ont y arrivera en Gréce . Joli programme , en plus ils ont une remorque Bob Yak , comme la mienne , mais plus récentes, je les inviterai à se désaltérer du coup ont passera à table , moi avec ma boisson de bananes  eux avec leur gâteau .J’ai apprécié ce partage et cette discussion qui à durée une bonne demie-heure . Je vous avoues que j’ai énormément apprécié ce couple nantais , nous nous sommes phoogaphiés mutuellement ainsi qu’ échangés  nos adresses mail .Si cette journée s’annonçait mal , temps gris et venteux , ma goupille , elle changera au cours de son déroulement , puisque cette rencontre agira ; comme dit l’autre je suis passé à la pompe courage , pour faire le plein de moral.
Par le fait mon coup de pédale se fait plus léger , ma fatigue s’estompe , bien sur avec cette rencontre , ensuite ont c’est substanté avec plaisir .Malgré que je pense à cette Bredelete qui me joue un nouveau tour , la changer , commander une nouvelle à Vincent (Esprit Cycles Strasbourg )?Je verrai en attendant il faut que je déroule le bitume de cette piste cyclable , qui un moment m’indique Montbéliard à 10 kms et Belfort à 17kms , je ne comprends plus rien à moins que le croisement de Belfort se fais plus vers le pays de Montbéliard , chose possible.

En effet un moment donné je me trouve à quelques encablures de Brognard , donc la jonction de la piste cyclable allant à Belfort (la cité du lion de Garibaldi ) est

Le lion de Belfort (sculpture de Garibaldy)

plus vers le département du Doubs.Il va me falloir faire un choix , trouver un camping sur Montbéliard , décharger Bredelers Ubuntu , me reposer cette nuit et aller chez mon parrain demain sans ma charge que je traîne ( le vélo va être léger si c’est cette solution que j’adopte)
En fait par un réflexe ou geste automatique , sachant que mon frére désire me voir et qu’il peut partir ce soir ou demain , je vais à Dambenois , et me retrouve au pied de la petite côte trés raide à gravir pour aller chez lui . Je stationnerai au milieu de cette pente , en essayant de lui téléphoner pour qu’il sache que je suis là à l’attendre ,

Mon frére Serge , son regard vide , plein de tristesse , avec son adorable fille Emilie

puisque pour moi il n’est pas question que je me rendes chez lui et que je pénétre en sa demeure en la présence d’une personne . En tentant de téléphoner c’est le Beau-fils de mon frangin qui passe, il me reconnaitra s’arrêtera et me dit ( je lui répondrai tres froidement par un salut trés sec) .Du coup il préviendra mon frére , qui m’appela de suite sur mon portable , il insiste pour que je vienne chez lui , je lui dis , tu sais trés bien pourquoi je ne viens pas chez toi .

Il insiste pour que je vienne en me précisant que cette personne s’en va du fait de ma présence , et je la verrai passer dans sa voiture sauf qu’à ce moment la je regardais ma Bredelette et son attache , du coup je ne l’ai pas vue et c’est aussi bien.Je suis en train de manquer à ma parole car je suis à quelques métres de l’un de mes fréres .

A ce moment la il me revient .

La plupart des intolérants se recrutent parmi les ignorants de soi.

[Malcolm de Chazal
Extrait de Sens plastique

Mon frére arrive et voit mon chargement , je vois qu’il est heureux de me voir et de voir que le petit con que je suis est capable de certaines choses, il reste sur ses fesses en voyant que je suis lourdement chargé , mais on ne pars pas pour un tel voyage avec seulement une brosse à dents .(je pense à Vincent en écrvant cela )Nous regarderons ensemble comment réparer ma remorque Bob Yak.Finalement je téléphones à Vincent le boss d’Esprit Cycles à Strasbourg , pour savoir si je ne pouvais pas avoir le systéme qui relie la remorque au vélo .

Quelques minutes plus tard il me rappelle pour me dire que c’est possible d’avoir ce systéme , je lui dis de le commander et de me l’envoyer en poste restante . Quel ouf de soulagement je poussse je suis libéré , malgré que je devrais attendre quelques jours . Ce fait me détendra beaucoup , je prendrai une douche et pourrai aborder la soirée tranquillement , du fait des événements Serge me proposera d’aller à l’hôtel , je en voulais qu’aller dans un camping.Mais voila il m’emmenera dans un hôtel le formule 1 de Sochaux , ça reste un Formule 1 , ou je passerai la nuit sans presque fermer les yeux , tellement je suis mal par rapport à cette intolérance , et en rapport aussi de ce que je pressentais et devinais , cette personne n’a jamais pu me blairer  qu’elle sache que cela m’à toujours blessè à mort et que chaque fois que je la vois c’est un coup de poignard dans le coeur que je prends , vu que je n’ai jamais vu un regard qui te dis tu est parmi nous tu est des nôtres  mais que je me dis aussi qu’elle sait voir les défauts des autres sans accepter les siens .Pour son information , je sais cela depuis la naissance de sa 1ere fille ,  que voulez-vous , dans ma famille , ce n’est que silence et faire semblant d’ignorer . Je suis conscient que je déranges par mes idées , par mon look , par ma capacité de dire , de blesser aussi , mais je me libére et du coup je peut rester moi-même.

Les coups vaches que j’ai pris dans la gueule de cette personne , elle ne s’en aies jamais aperçue ou jamais pris conscience , peut-être que cela veut dire qu’elle à beaucoup de choses à se cacher à elle -même ou peut-être trop imbue de sa personne………………………….. , petite parenthése je lui rappelle que je ne suis pas drogué , pas alcoolique……………..

Je ferme la parenthése sur cette énumération en pensant à cette citation

L’été : les vieux cons sont à Deauville, les putes à Saint-Tropez et les autres sont en voiture un peu partout.    Michel Audiard

Une fois installé à cet hotel , on ira se restaurer un petit peu , je demanderai à mon frére si c’est possible que nous allions dans le restaurant italien dun de mes amis de jeunesse , retroubé Basilico , bref je passe  sur ce dîner tellement je suis resté déçu de voir qu’en fait mon pote de jeunesse est devenu un commerçant froid et sans savoir vivre, juste l’impression que le client doit rapporter du pognon. L’amitiée est inexistante dans ces yeux .Dommage

Rajout du 25 mai 2010 en regardant la photo de mon frére Serge avec son adorable gamine , excuse moi Emilie je dis cela car je t’Aime aussi , par coontre quand je vois ce regard vide , sans vie , sans espoir,cela me fais peur .

Serge même si je ne reviens pas , si au cours de ce voyage il arrivait je ne sais quoi , saches que je t’ai toujours AIME comme Hugues d’ailleurs , ne pense pas à moi en ayant cette expression car je réalise mon rêve de toujours , même si je ne vais pas au bout de ce periple qui est mon but , que cela soit le bout de ma vie ce sera pour moi un heureux événement .Saches le ; je ne vais pas vers une sorte de suicide masqué mais vers mon accomplissement et mon bonheur.

AVEC CELUI QUE J’AIMES PAR DESSUS -TOUT

Dambenois et Belfort sur le trajet de WALLISSELLEN vers DAMBENOIS

Etant à Dambenois chez mon frére , vu qu’il est parti une semaine avec une partie de sa petite famille , puisque Emilie ,ma niéce , viendra me chercher à l’hôtel.Puis m’emmener ou se trouve mon vélo et ma remorque .Je laisserai tout cela à Dambenois pour me rendre chez celui que j’aime par dessus -tout , mon parrain Jean Vollmer et bien entendu sa femme Marie-Claire( à laquele je dis Merci de si bien s’occuper de mon parrain malgré sa maladie )

Jean Vollmer , le frére de mon pére , personnage que j’aime par dessus tout

Je prends la route pour Valdoie avec le vélo sans charge et surcharge , quel plaisir de rouler sans forcer et sans efforts .

J’arriverai à Valdoie , pensant ne voir que mon parrain et sa dame , quelle erreur ,, mon second frére est là avec sa compagne

. Ce sera trés trés froid pas avec sa compagne mais avec lui , qui est en train de manigancer une histoire à la mords moi le noeud au sujet du placement de notre mère qui à la maladie d’Altzheimer et tres avancé . Voila que les frangins doutent sur eux , quelle connerie . Certes il y en a un qui pense pognon  c’est le dernier et l’autrre confort . Apparemment c’est incompatible entre eux , la guerre est déclarée , voila une des raisons pour laquelle je mets la clé sous le paillasson pour aller vivre ma vie et mes rêves .

Je ne reviendrai pas sur tout cela , car voir mon parrain les yeux mouillés à son âge m’à bouleversé , je peut te dire que ton comportement chez Jeannot à été un comportement de dégueulasse , voir de salopard ,sans respect au niveau de jean et de sa dame , saches le frangin. Surtout que tu m’avais dis une chose un jour dont j’ai oublié de noter la date . Non jamais Marie-Claire à pillé son mari . Ne prends pas ton exemple pour une généralité

La femme de mon parrain qui à été exemplaire envers son mari

Je ne reviens pas sur ma visite envers mon parrain mais sachez que pour moi , dans les escaliers en descendant vers mon destin , c’est des larmes de crocodiles qui sont sorties , en pus je me rends sur la tombe de mon pére et de ma grand-mére ,.

C’est samedi et il est plus de 17 H donc je ne trouverai pas de plaques pour la tombe de mon papa et de ma grand-mére . Pardonnez moi .

Je ne m’étends pas sur cette journée pénible à l’extreme.

 

 

 

FARNIENTE CHEZ MON FRERE  – 

le 23/05/2010

Mandeure sur le trajet de WALLISSELLEN vers DAMBENOIS

Je dois mettre à jour le site , en plus c’est le premier jour que je vois le soleil depuis que je suis parti ,je passe une excellente journée de repos , malgré que je  sais que je dois reprendre ma marche vers l’Espagne , Algeciras pour être plus précis.
Ce qui me tracasse c’est ma Bredelette , cerise sur le gâteau ce lundi c’est férié puisque c’est le lundi de pentecôte, donc je décide de troiuver un camping dans le coin et d’attendre le nouveau systéme d’attache de la remorque au vélo .Vincent le boss d’Esprit Cycles doit me le faire parvenir , je vais lui envoyer un sms de l’adresse ou il doit me faire parvenir cette piéce , il faut dire que Miss Bredelette à qelques kilométres dans les dents et n’est plus toute jeune.

Je suis tellement préoccupé par ce probléme que je ne pense même pas aux motogp de france , j’adores toujours cela , mais ce milieu me dégoute de plus en plus .Ce n’est plus une histoire d’hommes et de pilotes  , mais exclusivement de fric. Pourtant qui produit le pognon?C’est l’homme , non ! Qui pilote la machine , encore l’homme puisque LORENZO , ROSSI etc……..ne sont pas des robots , c’est encore eux qui pilote et qui essore la poignée.

Bref , je dois trouver un camping et quitter la belle maison de mon frangin, je trainerai car j’apprécie le lieu , ce n’est que vers 17H30 que je décollerai de Dambenois pour me rendre au camping municipal de Mandeure.En disant au revoir , ou peut être adieu , je ne sais pas , tout ce que je sais c’est que je vais vers mon destin que je provoques.

J’arriverai au camping de Mandeure , ou une charmante dame fait office de gardienne , elle m’accueille avec beaucoup de respect , j’ai apprécié la gentillesse de cette derniére .Pour une fois je monte la tente sous le soleil ainsi que le sec , j’apprécie fortement .Tout reprends son cours sauf que je ne sais pas quand je recevrai la piéce , le plus tôt possible j’espéres.Par la force des choses  , je resterai quelques jours ici dans ce camping , si je ne fais pas de billets journaliers c’est que je suis toujours dans cette ville en principe trés peugeotiste .

QUELQUES PHOTOS SUPPLÉMENTAIRES

Le mécano chanteur
La veille de mon départ un petit concert du mécano chanteur au Troc Café de Strasbourg
Mon frére et Albert Basilico , un de mes meilleurs copains de Bethoncourt. Mon dieu que c’est vieux et que cela fût plutôt froid que de manger dans sa pizzeria de maigre qualité et honéreuse en plus . Bien déçu de faire cette rencontre dont je me réjouissais.
Emilie ma niéce , dans la famille personne ne sait que je l’adore comme sa soeur , mais la vie est ainsi faite


EPOPEE POUR ARRIVER A WALISSELLENN

EPOPEE POUR ARRIVER A WALISSELLENN

Quelque part dans la banlieue de Bruggs sur le trajet de STRASBOURG vers WALISSELLEN

Après la belle galére d’hier pour trouver un camping , qui ne fût pâs un campng mais un pré 4 étoiles , malgré que j’ai passé une agréable nuit , que je me suis réveillé très tôt et que j’ai été vite sur pied , le temps encore maussade mais moins tout de même .

Toute la famille de Clarisse

Je me préparerai  mon petit déjeuner , ainsi que le rangement de tout le matériel . Je ne fais jamais cela trés vite ,  des millions de questions m’assaillent toujours . Je prendrai un trés bon petit déjeuner avec les gâteaux de mon hébergeur miraculeux de la derniére seconde.Bien sur le propriétaire des lieux viendra me saluer et aussi savoir si j’avais bien dormi . J’ai rarement rencontré de telles gens , c’est la classe au plus haut degré , je n’ai pas de mots pour remercier ce Monsieur ainsi que sa trés charmante épouse . Je ne trouves pas les mots , tellement je suis sous une anesthésie émotionnelle .

Je dialoguerai avec eux quelques instants , le temps d’un café pris entre les propriétaires rénovateurs de cette bâtisse datant de 1750, les ouvriers qui travaillent aussi à la rénovation de cette habitation, j’en profites pour immortaliser cet instant  (puissance émotionnelle 200 000 volts).  Aprés cette photo je décollerai , il me reste  entre 30 et 40 kilométres .Dés les premiers tours de pédales , je sentis que ce sera une journée trés dure , beaucoup de mal à pédaler , pas de forces dans les jambes , bref les premiers tours de roues me disent bien , eh mec aujourd’hui c’est la maison pénible et compagnie qui sera sur ton dos .J’ai signé pour en chier et bien je n’ai pas à me plaindre . De toute maniére les plaisirs qui se présentent de temps à autre ne sont pas mesurables , donc souffrir pour ces plaisirs , je signe à 4 mains et 4 pieds.

La mére et la fille

Effectivement je ne verrai pas le bout de ces derniers kilométres qui sont entre moi et ma destination à Wallisellen, le moindre petit bout qui monte me fait terriblement mal et j’ai l’impression de ne plus avoir  de ressources et du coup le moral descend mais aussi la force de pédaler , et je ne suis pas encore dans la banlieue de zurich, je dis cela car je sais ce que j’ai passé , et sincérement si je l’avais su , je ne sais pas si je n’aurais pas reculer.Comme je dis j’arrives à Unter-engstringen, la je voiis un distributeur , boisson et barre de chocolat , j’en prends pour mle retaper . Ce qui me va bien un certain temps mais pas trop longtemps . A partir de  Wipkingen , ville dans la banlieue de Zurich , je dois prendre la direction de Oerlikon , mais aucune indication , je demande sans me faire comprendre , et certains m’envoient dans le sens contraire , même chez les taxis , je confirme qu’en ville le Suisse Allemand  est un personnage horrible , tu as 10 vrais cons qui ne te le disent pas mais tu le lis dans leurs yeux , que tu ferais mieux de te barrer sale étranger , sur 15 personnes a qui tu demandes un renseignement tu ressents cela.Heureusement de temps en temps tu tombes sur un qui te donne les bons renseignements , mais cela reléve d’une vraie   bagarre avec ce genre de teutons.Pour faire des tours et des détouurs de cons , j’ai été servi .Entre les montées qui sont d’une longueur incroyables , dont je ferai la moitié en poussant  , en tout cas en campagne les gens sont admirables et gentils , dés que tu rentre dans une ville dis toi bien que tu vas en voir et que tu vas râler contre ce genre de comportement , mais cela je n’en suis pas étonné .Conseils apprenez au moins des mots allemands pour vous renseigner car , je ne sais pas mais je me demandes si on leur faisait cela en France , comment ils réagiraient . La Suisse je n’en garderai que de mauvais souvenirs, par contre je reste sur ce que je pensais , le Suisse veut péter plus haut que son cul , alors que c’est le même connard que moi.A part quelques uns comme le  propriétaire du 7 étoiles de mon camping improvisé , auquel je m’excuse de dévoiler cela car la Suisse ne mérites pas cela .A force de monter et descendre je ne sais ou , par contre comment je le sais , je suis sur les rotules et par hasard je me retrouves a quelques encablures  du lieu ou je voulais me rendre , sauf que je n’ai plus envie de demander tellement je suis en colére .Une station AGIP ouverte , je me dis va demander si c’est bon , tant mieux , si il y a souci tu plantes la tente dans la verdure de cette ville .

Apprentissage

Quel bol , les deux gars de la station sont forts sympas , même au point de téléphoner a mes amis afin de me renseigner ou de me chercher . Merci à eux , car cela à permis à Clarisse de venir me chercher , sans la venue de Clarissse , je serais encore en train de chercher son adresse .Enfin je pose mes baskets à Zurich mais mort de fatigue .

Wallisellenn chez mes amis

Wallisellen sur le trajet de strasbourg vers kribi -cameroun

Je suis depuis samedi soir à Wallisellen , exactement ou je voulais me rendre , afin de connaître la famille de mon amie Clarisse .Il faut dire que cette famille est accueillante et sympathique , composée de Clarise la maîtresse de maison ,son mari  Eric  qui est d’une gentillesse extraordinaire en plus un bosseur , il me fait penser à Guy , deux filles Sophia et Prisca  qui sont encore en primaire. Mais quelles belles filles et elles aussi savent vous accueillir et vous mettre à l’aise , elles sont ravissantes , charmantes , polies et cela est déja beaucoup .J’allais oublier Harry le petit dernier qui est aussi turbulent que Victor le plus jeune gfils de mon ami Guy.Voila vous savez ou je suis actuelleemnt et je vous ai situé la famille à qui je voulais rendre visite.Certes je voulais rendre visite à Clarisse  et je en regrette rien puisque je suis chez eux depuis samedi soir , cela a permis à mes muscles de se reposer et de se décontractés .

Cela m’à permis de faire connaître Edubuntu aux deux jeunes filles qui sont encore en classe primaire , mais aussi de faire quelques réparations informatique , cela leur à énormément plu .

Je suis à l’heure des vacances

Sauf que je ne peut pas lm’imposer et rester dans ce lieu , je dois continuer mon chemin et ma route . De Wallisellen  je pars en direction de Valdoiie , afin d’aller saluer mon idôle , mon parrain (le frére de mon pére), c’est grâçe à lui que je suis tombé fou de la moto , sauf que maintenant je suis à vélo.Ce qui fait que je reprends la route  direction la france cette apres -midi .

C’est avec un grand merci et  plus que je salue , remercie  cette famille,Clarisse , Eric , Prisca , Sophia , je vopus remercie de cet accueil , il est gravé en mes pênsées et ma mémoire .

Batman

 

DEPART DE WALLISELLEN

wallisellen banlieue de Zurich sur le trajet de strasbourg vers kribi -cameroun

Je quitte le coeur gros  cette ville , non pas la ville mais ces gens qui m’ont si bien accueillis , allant vers une nouvelle  destination , qui repasse en france , afion de rendre visite à mon parrain , sur la tombe de mon papa que j’ai si mal connu et surtout si peu , passer voir mon frére, Serge malgré ce que je m’étais promis , ne plus vopir personne de cette famille qui pour moi est un panier à crabes ou comme je dis une famille tuyau de poêle  mais j’ai aussi   hâte de me retrouver sur les terres africaines .
Laisser derriére moi toute cette socité qui m’éco’eure et me donne envie de lui vomir dessus , ne pas me retourner sur ce passé qui me burine tant et qui m’à fait tant de mal , je ne me reconnais pas dans et au sein de ma famille , j’ai juste l’impression que je suis un élément perturbateur qui dérange . Pourtant si je dérange , cela veut dire que ces personnes qui pensent cela ont beaucoup de choses à dire , est ce que je  donne envie et que je rends jaloux ? Ou autre -chose , je m »en tapes même si on me prends pour le clochard de service ……..Qu’ils sachent que je n’ai jamais été au bout de mes rêves à cause de tous ces carcans que la société et encore plus la famille imposent .et que ce ne sera pas ces éléments ou ces considérations  vont me faire changer ma route ou mon rêve . De toute façon j’ai vu cela depuis que je fais du vélo , on sait reconnaitre les gens .

Typiquement suisse

Le paraître je le mets dans un papier cul et je le balance dans un chiotte en tirant la chasse le plus vite possible.

Je n’ai jamais autant méditer que depuis je fais du vélo et des grandes distances , mais quel bien fou , car je lm’aperçois que ma souffrance physique est banale à côté de la souffrance psychologique . Ce qui me fait encore rêver c’est de voir deux visages radieux me voyant arriver au Cameroun , là j’aurai passer des heures et des heures sur ma brooks , elle va connaitre mes fesses comme jamais personne ne les ai connue .Revenons sur terre ou plutôt sur mes pédales, accompagnés de la charmante Sophia qui apprends à son petit frère Harry à faire du vélo , elle m’accompagnera un bout malgré que hje luyi demandais de me laisser la , face à mon destin.

Encore une fois une fois que je regarderai l’horizon ,le plus loin possible , ma gorge se serre , mes yeux se brouillent , pourquoi , pourquoi toute ectte émotion ?

Pourquoi cette émotion arrive si fréquemment ? Pourquoi je fonds en larmes , depuis que je suis sur mon Bredelers Ubuntui ? Cela ml’interpelle fortement , en laissant traîner divers questions et notamment vers quoi je vais  , car les moments émotionnels sont si nombreux ?

Ils doivent même cirer les pavés

Toutes ces questions qui sont présentes sont au moment que je suis en train de chercher ma direction , car je mets le cap sur Valdoie .Quitter Wallisellen sera à nouveau un vrai calvaire de détours et de tours de cons , la signalisation en Suisse , notamment dans les grandes villes c’est une plaie et un délire de folie , à toi de te démerder et de te trouver sur le bon chemin .J’arriverai à Wettingen la nuit tombante , c’est la que j’avais passé une super nuit dans un gazon 7 étoiles , mais je ne vais pas retourner voiir ce couple de batisseurs et rénovateurs , donc je pousserai jusqu’à Baden, mais pas de camping dens cette ville , donc je me résigne à sortir de la ville et de trouver un endroit ou je pourrai planter miss Bredelette .Trouver un endroit en pleine nuit et pas du tout évident , c’est bien tant que mal que je trouve un chemin qui monte dans les  bois , je descends du vélo et pousse dans ce chemin boueux , pour trouver un petit bout ou je pourrai monter mon abri .

décr

Ce sera galére car un des éléments de l »‘arceau jaune est en fait innembvotable dans l’autre , je tenterai longtemps de le réparer sous la pluie mais rien à faire , donc je monte la tente comme je peut pour une nuit sous la pluie et le froid des montagnes suisses.Nuit GALERE et peur de déchirer miss Wechsell.

19-20 mai 201O MAUSSADES ET FADES

Baden-Illfurth sur le trajet de strasbourg vers kribi -cameroun

Deux joiurs ou je dois pédaler sous la pluie et avec détermination , malgré cette casse de l’ arceau , donc je dois me débrouiller autrement pour passer la nuit prochaine , essayer de trouver quelque chose ou quelqu’un pour le dépanner .Mais trrouver cela va me faire perder combien de temps ? Et ou vais je trrouver cela ? Dieu seul (si il existe ) le sait , et je suis incapable de le deviner encopre moins de le savoir.

L’astuce Druss , j’ose espérer qu’elle va être efficace

Pourquoi avec détermination alors que j’estime avoir le temps et n’avoir aucune contrainte de ce temps qui passe inlassablkement . Simplement que mon frére Serge , celui qui est juste derriére moi , veut me voir avant que je disparaisse  dans la longueur et dans la profondeur de mon aventure. Comme c’est mon frére et comme me l’avais demandé le Docteur Schwartz , je ferai cette concession à ma décision .Par conséquent je dois être dans la région de Belfort , voir Dambenois si je peut .Reste que je dois prendre l’autovélo 6 , celui qui me ménera à Valdoie banlieue de belfort , ville ou je suis né .

Prendre la piste cyclable à Mulhouse et bien une belle galére , et dans cette ville je me suis posé encore une fois de nombreuses questions sur la considération de la populace sur les vélos et ceux qui se balladent ou qui voyagent en vélo . Bien souvent j’ai l’impression que l’on me prends pour un petit homme vert débarquant de sa planéte.Pourquoi ces questions c’est fou ce que les pistes cyclables de Mulhouse sont pires qu’une piste de tôle ondulée en Afrique .

Heureusement dés que l’on sort de cette ville , la piste cyclable révéle toute sa beautée , malgré que bien souvent le prochain virage est trés éloigné , mais plaisir de rouler . C’est beau de rouler mais je dois aussi me ravitailler  en boisson et en consistant , sur un vélo il n’est pas question de jeûner .

C’est à Illfurth en pleine alsace du sud , que je quitte le canal , pour trouver de quoi me substanter, je en trouve que la boulangerie ouverte , donc je prends divers choses comme des pains aux raisins , car du pain il n’y en a plus et en plus c’est le jour de fermeture de l’épicerie du village. Manque de bol , donc je dois faire avec . Je prends la direction de la piste cyclable , quand j’aperçois  un atelier de réparation mécanique , velos scooter et agricole , Etablissement GRUSS .Peut -être que je vais pouvoir solutionner mes deux problémes à savoir l’arceau de la tente et la fixation de ma Bredelette au vélo .

Cette petite piéce m’à ruin& une nuit

Dans la cour je croise un jeune home qui me dit de demander au patron, je rentre dans l’atelier , de suite je comprends que je vais trouver au moins une partie de mon bonheur , en pluis le patron à une bouille fort sympathique , il demande à un de ses salariés d’intervenir sur la fixation de ma bredelette  et lui s’occupe de mon arceau .C’est avec une grosse pince multiprise que l’ouvrier s’attaque à ma fixation , en deux coups cuilléres à pot , il me redresse cela .Je reste ébahi , par contre le patron se bat avec mon arceau , aprés diverses tentatives il réussira à sortir le bout qui sert à emboiter les parties entre elles , du coup il mettra au milieu de ce petit bout de tube un risan pour que ce petit bout de tube ne se perde plus dans l’emboitement .Je ne savais pas comment remercier ce Monsieur puisqu’il m’à offert ces deux prestations.

L’atelier Druss que je n’ai pas oublié , merci encore

Sur cela je reprends ma route mais je en veut pas passer la même nuit qu’à Baden.Donc je trouverai le long du canal un endroit idéal pour planter mon hotel transportable. Endroit superbe caché dans les arbres , mais voyez comme je peut être con et bête , car le matin suivant je vis que si j’avais fait- 10 métres de plus j’aurais trouver un meilleur endroit .C’est cela aussi la vie.Je passerai une nuit impeccable en plus à l’abri des regards et presque invisible , sauf quand on est en face et sur l’écluse .

Bien dissimulée


EN ALLANT A WALLISSELEN EN SUISSE ALLEMANIQUE

La plus vieille centrale nucléaire de france au loin

le 11/05/2010

EN PASSANT DEVANTLA CENTRALE

DE FESSENHEIM ET UN CHATEAU

FORT –

EN ALLANT VERS BALE sur le trajet de STRASBOURG vers WALISSELLEN 

Je dois et je veut quitter Neuf-Brisach malgré ce temps pourri , combien vais je faire de kilométres sans avoir des rincées qui me tombent dessus ?Je n’en sais rien et ça m’agace . Je prends tant bien que mal le départ en direction de Bâle , jusqu’ou irais-je?

Au bout d’une dizaine de kilométres je rentre dans un village , ou il y a un signalement de travaux , je ne m’en inquiétes pas plus que cela , quand je tomberai sur le feu rouge car la circulation est alternée . Je vois que la tranchée dans la chaussée est trés conséquente , la preuve les ouvriers bossent comme des fous , mais c’est que ces travaux ont une grande longueur , en plus c »est pire que sur une piste africaine en latérite et en tôle ondulée , je manque plusieurs fois de me mettre par-terre à cause de la pluie , le sol est extrémement glissant .

Vu que ces travaux traversent pratiquement le village sur toute sa distance , et que je ne suis pas une voiture , automatiquement je me retrouverai nez à nez avec des voitures qui arrivent en face.Je vous le donne en mille , la 1ére caisse qui arrive face à moi , me balance dse appels de phare , en veux-tu en voila .Le plus marrant c’est que la bonne femme qui conduisait levait les bras aux cieux et vociférait tant quelle pouvait .Comme si la rout-e était sa propriété .

Il y a vraiment des cons sur terre ………………!

Je traverse  le village dénommé Hombourg , quand à sa sortie j’eu l’impression d’avoir des visions , un chateau fort à l’ancienne , comme ceux que l’ont voient dans les livres d’histoires, je n’en croyais pas mes yeux .Alors que je m’arrpetais pour photographier cette vision , un bruit de motos se fait entendre bien entendu je ne pense plus à ce chateau -fort , mais à regarder ces motos , une superbe Harley-Davidson , je crois une électra-Glide apparait , roulant doucement , un couple d’n certain âge de surcroît Hollandais , je leur fais signe de la main ils me répondent mais je découvre une superbe remorque attelée à l’engin , puis une seconde moto mais avec une seule personne , en somme un trio qui voyage de concert .Que cela m’à remis le coeur en fête.
Je fais quelqu’es photos de ce site , je ne vous les mets pas toutes  dans ce récit , mais elles iront dans les bonus de mes clichés .

Celui là il n’est pas en carton maché

Je reprends ma route le coeur gai et avec le constat que je m’approche sérieusement de Basel .En plus c’est pas encore midi ; donc le choix de me lever à la fraîche et de rouler tôt me plait beaucoup , pour la raison que je vais avoir du temps pour trouver un camping , m’installer et voir me reposer ou faire autre chose.

Je rentrerai dans Saint-Louis un peu avant midi , il faut que je me renseigne , si il y a un camping dans cette ville aux 3 frontiéres , aprés plusieurs tentatives , un brave monsieur me dira qu’en matiére de camping , il n’y en a qu’un et à Hunningue .

Petit mais combien sympathique

C’est avec une relative facilité que je trouverai le camping du Petit Port  à Huningue .Cerise sur le gâteau le responsable à une super bouille avec un air de sympathie qui m’en dit long , mais vous saurez cela au prochain récit .

HUNINGUE

sur le trajet

de STRASBOURG

vers WALISSELLEN

Comme vous le savez je suis à Huningue , camping du petit port à Huningue,j’y suis arrivé hier aprés-midi, avec la chance d’avoir un responsable plus que sympathique , du coup je me dis que j’ai de la lessive à faire , car quand je serai en suisse cela va être une autre paire de manches.En plus je dois recharger mon Eeepc, le GPS et les piles de l’appareil photos comme celles de la caméra (Jacques pense à faire le lien pour les vidéos et dis moi comment te les envoyer )

je reviens au fait que je reste  par des choses à faire et aussi par ce que le responsable du camping à (selon l’expression) une bonne bouille et une gueule de baroudeur.Juste aprés avoir monté ma Bredelette , alors que je discutais avec lui , un orage éclata , quelque chose de torrentiel .Bref je me suis encore arrêté à tant .Au cours du dialogue avec ce personnage , je m’aperçus non seulement que c’est un baroudeur mais en plus un motard .De nouveau j’étais en otale écoute , surtout quand il me conta un de ces voyages au Maroc sous vent de sable .J’étais à mon affaire la .

Cette discussion me fit penser à Pierre , en me demandant ou il en était et comment cela se passait pour lui ?En même temps je pensais à mon projet, ou je me mis à me traiter de cinglé ?

Pourquoi ce questionnement ? Je tente de savoir en faisant ma propre introspection .

Je n’ai jamais fais de vélo ,sauf quand j’étais gamin et que je vivais avec mes fréres chez ma grand-mére , au 40 rue Guynemer à la miotte à Belfort.Par conséquent à cette époque j’avais 6 ans et je me rappelle trés bien de ce vélo .J’aurais à raconter une histoire à ce sujet , mais je pense que ce n’est pas le lieu.

J’ai repris le vélo seulement en 2008, pour diverses raisons , et comme je n’ai plus aucune musculation , j’ai pensé que cela me ferait un bien énorme .Jed vais vous confier que ce ne sont pas des jambes que j’ai mais des  petites tiges de bambous qui sont reliées entre elles par un nombre important de plaques ,  vis,clous etc……. ( les toubibs m’ont pris pour un jeu de mécano ) Donc parler de ma musculation paraît presque une utopie.C’est compréhensible que ce périple me fait souffrir de ce manque de muscle et enn plus je vais sur mes 63 années , donc je ne suis plus tout frais .

Le fait de rester dans ce camping  me fera du bien car je ne sais pas du tout ce qui m’attends en Suisse .En tout cas je me plais fort bien dans ce camping de poche si agréable.Je vous le recommande .

Un trés grand souvenir

Je vais pouvoir aussi étudier mon parcours entre Huningue et Wallisellen, pour me rendre chez mon amie Clarisse , la tante de ma petite protégée  judith et la soeur de Diane.
Je suis allé laver mon linge , la laverie est à Saint-Louis, donc obligé d’aller dans cette ville, je trouverai facilement le lieu , malgré que cela paraisse  un peu perdu.C’est la premiére fois que je rencontre ce systéme de laverie , surtout bien conçu pour empêcher la fraude.Par contre la machine que j’ai choisie c’est ouverte en plein lavage (hihi elles doivent avoir des kilométres de tours autrement dit il doit y avoir un bail qu’elles sont au labeur )
Le local est innondé et glissant (Bof c’est au proprio de faire attention à son matériel surtout que de la fraîche il doit en faire un max .En fait cette laverie me reviend(ra avec séchage et lessive à 5 euros .C’est marrant dans cette laverie , je suis l’attraction avec mes rouflaquettes et aussi mon vélo car je l’ai rentré dans la laverie .Etonné que ma pomme suscite autant d’intérêt.

SUR LE PONT DES 3 FRONTIERES

MOHLIN sur le trajet de STRASBOURG vers WALISSELLEN

Une nouvelle fois je repars sous la pluie , j’ai vraiment pas de bol. Je décolle du camping dans 10 minutes .En fait je décollerai vers 11H , le gérant du petit port m’indiquera ou passer , pour ejoindre le plus facilement la SUISSE.En fait , comme d’habitude malgré les conseils et les recommandations sur les directions , j’oublierai tout ce qui m’à été communiqué surtout si il ya plusieurs changements de direction .

Comme de bien entendu arrivé au centre de Huningue eh bien , je ne pris pas la bonne voie et me voilà pas perdu , pas égaré , mais à chercher le chemin.Finalement je trouverai cete fameuse passerelle des 3 frontiéres , ou je m’attarderai à faire quelques photos , un homme passant je lui demandai si il fallait passer sur cette passerelle pour rejoinde la suisse . Selon moi cette paserelle , qui ressemble ou du moins à servie d’exemple pour  celle  des deux  rives à Strasbourg.

Le monsieur en question au demeurant trés sympahique , m’à tenu la grappe une bonne heure avec ces consels de sécurité pour moi et mon attelage.C’est pas mal ce que me préconisait le personnage , sauf que je ne serais plus sur un vélo , mais un véhicule de sécurité routiére (un peu comme les agents qui patrouillent sur les autoroutes) Ce brave monsieur à l’intention de transformer mon Bredelers en un vélo débarquant de la planéte Gong. Bref je le quitterai sur ce pont qui va me précipiter en quelques instants voir seconde de France en Allemagne et en territoire Helvétique.Je vais enfin me retrouver sur ce que l’on appelle l‘Eurovélo .
Pas de douaniers aussi bien du côté alemant que celui de la suisse. Cela me parût trés étrange.

Suuivez les indications

Comme d’habitude avec ma tête de linotte , ou de celui qui part de chez lui et qui oublie sa tête sur le frigidaire , Basel fut plus un jeu de chasse au trésor cyclable , dont ce trésor est la piste qui doit me mener ,en principe jusqu’à Zurich. Ce qui ne me donnera aucune occasion de photographier cette ville , je ne faisais que chercher mon chemin .Trouver son chemin en Suisse Allemanique , c’est quelque-chose d’inédit pour moi .Je connais un ou deux mots en cette langue gutturale et quelques brides de phrases anglaises , autrement dit de tout cela , j’en fais une salade et comprends moi ! Comme je ne comprends pas un seul mot , de ceux qui osent s’arrêter pour me répondre , je reviendrai sur cela plus tard , pour le moment c’est juste une impression , certainement dûe à l’émotion , la fatigue et bien d’autres facteurs

Je me retrouverai dans un imbroglio de croisement et de ponts qui te passe au-dessus , en dessous , à droite à gauche, qui sortent de ne je sais ou et qui t’emméne partout sauf ou tu veut aller .Grosse perte de temps à chercher ,à tenter de comprendre , à trouver …………………….

La jeune fille au premier plan me sera d’un grand secours

Je réussis tant bien que mal à trouver cette si célèbre piste cyclable , je ne sais pas si c’est de moi , mais j’arrive à me retouver trés souvent sur des routes nationales et en Suisse , les routes traversent de nombreuses vallées , donc beaucoup de montées , heureusement de descentes aussi . Ce qui fait que je me pose la question , mais ou est et comment est balisée Eurovélo , ou alors je suis aveugle ou bien j’ai des oeillères , peut être encore moins le sens de l’orientation.
La journée se passera entre des pistes cyclables (est -ce que seulement j’ai pris une fois cette eurovélo numéro 6 ?) Tel est la question . J’arriverai cahin caha à Möhlin , pour une fois tout me parût simple puisque j’étais sur une piste cyclable la 55 ou 52, cerise sur le gâteau , le camping est là-devant moi , juste à traverser un petit pont .Vous pensez bien que je m’y précipite .

Que de tentes françaises

Je trouve le gérant , responsable ou employé je ne sais pas , enfin celui qui s’occupe de ce lieu de résidence secondaire . Il ne parles pas un mot de français , quelques mots de la vache espanole en anglais , en somme la galére s’annonce. Les dieux de la chance sont avec moi , une jeune fille passe à côté de nous , et elle me demande dans ma langue natale si je suis un frenchies , je respire , un interpréte gratuit pour ma pomme . En fait ce monsieur voulait que je plante ma wechsel sous un auvant bitumé , aie mon dos , dormir sur de la pierre……………pas terrible cela.Bien m’en pris vous comprendrez pourquoi plus-tard.

Je pris ma place car actuellement dans les campings il n’y à personne à part des cintrés  comme moi . Batissant tranquillement ma résidence pour la nuit , observant aussi les alentours , je vis apparaître une bicyclette avec une remorque. Mon regard se bloque sur cet événement , une jeune fille sur un Lapierre (c’est un vélo) qui à pour attelage une Bob Yak , modéle noir et récent.Autant dire qu’en découvrant  Magali sur son Lapierre  j’en resté quelques secondes sur mon séant. C’est ellle qui s’installera sous le auvent , bien lui en pris , elle n’avait qu’une envie faire sécher le matériel et tout le reste en somme . Elle aura la fabuleuse idée de demander au gérant un tuyau d’arrosage pour laver sa monture , du couyp je ferai de même une toilette à Bredelers Ubuntu
C’est la que j’apprends que Magali se dirige vers la Mongolie , une nouvelle fois je me retrouve sur mes fesses , étonné, admiratif .Chapeau bas Mademoiselle , cela  impose du RESPECT .

Chapeau des alpes à la Mongolie , admiration

(A tous ceux qui me traîte d’utopiste , de cinglés , de fou , voilà encore un exemple qui doit vous mettre les neurones en ébullition , mais voila vous n’en avez pas assez ………….(voyez ce que je veut dire ) pour réaliser vos rêves , donc vous n’irez jamais au bout de vos idées, la suite de cette journée vous laissera encore plus pantois voir autrement )

La journée ne se finit pas sur cela , vu que je terminais de mettre en place mes affaires , sortant de ma tente , 2 VTT avec des Extra-Wheel surgissent sur le terrain, cerise sur le gâteau ils sont français dont un  , Vincent est franc-comtois , donc de ma région natale. Je ne vous dis pas la surprise ainsi que la soirée que nous avons passés ensemble , elle se résume entre la saucisse de Monbéliard , la saucisse de Morteau , le rire , la bonne humeur à toutes les sauces et saucisses ,en fait que du Bonheur sublissimale.

un petit ponte (pontarlier)apéro anisée franc-comtoise , préparée par Vincent l’audincourtois

(Je pense que les photos vous en diront assez long)

C’est sur cela que chacun de nous ira  faire dormir ses yeux et assi reposer son corps et sa tête.

Extraordinaire journée innattendue , j’en désire beaucoup de ce genre.

Cruel dilemne de choix entre la saucisse de Morteau et cele de Montbéliard

APRES UNE MERVEILLEUSE SOIRÉE

de Môhlin à Bruggs sur le trajet de STRASBOURG vers WALISSELLEN

Encore une journée grise annonciatrice de pluie .Je ne vous parles pas de la tente , elle ne connait pas le sec.

En plus la nuit à été courte car comme vous le savez ,j’étais en agréable compagnie et j’avoues que j’ai passé une soirée fabuleuse , mais c’est l’heure de la séparation ou chacun et chacune va vers ses rêves et projets , certes un peu dur mais c’est ainsi que va la vie.

On apprendra que nos deux vttistes renoncent de continuer jusqu’au lac de Constance , vu que           quelques ennuis de santé interviennent pour l’un des deux , en vélo en plus il vaut mieux prendre soin de soi. C’est l’âme en peine  que nos deux joyeux drilles , nous saluent .Nous sommes comme eux et nous aussi nous préparons notre barda  pour quitter le camp .

C’est plus en trainant que nous rangions nos affaires vu le temps maussade qui régne.Finalement je réussis à décoller avant Magali , et sans le faire exprès je la retrouverai car j’ai pris une mauvaise direction , je lui avais d’ailleurs indiquée , je l’ai mis aussi en erreur . Elle ne m’en voudras pas et ont fis un petit bout de chemin ensemble mais dés la 1ere grimpette , je lui dirai de ne pas s’occuper de moi et de ne pas m’attendre , elle s’envolera au gré d’un virage je ne la reverrai plus . Quels bons moments nous avons passés ensemble .

Sympa le geste Merci Vincent

Cela restera dans ma mémoire c’est sur.

Comme dés les premiers instants je me suis gouré et en plus  je suis tombé sur de belles petites pentes à monter , juste une histoire de vous couper les jambes pour la journée. Le moral en pris un coup trés sérieux et j’avoues que pédaler devient de plus en plus dur . Que les kilométres sont longs à couvrir .

Plusieurs fois je me retrouve en dehors de la piste cyclable , comme je réussis à la récuperer de temps en temps et au hasard d’une descente , j’aperçois cette fameuse piste .

Je tombe sur un espéce d’hôtel et un pont en fer à l’ancienne  avec beaucoup de promeneurs , mais aussi une sacrée pente à monter , c’est à pied que je la gravis, tant bien que mal en poussant tout l’attelage , en plus sur une piste de terre et de graviers. Malheureusement ce ne sera pas la derniére fois que je mettrai le pied à terre pour cette journée qui elle aussi sera surprenante à tous les niveaux .

Tantôt je rouspétes contre ces teutons à qui tu demandes un renseignement et tu sens bien qu’ils se foutent de ta poire. Heureusement que tu arrives à trouver des gens qui te renseignes , mais comprendre ec qu’ils te disent c’est une autre affaire . A nouveau sur une nationale et en plus une montée assez raide et trés longue environ 3,5 kms que je ferai en poussant le vélo et la remorque . Aprés cette côte  trop longue et trés dure avec le poids que je trimbales , je n’ai qu’un souhait  vu que mes jambes sont sans force et sans répondant .

Heureusement la descente vers BRUGG est elle aussi fort longe , ce qui va me reposer un peu .Sauf que quand je rentre dans l’agglomération de cette ville , la pluie se mets à retomber , je demande le camping à une jeune dame , elle ne connait rien , et je fais plusieurs personnes ou je me sens ridiculiser . Aprés  de nombreuses demandes je réussis à avoir quelques grappes de concret , sauf que le camping est à plus de 8 kms.

Je continues ma quête aux renseignements ,  un moment donné , ou je suis  complétement abattu , vu que j’interpelle un homme , mais celui-çi fais le sourd , je râle ,fort heureusement je vois arriver un hyomme avec une poussette et une jeune enfant . Je lui demandes si il ne connaissait pas un campingt dans les parages .Chance cet homme élégant et ressemblant fort à Aari VATANEN , me répondit avec un trés bon français

Merci pour ce geste qu me touches pariculiérement

Ce monsieur je peut dire se décarcassera pour que je en passe pas une nuit pénible , dans un premier temps il pris son téléphone et appelle sa femme pour qu’elle regarde sur internet et sur les annuaires ou il y aurait un camping pas trés loin, je vous racontes pas comment j’appréciais ce geste , finalement il me demandera ce que j’avais besoin , je lui dis juste un petit carré de terre, juste de quoi planter ma Bredelette  . Bien sur je lui précisai aussi un peu de bois et aussi un peu d’eau .Finalement ce Monsieur , me dit suivez moi , je vous prêtes pour la nuit une parcelle de mon terrain devant ma maison.Je n’en revenais pas , tout comme confus et gêné , tellement ce personnage était à l’opposé de ceux que j’avais rencontré en majorité au cours cette étape .

Je le suivi car il fallait faire un petit parcours mas cela ne me dérangeait pas du tout , nous discutions de choses et d’autres quand nous arrivâmes auprés de sa résidence , je resterai ébahi , car ce couple remets en état une maison datant de 1570. Sa femme et lui sont vraiment courageux de se lancer dans une telle restauration en plus une restauration qui est de plus à 100% écologique .

Je viens de me rendre compte que malgré la rudesse des gens , la méchanceté , la jalousie de l’humain , il y a encore des personnes qui sont de la race des seigneurs et non celle de loups affamés , pas de sang mais de pognon.

Il m’emmenea dans l’endroit ou je pouvais  poser mon matériel et aussi le bonhomme , je fais mes occupations habituelles et quotidiennes monter la tente , chercher de l’eau , se préparer un repas et aprés sous  toile , je lis un peu , en ce moment je lis un bouquin sur les priviléges des sénateurs , je suis encore plus écoeuré , en découvant ce que font et ce que gagne ces gens la , et la france est en déficit , pourquoi on ne diminuerais pas de moitié leurs salaires et tous les avantages ? Ils sont bien trop prés de leurs poches , mais ils ne l’emporteront pas avec eux quand ils seront sous terre , bouffés par les asticots . Ce systéme capitaliste est un systéme de pourris simplement.

Mieux qu’un hôtel 5 étoiles

Le propriétaire reviens me  souhaiter une bonne nuit mais avec une thermo de thé , une tablette de chocolat et un sachet de gateaux , sans parler de la tasse et du sucre . J’en fus trés ému , dire que sur terre il ya des gens aussi gentils , qui pense aussi à certaines choses .Je n’avais pas besoin de ce thé et de ces gâteaux , cela me laissera sur les fesses.

Je méditerai longtemps sur ce geste au cours de cette soirée