En République démocratique du Congo, les multinationales emploient des milices armées

Entretenir une milice est devenue la panacée des multinationales pour avoir accès aux ressources minières du Congo. Ce qui fait qu’elles pullulent dans les carrés miniers. Malheureusement, même dans cette œuvre macabre, la main d’œuvre est congolaise puis que la jeunesse est au chômage. Ça ne coute que deux vielles armes pour contrôler des villages, des carrées miniers et mettre en respect les FARDCs. Mais le cout humain reste énorme : 15 millions des vies.