Christine Djafa

Importance de la curiosité pour un community manager

En tant que community manager (CM), souvenez-vous que j’avais listé la curiosité comme l’une des bonnes habitudes d’un community manager l’an dernier . Il est primordial dans un monde qui évolue très -très très- rapidement, de toujours être à jour. Sauf que vu la jeunesse de l’environnement, il n’existe pas encore de mécanismes de mise à jour automatique universelle de la profession.

Pour rester up-to-date (à la page), il est donc nécessaire de constamment rechercher. Au-delà de la veille, qui elle reste plus sur la curation de contenu à travers la toile, la curiosité ici appelle à une recherche approfondie sur les nouvelles compétences techniques et fonctionnalités qu’offre le Community management. Quelle nouvelle fonctionnalité offre quel réseau social ? Quelle nouvelle façon de faire  sur quelle plateforme ? Quelle nouvelle certification pour mieux tester ou valider mes compétences ? Quel nouvel atelier orienté outil pour mieux cerner telle ou telle plateforme ?

 

Il est crucial pour le CM d’être curieux, dans la mesure où les pratiques du community management et les techniques d’application se trouvent vite dépassées. Pour vous aider, je vais mettre deux paragraphes, des astuces que moi j’utilise et des liens vers des sites pour se certifier facilement à une plateforme (C’est cool pour le CV aussi).

 

 Il est primordial dans un monde qui évolue très -très très- rapidement, de toujours être à jour!

 

Quelques astuces

  • Faire des recherches sur les dernières fonctionnalités via Google ou Twitter , Instagram aussi mais un peu moins Facebook. Tapez des mots-clés tels que : « Nouvelles fonctionnalités de Facebook » ou encore « New Twitter feature » ou encore « Actualités réseaux sociaux », etc…
  • S’inscrire aux newsletters. Quand vous êtes allé(e) sur un site Web qui produit du contenu sur les dernières informations sur le community management, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter
  • Suivre les profils d’autres community manager dans le monde sur les réseaux sociaux. Ainsi votre fil ou « timeline » sur les réseaux sociaux devient un puits d’informations ou une plateforme open source où chacun peut venir contribuer au développement des compétences de la communauté.

Quelques certifications outils

  • Twitter Flight school pour se certifier à l’outil Twitter (Généralement le mal aimé de la bande pour les nouveaux CMs particulièrement au Cameroun)
  • Facebook BluePrint e-learning pour se certifier aux outils Facebook et Instagram. Plus de 90 leçons détaillées pour devenir un pro de Facebook et Instagram.
  • Youtube certified progam Pour permettre aux entreprises et aux particuliers de s’assurer un succès sur la plateforme.
  • Snapchat for Business Cours proposé par la plateforme d’études en ligne Udemy, qui a 20 USD vous apprends comment vous approprier de snapchat pour vos affaires.
  • LinkedIn Training courses toujours proposé par Udemy qui vous permet d’optimiser votre profil personnel mais aussi comment gérer une page entreprise Linkedin.

Et vous, quelle place occupe la curiosité dans votre métier ?

C.D.


Quelques avantages de la formation en gestion des réseaux sociaux

Vous avez remarqué? Les #LAACTraining sont de retour!

Nous vous proposons du 23 au 25 Juin 2017 une formation en gestion de réseaux  sociaux à AppsTech ; Douala.

Vous vous demandez peut-être  pourquoi participer aux LAAC Training ? Voici en quelques points, certains des avantages que présente cette formation.
– Les LAAC Trainings vous donnent les outils nécessaires pour gérer de manière efficace et innovante votre présence social media ainsi que celle de vos entreprises.
– Elles vous aident à développer des stratégies social media adaptée à chacun de vos clients.
– Vous serez, au sortir des LAAC Training des community manager mais pas que.
– En participant aux LAAC Trainings vous  avez un suivi professionnel constant pendant et après la formation.
– Les #LAACTraining vou spermettent aussi de développer votre réseau de prestataires de la communication digitale.
– Et le meilleur, Nous avons plein de surprise pour nos participants :
Pour cette édition nous avons 10 places subventionnées à hauteur de 20 mille chacune. Ceci dit dix personnes des 20 participants que nous attendons auront la faveur de ne payer que trente mille pour participer à la formation au lieu de cinquante mille prévus. Bonne nouvelle n’est ce pas ?
N’attendez plus.
Inscrivez vous et n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.


Présentation de la formation #LAACTraining 4

Pré-requis

De façon préliminaire pour être éligible pour la formation Life As A CM, vous devez justifier au moins un background d’études supérieures dans les domaines de la communication, du marketing ou de la publicité. Sinon, avoir un projet qui se déploie sur le digital et donc  nécessite des compétences en gestion de réseaux sociaux.

Ensuite la formation est segmentée en cinq parties à savoir:

  1. Comprendre la gestion des réseaux sociaux dans la chaîne du marketing digital
  2. Apprendre à rédiger pour le web et les réseaux sociaux
  3. Rédiger un plan de communication digitale et un plan d’exécution
  4. Prise en main Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn & Youtube
  5. Gestion de crise sur les réseaux sociaux et E-réputation

Du 23 au 25 Juin 2017, le format de cours restera le même à AppStech: Partage des supports numériques, projections du cours et explications , échanges, session interactives et enfin, exercices d’applications.

Les #LAACTraining comme on les appelle, c’est surtout , 32 camerounais formés à la gestion des réseaux sociaux en 10 mois, un large réseau d’entraide autour des enjeux du community management. Des quinzaines de placement en stage d’apprentissage et une équipe de professionels pour vous accompagner.

Vous pouvez déjà vous préinscrire ici  ou faire un tour sur nos pages Facebook ou Twitter .


L’importance de la planification pour un Community manager

Après la veille et la routine, la 3e chose la plus importante à mon avis pour un community manager c’est la planification.

Un des piliers de la communication étant la consistance et la régularité dans les contenus, il est crucial pour un CM d’être hyper pointilleux en ce qui concerne sa planification. Le mot planification étant assez vaste, essayons tout d’abord de circonscrire ce qui est exactement mis dans le mot « Planification ».
Par Planification ici, entendez, l’anticipation des taches, la programmation de celles-ci, les divers messages prédéfinis et l’élaboration d’une routine veille qui peut marcher sans le CM. Je vais vous raconter une petite anecdote avant de continuer.
Je suis en charge des réseaux sociaux pour le magazine économique Investir Au Cameroun et une fois par semaine depuis un an maintenant, nous organisons des débats économiques #MonEconomie237 pour parler d’un aspect de l’économie camerounaise qui touche les citoyens. Les débats sont effectués essentiellement sur Facebook et Twitter, et font partir des projets digitaux développés pour accroitre l’audience et l’affinité de la marque. A vrai dire, y a eu des fois souvent, où je n’étais pas disponible à l’heure des débats, contraintes scolaires (Oui je suis aussi étudiante, ). Mais le débat, les thèmes, les modérateurs et tous les aspects étant déjà maitrisés, je suis arrivée à planifier les tweets du débat sur 2 heures de temps avec un tweet chaque 10 minutes. Et tout s’est déroulé comme prévu. Un max d’engagement, un max de RT, des réponses et tout et tout… Les félicitations de l’équipe le lundi d’après. Toute cette machine, sans que je ne sois présente organiquement. Aurais-je pu à votre avis, pu le faire sans planification ?

 


La planification s’avère donc être donc être crucial pour qui se dit être Community Manager. Le but ultime du digital, bien au-delà de la communication digitale, est ce qu’on a appelé l’automatisation des systèmes. Un très beau concept pour le Cameroun où la standardisation des tâches n’est pas notre fort … Planifier nous permet d’automatiser, produire un contenu humain, plein de chaleur, anticiper sur les changements ou sur les tendances et effectuer notre travail avec fluidité.

 

« Une bonne planification du travail, permet une meilleure exécution de celui-ci et augmente donc la productivité. ~CD »

Et vous, dans votre travail au quotidien, la planification est-elle un pilier fondamental de votre productivité ?

C.D.


L’importance de la routine quotidienne pour un CM

Après la veille, première étape hyper importante de la journée d’un CM, nous allons parler de l’importance pour les community managers d’avoir une routine. Rappelez-vous le 22 mai 2016, j’avais rédigé un billet pour partager avec vous ma routine en tant que CM.

Je remets ça ici :

« John Maxwell a dit : ‘Le succès se trouve

dans la routine de chaque jour’ »

En toute chose il est donc extrêmement important d’avoir une routine qui nous sert de canevas pour gérer fructueusement notre journée, pour un CM un peu plus. J’ai essayé ici de partager avec vous ma routine . Mais avant que vous ne développiez ou ajustiez la vôtre, quelques petites règles pour travailler agréablement avec votre routine :

  • Votre routine est votre routine. Agrémentez-la selon vos besoins.
  • Ceci n’est qu’un exemple, bien vouloir vous en inspirez et ne pas le copier de bout en bout de peur de ne pas obtenir un résultat optimal.
  • Une routine n’est qu’un canevas, apprenez à être flexible même quand ce n’est pas respecté à la règle.
  • « La routine est mortelle » Paolo Coelho disait. Apprenez donc à varier de temps à autres et à innover pour ne pas en mourir.

 

En quoi est-il donc important d’avoir une routine en tant que CM ?

  1. Planification

 

La planification permet de mieux organiser son temps et ses ressources, mais aussi d’optimiser le processus. Quand une stratégie et un déploiement social media sont pensés et planifiés à l’avance, ils permettent de faire le community management de façon optimale, de façon plus créative aussi.

  1. Anticipation

Avoir une routine permet aussi au CM d’anticiper sur des changements qui pourraient apparaître pendant le travail. L’anticipation est la suite logique de la planification, parce que dans planification, difficile de faire une anticipation.

  1. La meilleure gestion du temps

Avoir une routine permet de maîtriser ces outils et ses procédés de travail de telle façon à mettre de moins en moins de temps à exécuter.

  1. Meilleure exécution donc Client plus content !

Enfin, lorsque vous avez une routine, que vous avez planifié et aussi anticipé, vous êtes plus aptes à délivrer le travail dans les délais impartis et de façon plus créative. Donc le client sera plus satisfait.

Il n’est de plus grande satisfaction qu’un retour positif d’un client satisfait.

 

Et vous dans votre métier, avez-vous une routine ?

C.D.

 

 


L’importance de la veille pour un community manager

Après une longue absence, ou sous-marinage, comme on appelle cela ici au Cameroun, j’ai décidé pour ma résurrection (rire) de faire une série de cinq articles sur l’importance de chacune des tâches quotidiennes d’un CM.

Pour le premier de cette série, nous allons parler de l’importance de la veille.

Par veille, il faut surtout entendre veille informationnelle dans le cas d’espèce, l’action de rester à l’affût des dernières tendances et innovations dans le community management. Premier geste du matin d’un CM, la veille permet de savoir à travers le monde ce qui se fait de nouveau sur les réseaux sociaux, ce qui fait le buzz, quelles sont les tendances (sur lesquelles surfer) ou encore quels sont les loupés des autres qu’on pourrait améliorer.

Le community management étant un métier essentiellement connecté, il est donc très important de garder le fil pour faire les choses bien mais surtout de façon innovante et réfléchie. Rester à la page est donc un MUST.

Pour le CM, la veille, qui ne doit être ni une corvée ni un supplice, s’impose donc comme un pilier de son activité. Pour se faire il utilise des outils plus ou moins simples pour rester informé de tout ce qui se passe ou se fait de nouveau sur la toile.  Les deux outils les plus utilisés sont :

I. Les mots clés 

Le principe de veille à travers les mots-clés consiste à recenser les mots qui définissent les thèmes de veille et rester informés à chaque fois que ces mots-là sont mentionnés sur la toile. Il existe deux  techniques pour faire de la veille via des mots clés : La recherche directe ou les robots de recherche.

  1. La recherche directe

La recherche directe, sûrement la plus utilisée, consiste tout simplement à saisir les mots-clés correspondants aux thèmes de veille dans une barre de recherche sur internet pour faire remonter les informations les plus récentes et mieux référencées sur le sujet.

  1. Les robots de recherche

Les robots quant à eux, aident à automatiser la veille en vous permettant de recevoir automatiquement les résultats de recherche de veille via une application.

Les applications les plus courues sont Google Alertes , www.mention.com ou encore Digimind .

II. Les abonnements

Le principe des abonnements est celui de suivre des comptes sur les réseaux sociaux qui traitent des thèmes liés à votre veille. Si vous faites de la veille sur le SEO par exemple, vous suivrez sur Twitter des comptes comme AJ Ghergich (@SEO), Search Engine Land (@sengineland)  ou encore, si vous cherchez de l’actualité tech en Afrique, vous suivrez @TechOfAfrica .

La veille peut aussi servir à des utilisateurs lambda qui souhaitent garder un œil sur ce qui se passe dans leurs sphères d’activité. Par exemple, Pour garder un œil sur l’engament citoyen au Cameroun, vous pouvez suivre @ElleCitoyenne ou @petit_ecolier ou si vous êtes intéressés par la lecture, suivre @PaoloCoelho vous fera plaisir !

 

Alors, vous dans votre métier, faites-vous de la veille informative ou concurrentielle ?

C.D.

 


DJ d’un jour : dans la peau de Selecta. Pouloooohhhh !

Samedi dernier  a eu lieu le #WisdomTalksForEntrepreneurs (www.wtconf.com, pour plus d’informations) au Centre Culturel Camerounais de Yaoundé, et à cet effet j’ai eu l’immense honneur de faire un road trip Douala-Yaoundé-Douala  avec de merveilleuses personnes.  Ils sont tous de grands succesful entrepreneurs, mais c’est leur ouverture d’esprit, leur gentillesse et leur simplicité qui ont rendu cette expérience transcendante.

Etant la plus jeune de l’équipe  (donc logiquement la plus énergique) , j’ai été nominé comme Selecta (Comprendre ici la selectionneuse de playlist , la disc jokey de circonstance) . Merci à Soundcloud , à DJ Cyrius Black , DJ Sens’ et DJ Louda pour le partage de leur playlist. Sans eux j’aurai très mal Sali mon nom (RIRE). On est passé des AfroHits  au Hip hop, RnB, Soul, Jazz, CamerHits, Rap avec des transitions terribles. C’était tordant de rire. Deux artistes coups de cœur du voyage,  Eboa Lottin & Daphné.

Mais au-delà de mon Dee-jaying, j’ai eu l’occasion d’apprendre immensement de Dr. Suzanne Aweh ( DR. SEA) , Dr . Alexander Bede ( The Brain behind IYA Restaurant) , Flobert Tabi ( The Commandant in chief et IYA Restaurant) and Mel Dibson ( Mel D Fitness coach aka tortura des bumpies) . Ils ont tous au moins 10 ans de plus que moi, ils ont tous des années d’entrepreneuriat devant eux, Ils ont échoué, ils se sont relevés, ils ont recommencé, et aujourd’hui ce sont des inspirations, des monuments vivants. Tous des Successful young entrepreneurs comme on les aurait appelé. Mais l’humilité qu’ils dégagent, l’assurance qu’ils transpirent et surtout la simplicité dont ils font preuve, m’a tout simplement marqué à vie. Nous avons parlé pendant le voyage de comment les jeunes se délectent de la situation non appréciable qu’est la nôtre, celle du Cameroun, mais aussi et surtout de ces jeunes qui refusent d’attendre «  Paul Biya » et prennent l’initiative de faire les choses d’eux-mêmes. A travers leurs expériences à tous, je découvre que je ne suis pas folle, ni un peu décalée, ni même troublée mentalement : C’est rassurant ! Je découvre juste que j’ai choisi une voie que très peu d’autres ont choisie et donc je ne devrais pas aspirer au confort et à la compréhension de tous. Ils m’ont rappelé une phrase de Rebecca Enonchong, qu’elle nous avait laissé en édification pendant la 5e saison de l’académie Camerounaise de leadership : « Entrepreneurs are not looking for comfort, the day you start feeling comfortable as an entrepreneur, then you’ve loose focus. »

Il est difficile de croire que des sommités tels que les leurs aient dû faire des side jobs pour payer leurs études, aient pû faire des projets qui ont échoué, aient eu à repartir at fresh d’un pays à l’autre avec un trolley de 10 Kgs seulement en main. Mais ils ont osé !

Je me sens tellement requinquée et reboosté, je m’étais déjà pourtant conforté dans la mouvance des festivités de fin d’année et mon cerveau allait progressivement en mode Veille. Mais avec la dose de motivation et d’inspiration que j’ai reçu ce weekend, there’s no way I’m slowing down ! The words only can’t express how grateful I am to the four of them. I’ll definitely make them proud!


Ce qu’il faudrait penser des appels vidéos whatsapp

Depuis le 14 Novembre 2016, Whatsapp offre officiellement (Le message dessus circulait officieusement depuis un bon bout déjà) des appels vidéos. Idéal pour renforcer la proximité et la chaleur qu’offrent initialement les appels audios.

Pour se faire, il faut tout de même être paré niveau data. En effet, les appels vidéo sur Whatsapp vous demande environ 6,5 MB par minute d’appel , et bien sûr une connexion plutôt stable et avec un bon débit (La ligne où ils disent  qu’ils rendent les appels vidéos possibles même avec les connexions assez réduites perd donc ici tout son sens).

Whatsapp Vs Les autres applis d’appels vidéos.

Que penser alors maintenant, quand on sait que le service d’appels vidéo fait déjà un ravage sur Messenger, sur Imo ou sur Skpye?

Personnellement , j’ai un avis très tranché sur la question. Cette solution, malgré l’intégration à revoir – surtout pour l’Afrique – est un coup de génie. Clap Clap Clap à Zuckerberg ! Je m’explique. Le capital sympathie de l’application whatsapp entre 2014 et 2016 est partie de 2 à 99% . Même les plus traditionalistes et « Internet adverse » se sont offert un androïd pour profiter de la magie de la communication qu’offre Whatsapp. De l’autre côté Facebook par exemple aussi fait un tolé mais Messenger un peu moins. Bien qu’étant très « Millenials friendly », Facebook messenger n’a pas encore acquéri la notoriété de Whatsapp auprès des tranches d’âge plus elévées : 45 ans et plus. Un exemple simple pourrait venir confirmer cette remarque : Avez-vous déjà discuté avec votre parent sur Whatsapp et il vous propose un Video call sur Imo ou Skype au lieu de Messenger ? Si la réponse est OUI, alors on est tous dans le même bateau. Cette tranche d’âge prends une plus grande ampleur intergénérationnelle et Zuckerberg l’a compris : et y a travailler le positionnement de son nouveau feature.  Chapeau bas !

Après de façon purement logique, Il y a quand un même plus d’un milliard d’utilisateurs sur Whatsapp et alors un véritable pool à exploiter en terme de demande d’appels videéos.

Pourquoi rester sur l’un ou l’autre ?

Pourquoi rester sur Messenger ou aller  Whatsapp ?

Parce qu’il y a les autres applis de messagerie vocale, et puis il y a Whatsapp !

The choice is yours !

Découvrez le Release blogpost des whatsapp video calls .

Crédit Photo: WhatsApp Screenshot via iTunes / Screenshot Credit: Amit Chowdhry


Entendons nous bien!

Ce soir Tata Twitter n’est pas très contente!

Depuis quelques soirs déjà même! Je compte me lancer dans une vaste campagne d’évangélisation sur le community management (Levez les mains ceux qui sont avec moi).

Vous vous souvenez de mon article sur le community management ? Oui , celui où j’ai clairement dit qui fait quoi dans le processus de création et de mise en avant du contenu sur les réseaux sociaux. Pour ceux qui l’ont manqué, petit rappel mémoire : hiérarchiquement, on a le head of social media (n+2) qui définit la stratégie de communication digitale et déploie des process de gestion d’équipe, le social media manager (n+1) qui définit le déploiement concret sur les réseaux sociaux; le plan d’exécution, le calendrier, la ligne éditoriale et tout et tout , et enfin le community manager  (n) qui est à la stricte exécution du plan d’exécution. C’est assez bref et explicite non?

Figurez vous, chers lecteurs, qu’il y a toujours des clients (et pas que camerounais pour le coups) qui sont encore très sérieux lorsqu’ils me contactent, demandent mes services de community manager mais exigent une stratégie. Ok! Ils ne sont pas éduqués sur la question, je leur fait un petit exposé, ils adhèrent mais jusque la ne veulent pas une facturation pour la partie « penser la stratégie » ni la penser eux-mêmes. Ou encore d’aucuns qui se permettent de te fixer des objectifs ventes sur ta campagne de communication et ne veulent pas te mettre des ressources à disposition. Chers clients, la sorcellerie vous donne quoi?!?!

Je suis dépassée mais à un point… Donc en gros je paye les taxes, les employés et tout et tout avec vos « Comprends nous aussi non? » ; ou les « Weehh ma sœur prends comme ca d’abord? » ou bien vos  » Est ce que c’est dur? C’est seulement écrire et poster non? » ou encore les « C’est pour un début , je n’avais pas prévu ca comme ça!  » ? Le travail des autres est toujours facile comme on dit chez nous! Dites clairement c’est quoi vous voulez et payez pour!

Je me souviens il y une vingtaine de mois quand je me lançais en freelance, comment je marchais dans les rues fraiches et belles de Buea, le soleil couché, les yeux qui brillaient, les rêves plein la tête. Je repense à il y a six mois quand je montais ma boîte, fière, visionnaire, energétique, determeninée, la boule au ventre mais la foi dans le cœur. Et puis je pense à mes cinq derniers rendez-vous clients. Et là, Black out! #EntrepreneurHustle ! Mais comme c’est bon quand tu finis par en signer un!!! Le rêve se remet tout seul en marche.

Mais sinon, pour revenir à mon coup de gueule de ce soir, s’il vous plaît, chers lecteurs, potentiels clients, et simple profanes bien-aimés, s’il vous plaît, pardon, de grâce, payez pour ce que vous voulez, ou ne voulez juste pas tout court. Si c’est le bénévolat que vous voulez que je fasse dites le moi upfront et on settle une fois! Mais si vous voulez un service payant, payez!

Et vous c’est quoi le truc qui vous révolte chez vos clients?

C.D.

 


Community management et leadership

La semaine dernière a été l’une des plus marquantes dans ma vie. Un tournant décisif. J’ai été une heureuse participante de l’académie camerounaise de leadership ( Je vous ferai un article plus en détails dessus ) . 07 jours incroyables de renforcement de capacité en leadership et en entrepreneuriat pour 100 jeunes citoyens actifs à travers le Cameroun. Indescriptible sentiment d’accomplissement personnel.

Dans l’article Community management et entrepreneuriat jeune , J’avais étayer le fait qu’être un community manager au Cameroun , relevait d’un grand esprit d’entreprise parce qu’étant un marché neutre et peu connu dans l’environnent camerounais. Aujourd’hui, on va faire une similitude toute autre mais pas totalement différente, qui est celle avec le leadership.

Pendant cette semaine à Ombe, dans le Sud-Ouest Camerounais, J’ai beaucoup appris sur le leadership . Mais surtout une chose! Une chose qui est le propre d’un community manager : L’attitude! Ce qui fait un leader c’est son attitude, son attitude face à l’adversité. De même, ce qui fait un community manager, c’est son attitude, son attitude face à l’hostilité. Le niveau de leadership d’un community manager doit être très élevé pour qu’il puisse exercer en toute quiétude et délivrer. Il lui faut un plan, une mission, un niveau de pertinence très élevé, de l’innovation et du self-control.

Pour rapidement faire le lien en les qualités qui mettent en lumière la similarité entre un community manager et un leader , je vais faire un tableau (Oui, je vais vous faire un dessin).

Community ManagerLeader
Positif
Motivé
Visionnaire
Innovant
Curieux

 

Un community manager pour être au top de ses performances, se trouve dans la nécessite de parfaire ses capacités de leadership tout autant que celles de communication pour être à même de délivrer un travail exemplaire et faire face à l’hostilité qui l’entoure.

Et pour vous, en quel aspect votre métier révèle-t-il vos qualités de leader?

C.D.


Que fais un CM en vacances?

Un professionnel en vacances de manière générale, se… relaxe, dort, dort, dort et … dort !

En gros, il se repose et recharge les batteries ; un community manager fait de même. Il se repose, poste sur ses comptes personnels, s’occupe un peu de lui-même, se lève de derrière ses appareils, découvre de nouvelles techniques  de communication, visite plus souvent sa famille, et tout et tout…

Mais quand Christine DJAFA est en vacances, bah, c’est un peu plus compliqué !

Alors, déjà je ne suis pas très souvent en vacances. Je m’éloigne juste de la civilisation et je réduis mon activité de CM mais je me focus sur la partie business development de ma vie : beaucoup tendent à oublier que je suis une entrepreneure d’abord ce qui veut dire toute la partie Taxes, légal, fiscal et autre à gérer mais aussi stratégie de lobbying, acquisition des clients, pénétration du marché, rétention des clients acquis, offrent concurrentielles et plus.

C’est toujours un gros exercice pour moi de m’immerger dans cette partie de ma vie. Mais c’est quelque chose que j’aime beaucoup. De manière générale je n’ai que peu de temps pour y penser, je me concentre sur la production. Donc à chaque fois que l’occasion m’est donnée, je m’immerge de cœur joie dans cette atmosphère plutôt chaude et pleine de bons conseils. En tant qu’entepreneure, les vacances sont ce moment où tu sirotes un cappucino le matin, tu commences le boulot à 9h plutôt qu’à 5h , tu l’arrêtes à 20h plutôt qu’à minuit , tu visites ta famille, tu sors avec des amis, en gros tu fais des trucs très peu communs.

Moi, je suis allé dans mon village ( je vis initialement entre la capitale économique et une ville estudiantine) : Bangangté, dans l’Ouest du pays.

Recontact avec la nature, des mets sains et sans huile, de l’air frais et du calme aux alentours… Pur moment de bonheur. Il n’a duré qu’une semaine mais c’était exquis. J’ai pu développer un peu de paresse et lézarder au lit comme il est difficile de le faire en temps normal. Techniquement, les conditions de vie étaient les mêmes) la différence est que là bas, il y a un calme olympien. Une grosse source d’inspiration qui m’aura fait beaucoup de bien.

Je suis revenue en meilleure forme (J’ai été malade un peu avant), requinquée, motivée, grandi et  assistée pour le meilleur de votre lecture . Des contenus d’exception à mi-parcours entre ma profession et ma passion, exclusivement pour vous ! Vous allez aimer !

Et vous ; comment ont été vos vacances ? Déjà de retour ?

C.D.


Community Management et entrepreneuriat jeune

Au pays de Ruben Um Nyobe, être community manager, relève de beaucoup d’acrobaties.

Soit, vous avez été formé à l’extérieur du pays et vous êtes rentré exercer ici, soit vous vous êtes formé en autodidacte ici avant d’exercer. La deuxième catégorie représente approximativement 60% des community managers au Cameroun.

Pour ce billet, j’aimerai me pencher sur cette catégorie de CMs là qui ont tout appris d’eux-même. Les métiers liés au digital (à ne pas confondre avec numérique) sont pour la plupart, des métiers embryonnaires au Cameroun. En raison de cela, ceux qui exercent dans ces corps de métier là, ce sont dans la majeur partie formés en autodidactes, via des certifications sur Internet, via un apprentissage plus au moins maladroit de la chose. Il est donc à comprendre le boom de startup tech/digital auquel on fait face ici.

 

Le Community management se révèle alors comme un secteur entrepreneurial de façon primaire. Beaucoup y exerçant, moi la première, le font par entreprise. Mais ceci n’est pas anodin ! D’un côté un contexte politco-économique qui nous fait aspirer à l’émergence donc qui pousse la jeunesse à entreprendre, et d’un autre côté, un boom de l’économie numérique. Le métier de community manager se trouve à l’intersection de ses deux grands courants de pensée et de faire faire aujourd’hui.

enquete-des-community-managers-camerounais-2016

Il donc, à pointer ici de  façon forte, que tout comme l’agriculture ou la mode, le marketing digital en général et le community management en particulier, est l’un de ses métiers apparus au Cameroun par le vent entrepreneurial.

Le mot entrepreneuriat est ici utilisé pour souligner l’esprit d’entreprise et pas automatiquement une création d’entreprise. Mais s’il fallait citer quelques uns qui ont choisi l’entrepreneuriat dans le sens économique du terme , nous parlerons de : Christine DJAFA , qui est prestataire de services en Marketing digital à son propre compte. Chedjou Kamdem , fondateur de www.histoiresdecm.com ou encore Jean Pierre BOEP avec l’agence ODB.

Quels sont selon vous, les autres métiers au Cameroun, auxquels nous identifions automatiquement l’entrepreneuriat jeune ?

C.D.


Et quand un CM est malade…

Hello chers lecteurs,

Depuis une quinzaine de jours maintenant vous êtes restés sans nouvelles, sans signe de vie, sans rien : Je m’en excuse profondément ! Déjà je vous rassure que ce ne sont pas des marabouts 2.0 qui m’ont réquisitionnée. Ils ont quelle tête ? Comme on dit chez nous. J’ai seulement été malade et internée pendant cinq jours et en convalescence par la suite. Ceci a donc inspiré mon article de ce soir, « Et quand un CM est malade ».

Quand un CM est malade, indisposé ou tout simplement indisponible, cela se ressent très facilement en fonction de la cote de popularité de la marque qu’il gère. Il y a cependant des signes qui ne trompent pas lorsque le travail était bien fait indépendamment de la taille de la communauté :

  1. Sa page dort, perd de sa vitalité.

Un CM au-delà de la modération est toujours et continuellement dans un proccess* d’engagement de la communauté. Interagir avec les fans et générer un maximum d’impressions. Quand il n’est pas là, vous pouvez le ressentir via le manque d’engagement de la communauté.  Et  même s’il a programmé des publications, ce n’est en aucun cas la même chose.

  1. Vous n’obtenez plus de réponse.

Oui un CM c’est aussi du SAV ou du service client. Si le CM en question est unique à cette fonction, il y a de fortes chances que vos requêtes soumises par ce canal soient traitées avec beauuuccoouupp d’heures de retard : un peu comme vos commentaires auxquels je ne réponds que maintenant . Ihihihii !

  1. Plus de rendez-vous

Pour les plus polis et courtois d’entre les CM, vous avez habituellement et à une fréquence que seul le CM peut définir, des rendez vous d’échange et de partage. S’il n’est plus là, ça devient comme quand vous manquez la messe le dimanche : Triste !

  1. Baisse des chiffres

Pour ses collègues et son supérieur hiérarchique, plus que sensorielle, l’absence d’un CM est chiffrable. Les impressions baissent  et d’autres indicateurs de performances clés passent au rouge tels que la portée et le taux d’engagement.

Dans mon cas précis de figure, j’ai de gentils clients – boss, qui sont venus me rendre visite les bras bien chargés à l’hôpital ou m’ont fait de jolis mails de réconfort. Un petit virement extra au passage : le pied !

Sinon quand on est CM, mis à part le faite qu’on soit beaucoup reliés à nos machines au point de n’en faire qu’un avec ces derniers, on est des humains aussi, on tombe malade, on se fatigue, on a faim et on tombe même amoureux souvent.

Et vous quel est le plus gros signe professionnel quand vous êtes indisponible ?

C.D.

* proccess : Processus. Beaucoup m’ont demandé pourquoi j’empruntais ce mot à la langue anglaise. Au début c’est que je ne savais pas comment on le disait exactement en français. Par après, c’est juste que ce soit plus joli.


Mon CM idéal!

Toutes les filles en ont un, l’homme de leurs rêves.

Celui qui ne restera probablement qu’une conception dans leurs esprits et une image dans leurs rêves.

Elles le voient pour le plupart fort, grand, beau, spirituel, cultivé, riche, aimant, conscient, non alcoolique… et j’en passe. En bref, un tas de choses que ne seront jamais leurs hommes dans la réalité. Mais bien au-delà, y a un aspect un peu plus psychologique de la chose qu’on ne puisse exprimer. Ces trucs qui chez l’homme idéal nous feront fondre sans trop qu’on ne puisse expliquer pourquoi ni comment. Je vais donc recenser dans cette analyse quelques points qui définissent mon homme idéal à moi.

  1. Il est Community Manager

Bien sur qu’il est community manager. Mais… C’est la moindre des choses! Quoi de mieux pour partager ma vie que quelqu’un qui partage mes peines et mes challenges? Il doit comprendre ce que je fais pour pourvoir me réconforter de manière optimale. De façon abusive, je pourrai aussi tomber malade quand je veux, il fera mon travail à ma place. Il draftera tous mes plans pour mes clients pendant que je dormirai sur ses jambes et je n’aurai au pire qu’à pousser le contenu. Il fera la curation et me relira doucement les specs clients à l’oreille en me donnant toutes les propositions d’idées possibles. En plus, un CM c’est super disponible surtout quand il est à son propre compte. Il me fera tout le temps des surprises et cuisinera pour la maison au besoin.

On pourra tous les deux travailler depuis notre lit conjugal, rédiger des mails et pousser du contenu entre deux câlins. N’est-il pas scientifiquement prouvé qu’une âme amoureuse est plus disposée et créative? Ce sera le pied!

CM IdealCopyright: @histoiresdecm

2. Il est créatif!

Et hop! Pour pourvoir compléter le cahier de charge suscité, il en faut beaucoup de la créativité. A toujours être à deux, il faudra beaucoup d’imagination pour continuellement se réinventer, pour trouver des techniques pour se retrouver seul à seul ou encore tout simplement… pour trouver des concepts innovants pour les clients.

3. Il est cultivé

Ça c’est le must du must! Il me parlera en termes codés. Il me dira combien je suis la promotion qui a boosté son ads ou encore le retweet qui a gagné le plus d’impressions dans son cœur. (Pause) soupirs… Il devra connaître toute la dernière actu CM mais aussi économique et culture générale.

4. Il mange équilibré et fait du sport

Avec toutes ses activités peu engageantes physiquement, faudrait bien qu’on garde la forme, non ? Si on considère qu’on ne passera pas beaucoup de temps à faire des bébés, il faudra qu’il trouve pour lui mais surtout pour nous des activités pour qu’on transpire que j’accompagnerai de menus pour qu’on garde la forme.

5. Il est … pas binoclard 13582323_1616641881982970_1639318951_o

C’est tout ce que je demande de plus à Dieu : un homme qui contrairement à moi ne se lavera pas avec ses binocles sur le bout du nez. Moi je suis déjà foutue. Prière papa God de bien vouloir exaucer cette prière.

 

Et vous qui me lisez, quel est, en fonction de votre profession, le profil de votre homme idéal ?

Remember: ask and it shall be given !

CM is the new sexy!

C.D.


Les marabouts 2.0

Qu’est ce que je suis contente de me pencher sur ce billet… Mes doigts en frémissent !

A la limite j’aurai organisé un vox pop où chacun allait venir s’exprimer sur sa définition de la chose mais naahhh !

Community Manager ou pas, sur les pages vous avez déjà vu voir cette catégorie d’internautes. Ils sont regroupés sous trois grands groupes :

  • Les Spammeurs : ce sont ces internautes qui viennent commenter sous une publication en faisant un commentaire à but de vendre des produits qui n’ont , la plus part du temps, rien à voir avec le thème initial de la publication. Ils viennent la plupart du temps faire la promo de produits contrefaits, de musique ou de choses totalement anodines mais qui gâchent toute l’harmonie des commentaires.
  • Les Hackeurs : toujours à mettre des liens suspects avec des titres attrayants mais qui sont en fait des virus. Il commentent toujours en anglais et avec des termes embrouillés mais séduisants. Et après avoir cliquer sur leurs liens là on se mord toujours les doigts. Grrr!!!!
  • Les Nuisibles : eux ce ne sont ni des commerçants du web , ni des hackeurs , tout simplement des gens qui passent un doctorat en « mauvaises intentions ». Oui, ils sont foncièrement malintentionnés ! « Tchhrrrr » comme auraient dit mes frères ivoiriens, les gens là aiment palabre deehh !! Leur tâche consiste essentiellement en la production / ponte de commentaire à caractère controversiste. Ils cherchent la polémique et les débats insoutenables. Noon, eux là, quand tu les vois se profiler à l’horizon , tu quittes le débat pour qu’ils épanchent leur soif de mauvais commentaires.

Ceux-ci sont les plus répandus et ceux que j’ai le plus rencontré. Et vous ? Quels sont les profils de marabouts 2.0 sur lesquels vous êtes déjà tombé sur Internet ?

CM is the new sexy!

C.D.


Chedjou Kamdem – Etre Community Manager au Cameroun

Être Community Manager au Cameroun

Depuis quelques années déjà, l’environnement web au Cameroun a connu d’énormes mutations : de l’avènement des réseaux sociaux au fort taux de pénétration des smartphones, en passant par l’augmentation de la vitesse de connexion Internet (3G puis 4G). Ces changements ont apporté une nouvelle vague de métiers dans le paysage professionnel des Camerounais.

Parmi ces métiers, on retrouve celui de Community Manager ou si vous le voulez le gestionnaire de communautés. Son travail se passe en grande partie sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux. Vous comprenez que c’est grâce aux mutations suscitées que ce métier existe.

Alors, c’est comment être un CM au Cameroun ? 4 points à retenir :

 

  1. La stabilité de la connexion Internet

Il faut s’armer de patience avec le débit de connexion Internet. Car des fois, ladite connexion peut être instable et le Community Manager doit pouvoir s’adapter dans son travail en multipliant les fournisseurs d’accès à Internet, en somme avoir plusieurs sources de connexion Internet.

2. La maitrise des réseaux sociaux

Il faut faire comprendre au client ou à son employeur les différents enjeux du CM, le faire comprendre l’environnement des réseaux sociaux, et aussi lui permettre de ses fixer des objectifs réalistes sur le web.

3. Le ROI

Parmi les objectifs de la plupart des clients, il revient toujours l’objectif « Retour sur Investissement ». Car il faut le dire clairement, ils sont nombreux à vouloir rentabiliser leur présence sur les réseaux sociaux. Donc, le CM camerounais doit pouvoir mettre en place différentes stratégies sur les réseaux sociaux pour convertir les membres de sa communauté en clients.

4. La polyvalence

Vous avez bien compris dans le précédent point que s’il vous faut avoir un ROI permanent, envisager d’autres techniques devient indispensable. Il ne s’agira plus simplement de faire de la veille, de la curation, de l’animation, de la modération, mais il faudra pousser un peu plus loin dans le marketing digital et sortir de cette bulle du Community Management.

 

Vous avez d’autres points sur le CM au Cameroun ? Partagez-les en commentaire.

 C.K.

13522454_10208714027001891_1772227787_n

Chedjou Kamdem est un expert en social media marketing mais surtout le Head of Social Media et fondateur du blog Histoires de CM. Ce blog est le tout premier blog sur le Community Management au Cameroun. Fondé en 2013, il analyse la pratique de ce métier dans la sous-région, fournit régulièrement des données clés sur le secteur et prodigue des conseils aux Community Managers Camerounais. Fort de ses 5 années d’expérience dans le domaine, Chedjou Kamdem s’impose comme une référence du Community Management au Cameroun.

 

 


Community management et schizophrénie

CONTEXTE

La schizophrénie comme définie médicalement , est un trouble de la personnalité qui se manifeste par un état de délire où le malade, atteint de schizophrénie, entend des voix dans sa tête et possède plusieurs personnalités.

Communément appelé Schizo , un schizophrène est donc quelqu’un atteint de schizophrénie et jouissant de plusieurs personnalités. Dans notre cas précis de figure nous nous axons uniquement sur l’aspect pratique et drôle de la schizophrénie qui permet à une seule personne d’en avoir plusieurs autres dans sa tête et paraît démente aux yeux des autres.

schizo 3

 

Les CMs camerounais, des schizos?

L’un des petits secrets bien gardés des community managers camerounais , c’est que nous avons de multiples personnalités. La raison étant qu’au Cameroun, nous avons généralement plusieurs chantiers (comprendre : clients , comptes à gérer que ce soit en freelance, en agence ou en entreprise) cf Étude sur les CMs Camerounais .

Il est rare de trouver un community manager qui ne gère qu’un seul compte à la fois même s’il travaille en entreprise.

Au Cameroun, la norme voudrait que l’on puisse gérer plusieurs comptes pour plusieurs clients, et bien le faire. Pour passer d’un client à un autre, d’un domaine à un autre ou encore d’un compte à un autre, il faudrait, pourvoir changer de personnalité : devenir schizo ! Se parler à soi-même , parler à une autre personne qui est… soi-même ou encore se disputer avec un client d’une autre page ou faire un conflit de page à page avec … soi-même. C’est juste magnifique. Passer de support client en maintenance informatique à promotrice agricultrice et ensuite gérante d’agence évènementielle puis économiste de renom, c’est totalement le pied!!!

Néanmoins, je ne souhaiterai à personne d’assez fragile psychologiquement de faire ce que nous faisons. Je vous promets c’est très très très demandant et peut quelques rares fois entrainer de vrais troubles de la personnalité : vous vous retrouvez à vous parler à vous même ou encore à parler tout seul même en public.

Le CM camerounais ( nous n’avons pas de data par rapport à d’autres pays de la sous-région ) représente, vu les réalités de son métier, un vrai panier à schizophrènes mais un collectif significatif de personnes vivant loin de leurs réalités.

schizo 2

AVANTAGES

Il est surtout très important de noter et de dire que la schizophrénie a beaucoup plus d’avantages qu’on ne le pense notamment :

  • Le meilleur retour client ( vous vous informez vous-même sans état d’âme, ni limitations d’avis : vous n’avez pas peur de tout vous dire à vous-même)
  • Le meilleur avis d’évaluation ( qui mieux que vous-même pour vous faire une évaluation satisfaisante ? (^_^)
  • L’avantage d’avoir tout en un et en un seul lieu
  • Le plaisir de ne déprendre de personne
  • Et puis…. les fous rires garantis.

Moi je suis , en tout cas, une heureuse schizophrène!!! What about you?

CM is the new sexy

C.D.

 


Quatre habitudes à prendre pour être un bon community manager

Notre deal cette semaine : Avoir une routine c’est bien mais connaître les bonnes habitudes n’est ce pas nécessaire ?

Beaucoup penserons peut être qu’il n’y a pas d’habitudes, que l’habitude c’est une façon de mourir sur place. Certaines citations vite trouvées sur Google Images nous disent que les habitudes ne challengent pas le statu quo et nous maintiennent dans un confort peu défiant…

C’est exactement ce que devrait rechercher un bon community manager ! Dans mon premier billet de retour d’expérience, je vous ai parlé de ma routine (routine qui fait de mon travail un instant de plaisir et une réussite). Le community management étant un métier très dense et évolutif, il nous faut des canevas de prestation bien définis que l’on exécutera par la suite de manière innovante.

Ce petit amalgame m’aide à introduire la première habitude à prendre : LA RIGUEUR

D’après moi, c’est la plus importante de toutes. En toute chose il vous faut être rigoureux (dans certaines choses moins que dans d’autres…). Il est nécessaire de centupler de vigilance en community management. Ceci va de la simple relecture de publications, à la droiture du plan d’exécution, en passant par le choix des mots et des médias ou encore la structure globale des publications.

13393159_1604932109820614_2040221722_n

 

 

Comprenez le bien, le CM constitue la partie émergée de l’iceberg. La stratégie et les moyens de déploiement se tapissent dans l’ombre alors que tout ce qu’on verra de votre client c’est la publication ou la publicité qui sera affichée. Ce métier va donc au delà de « pousser du contenu », il faut s’assurer que les finitions sont parfaites. Donc comme dans tout métier de surface, la rigueur d’abord.

 

 

 

En deux , LA PATIENCE et L’ EMPATHIE

Vous qui me lisez et souhaitez recruter pour vos services un CM, faites lui passer des tests d’empathie et de patience s’il vous plaît. Ici je ne parle pas que du Cameroun, je vous parle de Community management à l’échelle mondiale. Souvenez vous des marabouts 2.0. (je dédierai un article à ces gens) ! Ces sortes d’extra terrestres qui trouvent un moyen de polluer vos pages et profils sur les réseaux sociaux avec des commentaires malpropres. Testez les nerfs de tout candidat et testez sa capacité à comprendre la personne en face d’abord.
Pour des besoins de fluidité dans la communication (et pour éviter les crises de nerfs), un CM se doit de savoir mettre les émotions de l’internaute avant les siennes et de pouvoir faire face même aux questions les plus stressantes : c’est son boulot ! Dans la configuration actuelle des choses, le CM fait pas mal de customer relationship, il est donc vraiment très important qu’il soit empathique et patient.

En trois, la CURIOSITÉ

Curiosité

 

 

Je n’ai pas grand chose à dire ici. La citation d’Albert Enstein dit tout en si peu de mots… Un CM c’est la recherche, la recherche, la recherche et encore la recherche. Dans un travail la veille mais aussi au delà, un CM ne doit jamais arrêter d’être curieux. Il en va de la crédibilité de ses propos et de la pertinence de ceux-ci. Des contenus bourrés de culture, ça se sent et ça sent bon!

 

 

Pour finir, une qualité qui m’a été soufflée par un collaborateur, Yannick Fokou , LA REACTIVITE !

Parce qu’il n’est rien de pire qu’un CM amorphe, toujours s’assurer d’être affairé et prêt à réagir. Répondre avec confiance et pertinence, défendre le point de vue du client, la politique de celui-ci ou encore tout simplement, rebondir sur un fait marquant pour encore plus se rapprocher de sa cible.

Twitter nous l’apprend bien d’ailleurs : être une marque qui, au quotidien, rebondit sur les faits marquants de sa cible, nous rapproche un peu plus de celle-ci et nous aide à développer l’affinité pour la marque. Toujours être au taquet !

 

 

En conclusion, souvenez vous , Aristote disait  » tu es ce que tu fais de façon répétitive » . Tu es un bon CM si, de façon répétitive, tu poses de bons gestes qui t’aident à devenir meilleur au quotidien.

Alors vous qui me lisez, quelles sont vos bonnes habitudes dans vos métiers ?

CM is the new sexy !

C.D.