Une décoction qui guérit tout, ça existe à Kinshasa

En Afrique, jusqu’à 80 % de la population a recours à la médecine traditionnelle. C’est ainsi que pour se faire une place dans ce secteur, guérisseurs, phytothérapeutes, herboristes, petits sorciers ont envahi l’espace médiatique congolais avec des émissions de santé qui n’ont de santé que le nom. Sans contenu scientifique, dénuées de toute pudeur, lesdites émissions foisonnent en faisant l’apologie du sexe. Dans la plupart de cas, elles ont tendance à jeter le discrédit sur la médecine moderne. On verse dans la publicité agressive sur l’art de guérir par les produits traditionnels, pourtant interdits par la loi.

Affaire fosse commune : une industrie de la mort à Kinshasa ?

L’opposition politique congolaise est catégorique. Elle ne va pas par le dos de la cuillère pour qualifier de crime contre l’humanité l’inhumation dans des conditions abjectes de plus de 425 cadavres dans une fosse ou tombe commune à Kinshasa. Elle soupçonne l’existence d’une industrie de la mort en RDC chargée d’assumer des services macabres d’épuration.

Festival Toseka III : c’est le rire et les larmes réparatrices

Le rire. Voilà un outil de rapprochement pédagogique à des fonctions thérapeutiques qu’il faut au Kinois pour lui soustraire de stress et lui apporter une distraction saine et récréative d’autant plus que la chanson et le théâtre populaire deviennent davantage des vecteurs d’antivaleurs. Le Festival international d’humour de Kinshasa  » Toseka  » (rions) a ouvert du 27 au 28 mars dernier,

Black-out sur le Net en RDC : mensonges d’Etat ou naïveté ?

Pas moins de 5 jours, les Congolais ont été coupés du reste du monde. Ils ont subi un  » black-out  » qui a consisté à bloquer les serveurs en les privant de l’Internet et de services de courte messagerie (SMS) du lundi 19 au vendredi 23 janvier. Certaines stations des radios et télévisions pro-opposition n’ont pas été épargnées par cette mesure totalitaire.

(Ph. Lokole)

J’accuse…!

Une journée des contrastes. Même Kinshasa célèbre en ce jour la journée internationale de la solidarité humaine. Et,  » sinistré invisible « , pourquoi braille-tu ? Ne sais-tu pas que tu es sur un rivage inhospitalier où le principe de solidarité voire la protection des populations les plus vulnérables est plus que jamais […]

Likofi

Soldats, visez au cœur !

Voici un ordre qui a fait du boomerang à Célestin Kanyama. Pour avoir intimé l’ordre à ses troupes de viser droit au cœur de tout gangster sévissant à Kinshasa, cette épaule étoilée de la Police Nationale Congolaise (PNC) est dans le collimateur de l’Ongdh américaine Human Rights Watch. Des rapports accablants, notamment du […]

Et si on disait  » 16 jours d’activisme  » contre l’indécence vestimentaire à Kinshasa?

 » 16 jours d’activisme  » contre les stéréotypes assujettissant l’âme féminine est le maître-mot dont on ne cesse de ressasser le caractère global de la violence sexospécifique depuis le 26 novembre dernier. Des activités dédiées à la femme par l’Assemblée générale des Nations Unies en vue d’éduquer et de sensibiliser contre ce fléau dont […]

Gouvernement de cohésion nationale : la RDC n’égalera pas le record de la Belgique

Pas moins de 411 jours. Le compte à rebours s’est arrêté en République démocratique du Congo (RDC). Voilà ce qui a suffi au pays d’en finir avec la sempiternelle attente du  » gouvernement de cohésion nationale « . Enfin, le pays de Joseph Kabila n’égalera pas le record de la Belgique qui a mis 541 jours pour mettre en place son gouvernement.

L’Assemblée nationale en RDC : bazar des parle-menteurs ?

La mémoire collective s’en souvient quand ils promirent d’amener la chicote « fimbu » dans ce temple de la démocratie pour flageller sans aménagement tous les pilleurs de la République. Eurêka ! A-t-on trouvé l’oiseau rare? Cet honorable député qu’il faut à la place qu’il faut ? Ça promet la sanction. Bien dit ? Vente d’illusion pour franchir le seuil de cet hémicycle du Palais du peuple ? Depuis qu’ils y sont, cet hémicycle s’est métamorphosé en un temple de « Démon-cratie ».