René Jackson Nkowa

Les pépites de Mondoblog : cuisines africaines

Bonjour,

Bienvenue dans cette infolettre Mondoblog numéro 90. A la une de cette édition nous allons à la découverte de l’infinie diversité des cuisines africaines, nous allons au devant de la nostalgie, de la musique, de la danse. Nous découvrons aussi les particularités de trois villes situées sur trois continents et enfin, nous évoquons diverses sensibilisations.

 

Coup de projecteur : il n’y a pas de cuisine dite « africaine »

La cuisine africaine est souvent considérée comme un tout. A la différence de la cuisine dite européenne dans laquelle il est fait le distinguo entre la cuisine française et italienne, par exemple. Ou de la cuisine asiatique, où dans l’esprit du public, une différence est à faire entre la japonaise et la thaïlandaise. Ce n’est pas le cas quand on parle de la cuisine africaine, qu’on considère à tort comme étant un seul et même ensemble. Lucrèce Gandigbe, dans cet article, veut tordre le cou à ce qui selon elle relève plus de l’ignorance que du racisme. La blogueuse démontre qu’il existe plusieurs cuisines africaines et qu’il y a des différences criardes entre les mets et la façon de les préparer, quand on passe d’un pays à l’autre du continent Noir.

 

 

 

Radio / Nostalgie / Danse

C’est un projet curieux pour qui connait l’univers audiovisuel d’Edmonton. Une radio communautaire francophone dans la ville ? Pourquoi ? Radio-Canada fait déjà un travail remarquable d’inclusion de la langue française dans ses programmes. N’est-ce pas inutile de créer un média consacré à cette seule langue dans une cité aussi cosmopolite ? Selon Alain Bertrand, qui anime une tranche musicale sur Radio Cité (puisqu’il s’agit d’elle) ce média a toute sa raison d’être. Il explique pourquoi.

Radio Cité, le son de la communauté francophone du grand Edmonton

L’été culturel beyrouthin s’est placé sous le sceau de la nostalgie. Clairement énoncée ou manifeste, cette nostalgie a été le fil rouge de la plupart des spectacles qui se sont déroulés dans la capitale du Liban pendant la période estivale. Nicole Hamouche a assisté à quelques uns : le Festival Samir Kassir, le concert de la chateuse Américaine Mélody Gardot ou encore l’exposition Baalbeck au Musée Sursock.

Nostalgia 3G

 

Un enfant d’un an et demi qui danse. Quelle est l’’utilité d’une telle activité pour un être humain qui n’a pas encore la pleine conscience de son existence dans ce monde. A cet âge, seuls les besoins vitaux (manger, dormir, déféquer…) devraient constituer l’occupation de ces petits êtres humains. Mais, il danse. Et c’est une œuvre éminemment poétique. Toute la beauté du monde éclate avec cet enfant qui bouge au rythme d’une musique. Tanguy Wéra découvre les joies de la paternité à travers son fils, cet enfant d’un an et demi qui danse…

Et déjà, il danse

 

Rien / Métro / Surveillance / Victoire

Tout le monde – ou presque – court, haletant, derrière une vie qu’on veut remplie. Faire des enfants, s’en occuper, évoluer sur l’échelle sociale, avoir un bon boulot, des responsabilités, être plus beau, plus grand, meilleur que les autres, meilleur que soi-même. Nourrir, consciemment ou non, le capitalisme vorace. Manon Heugel ne veut pas de cette vie-là. Celle dans laquelle il faut participer à des soirées guindées pendant lesquelles on récite à l’envi son curriculum vitae. Et pour s’en échapper, pour elle, une seule destination : Berlin.

Le choix du néant

 

Le métro est un passage incontournable pour qui visite New-York. C’est un réseau développé, exponentiel, qui tourne tous les jours et qui ne s’arrête jamais, même la nuit. Le métro est ainsi devenu un lieu de vie, où les gens font beaucoup de choses. Comme dormir, lire ou demander l’aumône. Osman Jérôme l’a fréquenté et en raconte tous les traits.

Trois activités très courantes dans le métro à New York

 

Depuis quelques années, on voit se multiplier dans la ville de Douala, au Cameroun, des caméras de surveillance. Dans l’espace public (les grandes artères ou les principaux carrefours) comme dans une sphère beaucoup plus privée (les boutiques, les entreprises, les domiciles). Les gens sont filmés partout, sans leur autorisation. Ecclésiaste Deudjui se pose la question de savoir ce qui motive cette course tous azimuts à la surveillance.

Ne souriez plus hein, vous êtes filmés !

 

Warda ne regarde jamais le foot à la télé. Mais elle a été devant la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, plus précisément la deuxième mi-temps du match, sur un écran géant disposé sur une petite place de Tours. Une soirée bien particulière pour la jeune femme qui a vu l’Algérie l’emporter sur le Sénégal et qui a pu vivre la joie débordante des supporters de l’équipe vainqueure. Un bonheur qui s’est prolongé jusqu’à tard dans la nuit.

https://can2019.mondoblog.org/can-2019-vue-de-tours-france/

 

 

Marketing / Androgynie / BD

Le blogueur Camerounais Fotso Fonkam a été récemment approché par une amie, qui souhaitait le convaincre d’adhérer à une société pratiquant le marketing de réseau. Il a saisi cette occasion pour comprendre cette nouvelle activité promettant un gain rapide à tous ses adeptes. Si cette pratique a des avantages certains, il n’en demeure pas moins qu’elle est risquée et que les personnes souhaitant s’y lancer devraient en considérer quelques aspects.

Le marketing de réseau : bonne ou mauvaise idée ?

 

L’androgynie – le fait d’avoir l’apparence physique ambigüe – est l’un des phénomènes naturels qui perturbent le plus dans un monde où pour beaucoup, les frontières doivent être clairement définies, marquées. L’androgyne gêne, brouille les repères, bouscule les zones de confort. C’est en tout cas ce que pense Sefofo, un modèle androgyne de nationalité togolaise, qu’Afi Affoya a rencontré.

Alex Sef, une histoire d’androgynie au Togo

 

Dans un pays où 20% des filles ont eu un rapport sexuel avant l’âge de 15 ans et où une étude réalisée dans l’une de ses communes démontre que neuf jeunes sur dix n’utilisent pas de préservatifs, l’urgence de la sensibilisation aux IST et aux grossesses précoces était de mise. L’idée de la bande dessinée Didier a été imaginée comme un moyen d’atteindre les plus jeunes et de les éveiller sur la question des risques encourus par la pratique sexuelle. Les résultats de cette initiative ont été probants, comme le raconte Jeff Amann.

Didier, une BD pour l’éducation sexuelle des jeunes

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueuse Malgache Carole, qui lit un extrait de son article « Fake News : démêler le vrai du faux », publié le 22 février 2017. Dans cet extrait, la blogueuse alerte contre la propagation à vitesse exponentielle des fausses informations abondamment diffusées par les réseaux sociaux. Elle relève que les personnalités politiques l’utilisent à grand renfort de moyens afin d’imposer leurs idées dans l’esprit du public, lequel doit en prendre garde.


Les pépites de Mondoblog : tourismes et développement

Bonjour,

Bienvenue dans cette infolettre Mondoblog numéro 88. A la une de cette édition de rentrée, nous voyageons dans les souks de Marrakech, nous suivons avec intérêt le feuilleton à rebondissements de la vie politique brésilienne, nous discutons du développement de l’Afrique, nous allons à la rencontre d’un poète et enfin nous remercions une ville.

Rencontres.

Coup de projecteur : Escapade à Marrakech

Après de longs mois à plancher sur des exposés, devoirs, partiels, mémoires à rédiger, est venu le moment de décompresser. Et quoi de mieux, pour ce faire, que de changer d’air, de voyager ? C’est ce qu’a fait Soucaneau Gabriel, accompagné de quelques amis, qui ont mis le cap sur le Maroc. Le petit groupe s’est promené dans les souks de Marrakech ; dans le célèbre Jardin Majorelle, cet îlot niché au beau centre de la ville ; dans la Palmeraie, située elle en périphérie de la ville. La fameuse balade en chameau a aussi été de mise. Avant ce voyage, le blogueur avait entendu dire de nombreuses choses sur le Maroc et les Marocains. Certaines vraies et d’autres fausses. Mais il fallait qu’il aille sur place se faire sa propre opinion, voir par lui-même, parler aux gens, se frotter à eux, apprendre d’eux.

 

Twitter / Développement / Paix

La vie politique trépidante et toujours fructueuse en rebondissements du Brésil vous fascine ? Serge Katembera a identifié et compilé dans son article un certain nombre de comptes à suivre sur Twitter. Twitter, réseau social où se déroulent une bonne partie des joutes politiques de ce pays d’Amérique du sud.

Twitter, thermomètre du climat politique au Brésil

 

A la suite de sa participation à un symposium rassemblant des jeunes à N’Djaména, la capitale du Tchad; rencontre pendant laquelle de nombreuses questions liées au développement dans les pays africains ont été soulevées, Hassan Abdoulaye tire ses propres conclusions. Conclusions que le blogueur présente sous la forme de recommandations, qui sont au nombre de quatre.

Jeunesse: Quatre conseils pour participer au développement de l’Afrique

 

« Une personne ne mange que le foufou qu’elle a elle-même tourné. On ne récolte que ce que l’on a semé. » Telles sont les phrases d’introduction du prêche aux forts relents politiques du curé de la paroisse que fréquente le Congolais Hervé Mukulu. Un prêche sur la prise de conscience collective et la réappropriation des ressources. La RDC étant un gros fournisseur de matières premières qui, paradoxalement, en profite très peu.

Personne ne nous offrira ni paix ni développement

 

Infertilité / Ex / Influenceurs

C’est une histoire somme toute commune, mais racontée avec brio par le blogueur Togolais Roland Eli. Awa et Koffi, mariés depuis cinq ans, ne parviennent pas, après des moult essais, à avoir un enfant. Une situation qui laisse la jeune femme dévastée, ce d’autant plus qu’elle subit les réflexions de la mère de son époux…

Le salaire de l’intolérance

 

La vie passe, les relations amoureuses aussi. Mais il arrive que, pris de nostalgie, on ait envie de repartir pour un tour dans un manège qu’on a connu, éprouvé, puis abandonné. La question du rabibochage avec un ex est l’une des plus controversées du monde du romantisme. Faut-il se remettre avec un ancien amour ? Le Camerounais Ecclésiaste Deudjui répond à cette question, plutôt par l’affirmative…

Pourquoi est-ce que les Camerounais préfèrent les ex ?

 

Quelle est cette nouvelle race d’humains qui ne paie pas pour séjourner dans des hôtels cinq étoiles, qui n’achète pas ses billets d’avion, encore moins ses baskets ou ses tenues dernier cri ? Qui sont ces personnes à qui on donne le pouvoir de faire ou de défaire l’image d’une marque ou d’une personne avec une publication de quelques lignes faite sur Internet ? Qui sont les influenceurs et les influenceuses ? Carole, qui a beaucoup d’autres questions, cherche à comprendre.

Influenceurs et suiveurs 

 

Chantre / Ninja / Ismaïlia

C’est un poète. Personnage incontournable de la ville de Blida. Né à quelques encablures des premiers coups de feu de ce qui allait devenir la guerre d’indépendance de l’Algérie. Sid Ahmed Benarbia, qui s’est autoproclamé « Cheick » port un regard acéré sur les évolution de la cité blidéenne et algérienne. Le blogueur Abdelkrim Melkfouldji nous dresse le portrait de cet homme de lettres plutôt singulier.

Sid Ahmed Benarbia, chantre de Blida

 

L’Abidjanaise Stella Attiogbe est une dévoreuse compulsive de livres. Sa dernière victime, si on peut le dire ainsi, est l’ouvrage intitulé « Storybrand », rédigé par Donald Miller. L’ouvrage traite du marketing. La blogueuse en a tiré un certain nombre de principes, qui devraient éclairer les chefs d’entreprise ou des porteurs de projet qui veulent permettre à leur marque de se démarquer.

Devenez un ninja du marketing et fidélisez vos clients avec le livre « StoryBrand »

 

Dania Ebongué a couvert pour la télévision nationale camerounaise la récente Coupe d’Afrique des Nations, qui s’est disputée en juin et en juillet en Egypte. Le blogueur nous raconte son séjour dans la ville d’Ismaïlia, où il s’est insinué dans la vie locale. La séquence avec Ahmed, le chauffeur de taxi, vaut largement le détour.

Merci Ismaïlia !

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueuse Malgache Tiasy, qui lit un extrait de son article « Liberté d’expression, paix à ton âme », publié le 13 juillet 2017. Dans cet extrait, la blogueuse explique les graves menaces pesant sur les personnalités usant de la liberté d’expression pour décrier les maux de la société malgache. En première ligne des victimes, les humoristes et les intervenants des émissions satiriques se faisant un loisir de critiquer le gouvernement d’alors.


Les pépites de Mondoblog : les blogueurs au Festival Afropolitain Nomade à Abidjan

Bonjour,

Le festival afropolitain nomade est un rendez-vous du paysage des festivals d’art citoyens qui a pris naissance au Québec (Canada) et fait le tour des capitales Africaines. Sa première édition sur le Continent s’est déroulée à Douala, au Cameroun, en 2013. Devenu annuel, ce festival s’est déroulé du 25 au 29 juin 2019 à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Et Mondoblog y était, représenté par une dizaine de blogueurs, dont nous vous proposons le regard sur cet événement culturel, qui a réuni 180 artistes provenant de 3 continents.

 

Festival x Blogs

Pour quelle raison a participé Mondoblog au Festival Afropolitian Nomade cette année ? Tout est parti d’une réflexion à laquelle a contribué Françoise Ramel en 2018 à Niamey, au Niger. L’idée qui a germé était celle de créer un amalgame entre artistes, médias et blogueurs. Dans ce billet, le blogueuse raconte l’évolution de ce projet, jusqu’à sa réalisation en juin dernier.

Mondoblog aux premières loges du festival Afropolitain

 

Concentré d’activités culturelles et artistiques, le Festival Afropolitain Nomade s’est déployé sur Abidjan, en une série de concerts, de représentations, d’ateliers et de débats. Ainsi, Izabelle Zongo raconte que ce festival créé des passerelles entre l’implication citoyenne des jeunes européens et nord-américains et leurs homologues africains.

À Abidjan, le festival Afropolitain met le Hip Hop à l’honneur

 

Le tout premier showcase du festival était intimiste, presque familial. Agrémenté par la présence de six musiciens aux talents divers et aux origines variées. Jeff Amann passe chacune des prestations de cette soirée là en revue, et nous propose quelques vidéos pour nous permettre de vivre ce moment unique.

Afropolitain 2019, le premier showcase tient toutes ses promesses

 

Ce showcase devient encore plus intimiste grâce à ce texte à l’écriture précise et concentrée de Mariam Sorelle : « La salle est plongée dans le noir pour l’instant. Le podium, lui, est légèrement éclairé. Ce qui laisse une meilleure vue sur la scène musicale. Le public attend. Silencieux. »

Soirée d’ouverture Afropolitain : les femmes ont conquis le public

 

Se promener dans le village numérique du festival, c’est aussi vivre des expériences singulières. C’est ainsi que plusieurs Mondoblogueurs ont rencontré au détour d’un stand la maquilleuse Sandrine Burckel. Qui en plus de prodiguer ce que Jeff Amannappelle poétiquement un « ravalement de surface », donne des astuces de beauté aux blogueurs qui se sont laissés prendre au jeu.

Les Mondoblogueurs à la soirée Slam Afropolitain, et en toute beauté !

 

Sandrine Burckel. Une personnalité singulière au caractère bien trempé. Cette Strasbourgeoise d’origine camerounaise est une fervente militante anti-dépigmentation. La jeune femme a aussi saisi l’attention de Jean Christ Koffi, qui raconte que dans son travail, la professionnelle se sert principalement de produits naturels pour magnifier la peau noire.

Festival Afropolitain : Sandrine Burckel, maquilleuse, milite contre la dépigmentation

 

Pendant le festival, Stella Attiogbe a assisté à la conférence sur la place des femmes dans l’art et la culture. Trois intervenantes y ont raconté leur parcours et ont mis l’emphase sur les difficultés et frustrations auxquelles font face les femmes qui souhaitent entreprendre dans les domaines artistiques.

Afropolitain : trois femmes engagées qui font bouger l’art et la culture

 

« Porté par des mots en français, en argot ivoirien et des mots en nouchi, sa voix cisaille différents lexiques par la force des images. Les images, ça lui connait. Il visite le quotidien des populations, sans maquiller la réalité. Il la présente telle qu’elle est, en abordant les problèmes de fond, sans faux-fuyants. » C’est dans une prose aussi belle que Stéphane Agnigni raconte l’extraordinaire spectacle de slam (et de jazz) qui a marqué le jour 2 du festival.

Festival Afropolitain : jazz et slam conquièrent le public de l’Institut français

 

Le dernier texte de cette revue décrit la scène qui s’est déroulée dans l’un des temples du reggae en Côte d’Ivoire : le Parker Place. Un endroit à la gloire de ce style musical rendu mondialement célèbre par Bob Marley. Tout, dans l’ambiance et le décorum célèbre cette musique. Et les musiciens qui ont presté ce soir-là n’ont pas manqué d’être à la hauteur, ceci sous les yeux admiratifs de Magloire Zoro.

Le festival Afropolitain 2019 fait vibrer le Parker Place au rythme du reggae

 

Suivez la CAN en Égypte sur MondoCAN 2019

La Coupe d’Afrique des Nations continue de battre son plein au pays des pharaons. La phase des matchs à élimination directe a été atteinte et réserve déjà quelques surprises. Les à-côtés des équipes participantes, les anecdotes liées à la compétition… Les blogueurs continuent à raconter leur CAN sur le site Mondo CAN 2019. Allez-y lire les articles de nos géniaux contri-buteurs.

À bientôt


Les pépites de Mondoblog : CAN 2019 et Afrofuturismes

Bonjour,

Bienvenue dans cette infolettre Mondoblog numéro 86.

À occasions spéciales, newsletter spéciale. Depuis le début de ce mois de juin 2019, le football bat son plein, avec notamment la Coupe du monde féminine qui se joue en France. Compétition dans laquelle, pour la première fois, deux équipes issues du continent africain sont qualifiées pour les phases à élimination directe. Ce 21 juin, débute aussi la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte, où 24 équipes vont en découdre pour savoir qui héritera du trophée actuellement détenu par le Cameroun.

 

Suivez la CAN en Égypte sur MondoCAN 2019

Une fois de plus, comme depuis plusieurs éditions, Mondoblog se fera l’écho de la CAN. Les à-côtés des équipes participantes, les anecdotes liées à la compétition, en plus de génerer les analyses des oppositions entre les équipes. Le site Mondo CAN 2019 a été lancé et vous pouvez y lire les articles des blogueurs contri-buteurs.

 

Afrofuturismes: le podcast

A côté de la Coupe d’Afrique des Nations, l’autre événement spécial a été la mise en ligne du podcast-événement intitulé Afrofuturismes.

L’Afrofuturisme est un courant artistique conceptualisé au courant des années 1990 aux Etats-Unis. Il veut, selon la définition de Mark Dery, journaliste pour le Washington Post, que « la sémantique afro-américaine s’empare d’une imagerie prophétique et d’un futur prophétiquement augmenté ». Ce podcast proposé par RFI fait une transposition de ce courant sur le Continent Noir et permet de s’apercevoir que même si le terme est né aux Etats-Unis, de nombreux conceptualistes Africains avaient imaginé un futur de l’art et de la pensée Noirs sous le prisme de la technologie. Il faut alors défaire le nœud de ce concept, qui imbrique le réalisme et l’utopie.

Ce podcast est une idée de Vladimir Cagnolari, Simon Decreuze et de la mondoblogueuse Sinatou Saka. Il est subdivisé en cinq épisodes, que vous pouvez écouter sur son site dédié sur Mondoblog.

Le podcast est aussi disponible sur iTunes, Google Podcast, Deezer et YouTube.

(La longue histoire derrière ce podcast est racontée par Simon Decreuze dans ce fil sur Twitter.)

 

A bientôt !


Les pépites de Mondoblog : questionnements intérieurs

Bonjour,

Bienvenue dans cette infolettre Mondoblog numéro 85. A la une de cette édition, nous avons une incitation à cesser la fuite en avant, une réflexion sur les attentes mutuelles dans une relation, un épilogue sur le bruit, des conseils sur le leadership, ou encore des gourous qui semblent se démultiplier avec l’expansion du Web.

Explorations.

Coupe de projecteur : comment faire gagner de la réputation à son blog

Comment acquérir de la réputation – et par voie de conséquence de la crédibilité – quand on est un blogueur ? Les formules sont aussi diverses que les interlocuteurs qui s’expriment à ce sujet. Il n’en demeure pas moins que quelques éléments recurrents reviennent. Ces éléments sont compilés dans cet article détaillé du blogueur Fabrice Nouanga. Utiliser le langage de son public cible, produire du contenu digeste, utiliser les réseaux sociaux pour partager son contenu et pour communiquer avec sa communauté, partager les articles des autres blogueurs, octroyer des rétributions à ses lecteurs, alimenter une newsletter… Telles sont, entre autres, les astuces qu’a compilées le Camerounais afin d’aiguiller novices comme habitués dans l’art de l’acquisition de la notoriété sur la toile.

Bonheur / Attente / Bruit / Allégorie

La mécanique de la fuite en avant est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Cette capacité que l’être humain développe, lui permettant de se dérober face aux difficultés, face à la souffrance ou à la douleur nécessite une bonne dose de courage et de dextérité. Une certaine carence en estime de soi aussi. Samaké Ba Samba milite pour l’adoption d’une attitude différente : celle qui consiste à faire face.

Un Bonheur qui en vaut la Peine

 

Soucaneau Gabriel repense à elle. A toutes les promesses qu’ils s’étaient faites. « Ils » ? Vraiment ? N’étaient-ce pas ses propres projections du futur qu’il avait dessinées ? L’avait-il écoutée quand il faisait les plans sur la comète ? Le jeune homme se pose ces questions, au moment où il lui écrit une lettre. A celle dont il voulait être le bouclier, mais qui en fin de compte savait si bien se défendre elle-même.

L’attente

 

Le bruit est une composante essentielle de l’existence. Il est omniprésent, au point où, la plupart du temps, on ne l’entend pas. Mais cela dépend des sensibilités de tout un chacun. De plus en plus de gens cherchent à se réfugier dans le silence. Mais le silence absolu peut rendre fou. C’est l’un des nombreux constats auxquels arrive Emmanuel Dunil dans sa réflexion sur notre rapport avec le bruit.

Au faîte… du bruit !

 

C’est une belle et brève allégorie que raconte, en vers, le Mauricien Stéphane Huët. Une allégorie au fil de cinq âges, chacune avec ses particularités. Cinq âges de la vie d’un homme.

Vingt fois trois

 

Mandé / Leader / Polémique

Mandé est un homme passionné et engagé dans son travail dont le courage force le respect. Après une tentative infructueuse de départ pour l’Europe, il a décidé de servir l’Afrique par ses compétences afin de contribuer au développement local, à travers le business des pneus. Awa Traorépartage le portrait de ce jeune Malien pétri de courage et de volonté.

Vidéo : portrait de Mandé, migrant devenu entrepreneur en Mauritanie

 

« Un bon leader, prend un peu plus que sa part de responsabilité, un peu moins que sa part de crédit ». Cette parole d’Arnold H. Glasow rejoint à quelques nuances près celle de Thierry Tanoh, un économiste réputé en Côte d’Ivoire. Ce dernier s’exprimé sur les questions de leadership lors d’un gala qui s’est tenu à Abidjan en avril dernier. Ruben Boni était présent.

Dix (10) qualités qui font le grand leader, selon Thierry Tanoh

 

Les adaptations au cinéma d’œuvres littéraires ne vont pas sans leur lot de surprises et parfois des polémiques, quand ce qui est projeté à l’écran montre des incohérences avec l’œuvre répliquée. Une société de production américaine a récemment adapté un célèbre manga, provoquant une levée de bouclier de ses fans de la première heure, qui ont crié au scandale et à la profanation. Le blogueur Tchadien Annadjib Ramadane explique.

Pourquoi les adaptations de mangas au cinéma font polémique ?

 

Gourou / Veste / Alcool

Le développement du numérique et son passage à l’interactivié 2.0 a entraîné dans son sillage une noouvelle forme de gourous : les influenceurs et les coachs de vie. Benjamin Youbouet, qui observe tout cela, se pose une multitude de questions : Qu’est-ce que cela signifie d’être coach? À partir de quel moment pouvons-nous dire que nous sommes coach ou influenceur ? Être célèbre sur les réseaux sociaux nous donne-t-il automatiquement le droit de prétendre être coach ou influenceur ?

Nos chers coachs et influenceurs 2.0

 

Mieux ou mal se vêtir ne conditionnent pas le développement d’un pays, il faut savoir écouter ce que les gens ont à dire plutôt que de regarder comment ils sont habillés. Mais les interlocuteurs ne l’entendent pas souvent ainsi, surtout quand il s’agit de rencontrer le président de la République. Didier Makal, arborant ce jour-là une simple chemise, se voit apostrophé : il ne rencontrera pas le président s’il n’arbore pas une veste.

Je suis allé voir le président Tshisekedi, je n’avais pas de veste

 

L’alcool est une denrée qui est d’une importance de premier ordre dans le cérémonial du mariage au Togo. L’ami du blogueur Roland Eli l’a appris à ses dépens quand est venu le moment de prendre femme. En effet, le jeune homme qui s’était battu à acheter tout ce qui était demandé comme liqueurs et spiritueux, s’est retrouvé à devoir répondre à une demande impérieuse et pourtant non-formulée…

#Mondochallenge : l’alcool, ce faiseur de fiançailles

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueuse Malgache Arva Fajele Abasse, qui lit un extrait de son article « La solution pour changer le monde en restant devant votre ordinateur », publié le 15 janvier 2017. Dans cet extrait, la blogueuse raconte avoir trouvé LA solution miracle pour permettre à tout un chacun de planter des arbres tout en restant bien au chaud chez lui !

 


Les pépites de Mondoblog : cathédrale et Pâques

Bonjour,

Bienvenue dans cette infolettre Mondoblog numéro 84. A la une de cette édition, nous avons un arbre à palabres moderne, une cathédrale en feu et des fêtes de pâques à la saveur très particulière. Il est en outre aussi question d’un feuilleton coqueluche et d’images insolites.

Vues.

Coup de projecteur : un café très noir bu tôt le matin sous une véranda

Ce café, bu aux aurores, n’a en réalité rien de très ragoûtant. Il est servi dans des tasses vétustes, partagées. Le café n’est pas correctement moulu. Quand on en boit, on sent sur sa langue des morceaux de grains de café. Il n’est clairement pas fameux. Et l’absence de sucre n’est pas pour arranger les choses. Idem pour le thé, qui est servi peu après. Hervé Mukulu est donc surpris quand il voit ses compagnons savourer joyeusement ces breuvages, quand il les regarde en redemander. Mais il a tenu à être là, sous cette véranda de Rugetsi, alors que le soleil est à peine levé, à boire du mauvais café. Car, sur ce lieu et à cette heure, chaque matin, se discutent les sujets brûlants de la petite communauté que représente le village, situé au cœur de la république démocratique du Congo. Une sorte d’arbre à palabres moderne.

 

Notre Dame / PSG / Paris

Une cathédrale partie en fumée et des questions. Le 15 avril dernier, un violent incendie a touché la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Un sinistre qui a emporté la quasi-totalité du toit de l’édifice, l’endommageant rapidement. Si l’émoi remarqué à la suite de l’événement est normal pour la notoriété dont jouit ce monument, Fabrice Nouanga s’insurge contre ces dignitaires Africains qui s’en émeuvent, proposant leur aide, alors qu’ils semblent insensibles aux catastrophes qui se produisent dans leurs pays.

Africains du monde entier, Notre Dame ne vaut pas notre âme

 

Les dons nombreux faits pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris ont soulevé moult débats opposant le camp des favorables à ces sacrifices des mécènes grands ou petits et celui des opposants qui estiment que les priorités sont ailleurs. Le blogueur togolais Marek Lloyd mêle sa voix à ces débats, en faisant des observations pertinentes.

Notre-Dame de Paris : les dons font jaser, j’y vais de mon commentaire

 

La cathédrale brûle. Comme un symbole. Paris, ville meurtrie. Elle voit partir en fumée le toit de sa cathédrale. Elle voit son équipe phare partir dans tous les sens. Le parallèle est facile et Fabrice Fouda s’y engage allègrement. Ces deux emblèmes de la ville lumière se disloquent, en même temps. Notre Dame, PSG, destins croisés.

Une journée en enfer

 

Pâquinou / Vendredi saint

C’est l’histoire de la réappropriation culturelle de la plus importante des fêtes chrétiennes : la Pâques. En Côte d’Ivoire et plus précisément en pays Baoulé, elle est devenue le « Pâquinou ». Qui est l’occasion pour toutes les familles de se rassembler et de faire le point. Le tout dans une atmosphère de réjouissances. Luc Kouade raconte ces festivités.

Pâquinou : le pays Baoulé en fête

 

Nicole Hamouche a vécu un vendredi saint bien terne cette année. Ce jour où les chrétiens célèbrent la mort du Christ n’est pas des plus guillerets à Beyrouth. La ville semble tourner au ralenti, se draper du voile du deuil. La chaleur du marchand de fattouche est juste assez suffisante pour mettre un peu de joie dans cette torpeur. La blogueuse observe sa ville et son cœur se serre.

L’amitié de ma ville

 

Web-série / Insolites

C’est l’une des séries phares du moment en Afrique francophone. Elle est produite au Sénégal. Elle est intitulée « La maîtresse d’un homme marié ». Cette web-série, disponible sur YouTube, raconte le quotidien de cinq jeunes femmes et leurs batailles conjugales. Une société qui, selon la Dakaroise Samantha Tracy, dit les réalités d’une société sénégalaise où la pudeur est encore reine.

Maîtresse d’un homme marié, la série sénégalaise qui casse les codes

 

Un fusil à baïonnette fiché dans le capot d’une voiture – qui a au préalable subi plusieurs assauts similaires, un homme arborant une paire de lunettes de plongée remplie de lait et de céréales, un jet-ski dans la piscine d’une petite maison, des flammes allumées sur des pantalons, à l’endroit de la braguette… Telles sont, entre autres, les images sortant de l’ordinaire qui ont provoqué quelques questions chez Eric Leeuwerck

Ces photos insensées me font me demander : pourquoi, mais pourquoi ?

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueur Ivoirien Suy Kahofi, qui lit un extrait de son article « Du Baygon contre les microbes », publié le 14 août 2014.


Les pépites de Mondoblog : New York, foodporn

Bonjour,

Bienvenue dans cette infolettre Mondoblog numéro 83. A la une de cette édition, nous avons la Grosse Pomme et son climat changeant, l’addiction à une forme d’art popularisée par le Web, ce dernier au passage célèbrant ses trente ans. Il est en outre aussi question des femmes, de violence conjugale, de l’égalité des genres, d’hormones. Et malheureusement, aussi de meurtres.

Explications.

Coup de projecteur : il était une fois le cycle menstruel…

Avant d’être un blogueur, Abdoulaye Diop est un gynécologue-obstétricien. Il aborde dans cet article rempli de références à la vie quotidienne, la question du cycle menstruel. Malgré le travail d’information à la fois dans les écoles (par les programmes académiques) et par les campagnes menées sur le terrain auprès des populations, il existe de larges pans des populations qui ignorent encore tout du fonctionnement de l’appareil reproducteur de la femme. Le docteur-blogueur revient une nouvelle fois sur la mécanique (ou plus précisément sur la chimie) du cycle menstruel.

 

Violences conjugales / Inégalité / Assassinat

Ce texte de Job Peter est probablement une fiction, mais il raconte bien le calvaire de la violence conjugale. Un mal bien souvent secret, que la victime tait à cause de la honte, du déshonneur, de la peur. Et même quand il arrive que la victime s’échappe du foyer violent, son bourreau la cherche, la trouve et cherche à mettre fin à ses jours.

J’ai aimé un meurtrier 

 

Un proverbe est très célèbre sur la Grande Île. Appris aux enfants dès la petite école, elle dit : “Fanaka malemy ny vehivahy”. Ce qui signifie : la femme est un meuble fragile. Un proverbe qui irrite particulièrement Sophie Bella. La femme n’est pas un être fragile, elle est forte, elle a des droits égaux à celui des hommes. Elle a des idées pour qu’à Madagascar et ailleurs dans le monde, cet objectif d’égalité soit atteint.

#Mondochallenge : Dix solutions pour plus d’égalité entre femmes et hommes

 

Un lycéen a brutalement perdu la vie le 29 mars à Douala, au Cameroun. Il a été mortellement poignardé par l’un de ses camarades. Un fait divers qui a choqué l’opinion camerounaise. Pour Dania Ebongue, cet événement est de la responsabilité de toute une société, qui a laissé dépérir ses mœurs et le devoir de transmission qui doivent être la colonne vertébrale de tout les ensembles humains.

Élève assassiné au Lycée Bilingue de Deido : tous coupables !

 

Danse / Gaou / Force

Une jeune femme danse dans la rue. Un jour pluvieux, pourtant plein été. Elle danse, personne ne sait pourquoi. Elle la première. Elle danse, c’est tout. Sous les larmes du ciel, elle jubile. Elle ne fera pas la une des journaux, il se peut même que personne ne l’ait remarquée. Il y bien des années, quand elle avait 18 ans, Jule avait dansé sous la pluie, dans une rue de New York.

22, Catherine Street

 

En 2013, François Boudadébarque à New York. Lui qui arrive de Ouagadougou, est cueilli par le froid du début de l’hiver. Ceci en rajoute à la confusion de de se retrouver dans une ville qui n’a pas grand-chose à voir avec la capitale du Burkina Faso. Mais le blogueur a de la ressource, il sait rapidement s’adapter. Il raconte comment.

Mon premier Gaou à New York

 

Comme toujours avec Eric Leeuwerck, tout part d’un fait divers qui se produit à un endroit quelconque dans le monde. Lequel fait divers lui sert de point de départ pour l’explication d’un fait scientifique. Dans une nouvelle chronique, il interroge la capacité de l’être humain à résister à l’appel du « côté obscur de la force ».

Ancien prof de chimie, il monte son labo de fabrication de drogues dans son grenier

 

Web / Foodporn / Salon

l y a quelques semaines, le World Wide Web (le Web, pour les intimes, célébrait son trentième anniversaire. L’occasion pour la Béninoise Lucrèce Gandigbe de revenir sur la petite histoire du www, ces trois lettres qui ont changé du tout au tout les rapports sociaux et les échanges entre les humains.

30 faits plus ou moins marquants de l’histoire du web (1ère partie)

 

Nanou Rakoto est une adepte du foodporn, cette pratique engendrée par les réseaux sociaux, qui consiste à photographier ce que l’on mange et à le partager. La jeune Malgache en a d’ailleurs fait un art à part entière, avec une focalisation sur la gastronomie coréenne. La blogueuse Fenosoa Sergia l’a rencontrée pour en savoir plus sur cette passion.

À la découverte du food porn coréen de Nanou Rakoto !

 

En mars dernier s’est tenue à N’Djaména, la capitale du Tchad, la première édition du Salon Africain de l’Agriculture. Annadjib Ramadane s’y est rendu, pour découvrir les produits agricoles provenant de toutes les régions du continent. Découvertes qu’il partage dans ce billet, photos à l’appui.

Ma visite au Salon africain de l’agriculture

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueuse Tchadienne Sandrine Naguertiga, qui lit un extrait de son article « L’université du future en Afrique, un défi à relever grâce aux e-cours », publié le 26 septembre 2017.


Les pépites de Mondoblog : apprentissage et émancipation

Bonjour,

Bienvenue dans cette quatre-vingt-deuxième édition de l’infolettre de Mondoblog. Une infolettre qui, vous le verrez, pose la question de l’école, de l’apprentissage et la place du professeur aujourd’hui. Il y est aussi question de formalités administratives, du business autour d’Ebola, du féminisme, d’héritage culturel et politique.

Bonne lecture

 

Coup de projecteur : le calvaire de la préfecture pour des demandeurs de titre de séjour en France

Les procédures administratives lors de l’installation dans un nouveau pays sont rarement de tout repos. La France ne déroge pas à la règle, notamment quand il s’agit de l’obtention d’un titre de séjour dans une préfecture. En fonction du département de résidence, la journée du demandeur peut débuter au beau milieu de la nuit, alors qu’il faut se retrouver dans une queue à cinq heures du matin et, pour couronner le tout, en plein hiver si on n’a pas beaucoup de chance. C’est l’épreuve de l’obtention du ticket. Un bout de papier de quelques centimètres carrés dont la possession conditionne l’entièreté de la formalité que l’on souhaite accomplir au sein de l’administration. Tout étranger souhaitant résider en France pour une longue période y est soumis. Les demandeurs d’asile, les conjoints ou parents de Français, les étudiants, les travailleurs, etc. La blogueuse et journaliste Elzie Obiang a fait le tour des préfectures de la région parisienne et raconte les histoires qui se nouent et se jouent dans les files d’attente.

 

Kaya / Gbagbo / « Ebola business » / Malaise

En 1999, Kaya, un chanteur très populaire en Île Maurice, décédait entre les mains des forces de l’ordre. Peu après, un rapport d’autopsie révélait que sa mort était la résultante de violences policières. Un événement qui a choqué dans le pays et provoqué de violentes émeutes. Vingt ans après, la blogueuse Carole revient sur ces événements et interroge l’héritage de l’artiste et la place qu’il aujourd’hui dans le cœur des Mauriciens.

Ile Maurice : Kaya, 20 ans après

 

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo a été acquitté le 15 janvier dernier par la Cour Pénale Internationale. Cet acquittement est une énième péripétie dans l’existence de cet homme qui a marqué l’histoire récente de la Côte d’Ivoire. Armel, dans un nouveau podcast, revient sur les grandes étapes de la vie de l’homme d’Etat.

[Podcast] Gbagbo ou le sens de l’histoire

 

Une épidémie de la maladie Ebola s’est déclarée en RDC à la fin de l’année 2018. Cette épidémie, malgré sa vitesse de propagation et le nombre de morts qui en a découlé, a tout de même fait des heureux. Hervé Mukulu révèle que les populations des zones frappées n’ont pas manqué d’ingéniosité pour créer des business rentables, profitant de la manne financière qui s’est déversée sur la région à cette occasion.

« Ebola business », qui en profite ?

 

Depuis plusieurs mois, Annadjib Ramadane remarque une poussée dans la diffusion des contenus à caractère violent sur les réseaux sociaux au Tchad. Le blogueur en interroge la source, fait état de ses conséquences et donne des idées pour résorber la diffusion de ces images, textes et sons inconfortables.

Au Tchad, les réseaux sociaux sont devenus le reflet d’un malaise dans la société

 

Démission / Féminisme / Sexe / Mardi gras

Après plus de quarante années dans l’enseignement, Abdelkrim Melkfouldji a décidé de mettre un terme à sa carrière. Le blogueur algérien est arrivé à la conclusion que le métier d’enseignant devient difficile, ceci dû à l’incapacité de plus en plus grandissante de élèves à apprendre.

J’ai mis fin à mon contrat d’enseignant

 

Le féminisme – et ses revendications – se répandent au sein de la société à une vitesse accrue. Malheureusement, pour certaines féministes, leur mission semble être celle d’affronter les hommes. Benjamin Yobouet tente de remettre les choses dans leur ordre.

Féminisme : ne nous trompons pas de combat

 

Que faire lorsqu’une enfant précoce revient de l’école avec des questions liées à la sexualité ? Faut-il lui dire la signification réelle de certaines expressions à première vue anodines (mais qui ne le sont pas en réalité) ? Faut-il ou non commencer à lui parler de la sexualité, malgré son si jeune âge ? Tel est le dilemme auquel se retrouvent confrontés les parents de Lejudik.

Faut-il parler de sexe aux enfants ?

 

Déguisements, masques, musique folklorique, rires, danses et des joies incommensurables. Clara Delcroix a participé à l’Užgavėnės, un festival jadis agricole, mais qui s’est au fil du temps urbanisé. Un festival pendant lequel toutes les strates de la culture lituanienne se dévoilent, s’offrent, se goûtent, se touchent…

Mardi gras en Lituanie : Užgavėnės ou le carnaval lituanien

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter la Mondoblogueuse Togolaise Corinne Danklou, qui lit un extrait de son article « L’émancipation des femmes passe par l’éducation des hommes », publié le 24 février 2016.

 


Les pépites de Mondoblog : drague et Internet

Bonjour,

Les rapports humains ont connu une véritable révolution avec l’avènement des réseaux sociaux. Dans un mouvement unique, ils ont à la fois rapproché et éloigné les individus. Les relations amoureuses ont aussi évolué avec ces outils, en modifiant le rapport existant à l’abord de la romance et dans son déroulement. Dans cette édition de l’infolettre, il sera uniquement question du rapport humain, dans ses grandeurs et ses petitesses.

Histoires.

 


Coup de projecteur: dans les entrailles d’Ebola au Nord Kivu

En novembre 2018, Céline Degen fait partie du personnel du Comité International de la Croix-Rouge déployé en mission d’urgence à Butembo, une bourgade située dans le Kivu. Cette localité de l’est de la RDC a été l’un des foyers de l’épidémie d’Ebola qui a touché le pays. Le quotidien sur place, comme on peut l’imaginer, est fait de souffrances de par le nombre important de personnes emportées par la maladie. Le contact humain aussi est pratiquement inexistant, du fait des précautions importantes imposées au personnel soignant qui doit veiller à ne pas se contaminer. Mais il y a aussi ces moments de joie, quand un malade réussit à vaincre l’infection. La blogueuse nous livre, dans ce texte, une aventure humaine éprouvante, dure, mais qui a aussi ses petites éclaircies.

entrailles-ebola-nord-kivu

 

2018 / Mariages précoces / Big Six

Emmanuel Dunil a cinquante ans. Dans ce texte qu’il a rédigé au début de l’année 2018 et publié il y a seulement quelques semaines, il fait une rétrospective de ce par quoi notre monde est passé depuis le temps qu’il est sur Terre. Son regard critique se jette sur l’évolution actuelle de l’humanité, à la fois puissante et petite ; qui cherche des connexions mais aspire à se déconnecter ; qui s’érige des barrières générationnelles s’exprimant sous les codes X, Y, Z… Le blogueur se lance dans une réflexion longue et intéressante, d’où il ressort clairement cette impression d’un monde qui va à vau-l’eau.

2018 : Mise à Jour

 

Le mariage précoce des filles est un fléau endémique dans de nombreuses régions du monde. Ce phénomène est encore très ancré en Afrique, dans les aires urbaines aussi bien que dans les communautés plus rurales. S’opposent deux visions de la chose : la légitimiste, qui soutient la pratique en arguant de son caractère séculaire, et les progressistes qui décrient cette pratique qui pour eux est d’un autre temps. Même Tchakounté Kemayou n’arrive pas à trancher quand il analyse ce phénomène.

Que vaut un mariage avec une mineure ?

 

En Ouganda, on connaît le Big 5, qui représente les cinq principales attractions touristiques du pays : le lion, le léopard, l’éléphant, le buffle et le rhinocéros. Le gouvernement de ce pays d’Afrique de l’est a récemment eu deux idées : d’organiser un concours de beauté pour les femmes rondes, mais aussi de rajouter les femmes (rondes) dans la liste des attractions touristiques du pays. Les classant ainsi dans la même catégorie que les animaux précités. Une faute de goût que Jean-Fraterne Ruyange dénonce vigoureusement.

Les femmes sont désormais l’une des attractions touristiques en Ouganda

 

WhatsApp / Drague / Tchiza

WhatsApp a été un outil de connexion qui, de l’avis de Djifa Nami, a dépassé les capacités de mise en relation de Facebook, d’Instagram et des autres réseaux sociaux. Mais cela ne s’est pas fait sans désagrément : des informations à la véracité ou à l’authenticité douteuses circulent à une vitesse folle sur cette messagerie, appelant à un devoir de discernement chez chacun de ses utilisateurs.

In WhatsApp Veritas ?

 

En Côte d’Ivoire, comme partout ailleurs, les réseaux sociaux ont facilité les interactions humaines dans tous les domaines. Ils ont, au passage, donné du pouvoir aux femmes du pays, qui s’en servent sans aucune limite. La blogueuse Stella Attiogbe a rencontré de jeunes Abidjanaises, qui utilisent les réseaux sociaux pour satisfaire leurs besoins affectifs et pour proclamer leur indépendance sexuelle.

Quand les filles d’Abidjan prennent le pouvoir sur la drague grâce aux réseaux sociaux

 

« Tchiza » (ou tchizambengue) est un terme qui s’est inscrit depuis peu dans le vocabulaire urbain en Afrique francophone. Popularisé par une chanson, il désigne les jeunes femmes qui entretiennent des relations amoureuses avec des hommes mariés. Samantha Tracy a classé ces tchizas par catégories, suivant des critères d’âge, mais aussi d’attentes et de « services » offerts.

Génération Mbappé, Neymar ou Messi : les Tchizas ne se cachent plus.

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueur Camerounais Ecclésiaste Deudjui, qui lit un extrait de son article « Facebook Messenger », publié le 06 février 2015.


Les pépites de Mondoblog : arts divers et cookies

Bonjour,

Dans cette édition de l’infolettre Mondoblog, la technologie tient une place de choix, car elle est aujourd’hui au centre de nos vies. Il est donc important de rappeler certains aspects de son fonctionnement, après avoir fait l’analyse de la perception qu’en ont ses utilisateurs. Il est aussi question d’art : la photographie, la littérature, le théâtre… Et pour finir, une nouvelle bande sonore, un nouveau blogueur à écouter.

Découverte.

 

Focus: la chronique des « marches blanches » au Cameroun

La vie politique camerounaise a connu un tournant important en janvier avec l’interpellation puis le passage aux écrous de Maurice Kamto, le principal opposant au président Paul Biya, qui tient le pays depuis plus de trente-six ans. Cette arrestation, qui intervient dans un contexte post-électoral tendu (le pays a connu une élection présidentielle contestée en octobre 2018) est consécutif à la décision de l’homme politique d’organiser des « marches blanches » afin de contester la légitimité du pouvoir en place. L’une de ces marches qui s’est déroulée à Douala, la deuxième ville du pays, a été violemment réprimée par les forces de l’ordre. Elle a ensuite abouti à l’arrestation de l’opposant et de ses soutiens. La fronde suscitée s’est disséminée au-delà des frontières du pays : les ambassades du Cameroun en France et en Allemagne ont été prises d’assaut et saccagées par des nationaux en colère. Plusieurs autres ont été mises sous surveillance par les autorités de leur pays d’accueil. Le blogueur Tchakounté Kemayou fait la chronique de ces jours mouvementés.

 

Iwaria / Mauritanide / Camus

Iwaria est une banque d’images gratuites créée en 2016 par Aurelle Noutahi et Basile Barrincio. Sa particularité est de mettre à la disposition des internautes des photos d’excellente qualité, consacrées exclusivement à l’Afrique. Hawa Fofana s’est entretenue avec la co-fondatrice de ce beau projet, qui a une vision bien à elle de l’image que doit renvoyer le continent.

Iwaria, un autre regard sur l’Afrique en photo

 

Les Traversées Mauritanides sont un festival littéraire qui se déroule chaque année en Mauritanie. La dernière édition à Nouakchott, la capitale du pays, a connu un invité de marque : Tahar Ben Jelloun, le célèbre poète franco-marocain. L’écrivain a en effet animé une table ronde, moment que Traoré Awa raconte.

Traversée mauritanide 2019: l’écrivain Tahar Ben Jelloun invité d’honneur

 

En février dernier, du 8 au 10, s’est jouée à Beyrouth au Liban la pièce « Les carnets de Camus ». Un spectacle de 1h20 minutes retraçant l’œuvre et la pensée du philosophe. Une représentation mettant l’homme face à ses vérités et à ses contradictions, plongeant dans la complexité de ce personnage qui a marqué la vie littéraire du début du 20ème siècle. Nicole Hamouche en fait une présentation très précise.

Camus face à lui-même

 

Carnaval / France / Sala

Faut-il, dans un contexte d’explosion de l’insécurité métropolitaine, maintenir la tenue d’un événement aussi festif qu’un carnaval, fut-ce le plus important du pays ? Telle est la question qui crée la division sur les réseaux sociaux à Haïti. Le débat a fait rage, entre les tenants du maintien de l’événement populaire qui en pendant quelques jours fait tomber les barrières sociales et les irréductibles militant pour l’annulation. Escarmouches relatées par Ritzamarum Zetrenne.

Haïti : faut-il ne pas organiser le carnaval ?

 

Le Gabonais Barack Nyare Mba observe la France et ses dirigeants. Dirigeants dont il trouve le discours en déphasage avec les actes. Leur parole volontariste, qui se veut toujours favorable aux droits de l’homme et au respect du citoyen, tranche avec les exactions et les agressions dont l’Etat français s’est rendu coupable pendant des décennies sur son propre territoire et surtout en dehors. Le blogueur en vient à se demander si la France est vraiment une démocratie.

LA FRANCE ET SA DÉMOCRATIE A GÉOMÉTRIE VARIABLE

 

Le 21 janvier 2019, un petit avion en partance pour l’Angleterre depuis le nord-ouest de la France disparaissait dans la Manche. Cet appareil avait à son bord le footballeur Argentin Emiliano Sala. Cette nouvelle a plongé le monde du ballon rond dans une profonde tristesse.  Tristesse que le blogueur Camerounais Fabrice Foudaraconte avec ses mots, en la contextualisant avec l’ambiance au FC Nantes, le club de football dans lequel le joueur évoluait jusque là.

Emiliano Sala : une assomption

 

Reprise / Sahel / Cookie / Education

Quinze mois. C’est le temps qui sépare les deux articles les plus récents de Recto Verso, la blogueuse anonyme, qui s’est fait une spécialité d’aborder les problématiques liées à la communauté LGBTQ en Afrique. Il est intéressant de comprendre ce qu’il se passe quand on cesse d’écrire pendant un long moment et la blogueuse (qui a remporté un prix  international en 2015 avec son blog), raconte ce par quoi elle est passée pendant ces quinze mois de silence.

Et si on reprenait le blogging?

 

Ousmane a le sentiment que le « techno-optmisme » est très présent au Niger et dans le Sahel. Beaucoup semblent penser que le numérique fera sortir cette région, qui est l’une des plus pauvres du monde, des difficultés qu’elle connaît. Le blogueur tempère ces ardeurs, en soutenant que le bénéfice de ces technologies vont vers ceux qui les conçoivent et très rarement vers les consommateurs.

Comprendre le paradoxe de la révolution numérique au Sahel

 

Les cookies, on en voit partout. Notamment quand on est un internaute. De manière quasi-systématique, les sites web affichent, au moment où on s’y rend pour la première fois, un encart ou un pop-up précisant leur politique des cookies. Qu’est-ce que c’est ? Comment fonctionnent-ils ? Est-ce qu’ils se mangent, ces cookies ? Lucrèce Gandigbe répond à toutes les questions relatives à la friandise la plus célèbre de l’Internet.

Les cookies, des biscuits peu digestes

 

Avec du contenu conçu avec l’appui des experts ivoiriens de l’éduction, iEduk est une plateforme d’apprentissage interactive basée sur le SMS. La plateforme, lancée en janvier dernier à Abidjan, a pour objectif de proposer aux élèves du CM1 à la Terminale de réviser leurs leçons grâce aux quizz interactifs. Jeff Amann fait un focus sur l’application.

Eneza Education lance iEduk, la première plateforme interactive d’apprentissage par SMS, en Côte d’Ivoire

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueur Haïtien Nelson Deshommes, qui lit un extrait de son article « Télémédecine en Haïti: la technologie au service de la santé », publié le 13 juillet 2012.


Les pépites de Mondoblog : vent de nouveautés

Bonjour,

Si cette infolettre vous parvient le samedi, ce n’est pas suite à un bug ou à une erreur de manipulation. Elle vous sera dorénavant distribuée en entrée de week-end et non plus en début de semaine comme depuis trois ans. L’autre nouveauté est que la lettre se terminera par un billet mis en son, lu par son auteur dans des pastilles sonores dénommées « Mondoblog audio ».

Révolutions, villes et arts sont aussi à la une de cette édition de l’infolettre Mondoblog. 

 

Coup de projecteur : la révolution ne se fera pas en ligne

revolution-numerique-rdc-congo

Comment mener les révolutions à l’ère des réseaux sociaux et de la communication de masse ? Les théoriciens potassent sur le sujet et arrivent bien souvent à des conclusions diverses. Les médias sociaux peuvent être le lieu de cristallisation de toutes les récriminations et de toutes les revendications, mais il est cependant évident qu’elles ne peuvent se limiter à s’y mouvoir, au risque de mourir sans toucher les personnes contre lesquelles elles sont destinées. « Occupy Wall Street » aux USA, le « Mouvement des Indignés » en Espagne ou encore les « Gilets jaunes » en France sont des exemples de mouvements contestataires nés sur la Toile et qui se sont fait entendre en battant le macadam. C’est sur cette ligne que Jean-Fraterne Ruyange se situe, en rappelant aux Congolais que la révolution ne se fera pas à coups de « J’aime » ou de « Stories », mais plutôt en descendant dans la rue.

Lire l’article…

 

Mode afro / Pots cassés / Peinture / Ecriture

Dans les années 90, il était contre-productif de se faire connaître comme un créateur de mode africain. Aujourd’hui, la démocratisation de l’Internet a rebattu les cartes et donne de l’amplitude aux créateurs du continent Noir. Mais il reste encore pour eux des combats à mener et à remporter. Telles sont les conclusions tirées des états généraux de la mode, auxquels Claire Nini a participé et que la blogueuse nous raconte.

L’Afrique c’est chic : décolonisons la mode

 

Roland Le Galic est un artiste qui a entrepris de plonger la main dans la terre glaise, afin de la pétrir, de la mouler et de concevoir une œuvre plutôt éclectique, constituée principalement de pots. Il se réapproprie l’art de l’accident, en exposant des morceaux de terre modelée donnant l’impression d’avoir été brisée. Françoise Ramel raconte l’œuvre peu ordinaire de l’artiste.

Usages détournés, formes intuitives : une histoire de pots cassés

 

C’est une artiste qui observe les civilisations et l’histoire et les met dans un cadre. Que ce soit dans la Rome antique ou l’Europe moderne, elle s’évertue à trouver un trésor caché qu’elle mettra en avant, toute en peinture et en poésie. Cette artiste c’est Milena Pavlovic, que la blogueuse serbe Vojka Milovanovic admire et nous fait découvrir.

La peintre serbe Milena Pavlovic Barilli

 

Le terrible séisme qui a dévasté Haïti en janvier 2010 ne s’est pas effacé des mémoires sur l’île et continue, même neuf années après, à s’inscrire dans les productions littéraires. Wébert Charles a sélectionné dans sa bibliothèque onze titre de onze auteurs différents qui racontent, chacun, une histoire romancée de cet événement qui a lézardé tant les murs que les âmes dans ce pays des Caraïbes.

Les écritures du séisme

 

Doha / New York / Kigali

La Camerounaise Alexandra Tchuileu a découvert la Qatar et surtout sa capitale Doha. Le pays rayonne depuis une deux décennies grâce à la chaîne d’information Al Jazeera, ses édifices ultramodernes, sa compagnie aérienne renommée et ses nombreux investissements dans le domaine sportif. Formalités, us, prises de vue photo… La blogueuse donne quelques conseils utiles pour qui veut visiter ce pays du Golfe Persique.

8 réalités à savoir sur le Qatar

 

A New-York, Tout se fait en grand et tout est cool. La Grosse Pomme fascineCarole. La ville américaine possède son propre argot et des acronymes singuliers parmi lesquelles la blogueuse Mauricienne prend plaisir à faire découvrir à ses lecteurs.

Powered by New York City

 

A Kigali, il pleut sur une colline. Uniquement sur cette colline. Eric Leeuwerck a alors une vue imprenable sur ladite colline, au-dessus de laquelle se dessine deux magnifiques arcs-en-ciel. Dans son esprit, germe une réflexion : cette pluie violente doit sûrement faire le malheur de ceux qui sont en dessous, mais offre un spectacle magnifique à ceux qui la voient de loin. N’est-ce pas ainsi que va la vie, cette succession de situations qui causent à la fois bonheur et malheur ?

Un arc-en-ciel avec un peu de naïveté dans ce monde de brutes

 

Combat / Âge / Vote

« Entendons-nous qu’il n’y a jamais grande chose ni petite chose de réaliser, il y a autre chose à réaliser. » Josette lutte contre les inégalités et s’étonne que la remarque lui est faite de ne pas focaliser son action sur la Guinée, son pays d’origine. Sa réponse est simple : il faut agir partout ou besoin est.

Se battre partout où l’on se trouve !

 

Warda Mouldawa s’agace du fait qu’on lui demande son âge en toute occasion et pour des raisons qui ne sont toujours pas intelligentes. Et au-delà de l’âge, toutes ces questions qui touchent à l’intime et que des personnes n’hésitent pas à poser à d’autres personnes. Elle ne veut plus les entendre.

T’as quel âge ?

 

Le 19 décembre 2018, les Malgaches ont voté pour le compte du second tour de l’élection présidentielle, à l’issue de laquelle Andry Rajoelina a été déclaré vainqueur. Cependant, de nombreuses incohérences ont été relevées dans le résultat de ce vote, notamment entre le premier et le second tour. Rijaniaina les a minutieusement compilées et les analyse dans ce billet explicatif très exhaustif.

Présidentielles malgaches 2018 : l’abc de la fraude électorale en Afrique

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueur Belge Tanguy Wera, qui lit un extrait de son article

« Dans quelques jours, nous accueillons chez nous un migrant en situation irrégulière », publié le 07 novembre 2017.

 


Les pépites de Mondoblog : vérité et relations humaines

Bonjour,

La nouvelle année est arrivée en suscitant de nombreuses interrogations dans l’esprit des Mondoblogueurs, notamment celles relatives à la justesse des propos diffusés par les médias ou les hommes politiques. Mais au-delà de cela, les Gilets jaunes, les flatulences, la bière, le football  et la poésie japonaise ont retenu leur attention.

Kaléidoscope.

Coup de projecteur : l’avènement de la vérité pour bientôt ?

A cette époque qui est celle des « Fake news », des « Deep fakes » ou encore des « faits alternatifs », savoir, dans les discours officiels ou dans les médias de quel côté se situe la vérité est devenu une véritable gageure. Les journalistes sont tous face à un défi : celui de rétablir la vérité des faits, face à la démultiplication des informations souvent fausses sur les réseaux sociaux et par la propagation des discours hors des canaux habituels utilisés par les dirigeants et les hommes politiques (l’exemple le plus évident étant celui du président Américain Donald Trump, qui conspue régulièrement les médias et dont le principal canal de communication est son compte sur Twitter). Malgré la mode actuelle qui est celle de créer une réalité parallèle, Mahmoud Ag a une conviction : de tout méli-mélo, aussi tortueux qu’il soit, finit par jaillir la vérité, qui est immuable et se révèle fatalement. Les contre-vérité actuelles, qu’elles soient fabriquées par les médias puissants ou par un quidam solitaire derrière son ordinateur, finiront tôt ou tard par céder la place à la vérité, la vraie.

 

Médicament / Bluesman / Gilets jaunes / Mourinho

Sur le continent africain, la chaîne d’approvisionnement du médicament connaît souvent son premier couac dans la dernière étape, qui est celle de la mise des produits à la disposition des patients, qui vivent quelquefois loin des centres de distribution. Une réunion du Pacte de Ouagadougou s’est réunie à Dakar en décembre 2018 pour trouver une solution à ce problème et le Mauritanien Cheikh Aidara y a participé.

Des produits de santé au dernier kilomètre, un défi pour les pays du Sahel (la Mauritanie en exemple)

 

Serge Katembera  écouté Bluesman, le deuxième album du rappeur brésilien Baco Exu do Bleues. Un album à contre-courant, puissant et bourré de références historiques et contemporaines liées au Brésil. Nul besoin de dire que le blogueur a aimé cet album, vu le ravissement avec lequel il en parle.

Baco Exu, le blues du Brésil

 

La crise dite des Gilets Jaune secoue la France depuis le mois d’octobre 2018. Ce mouvement de contestation sociale, né dans les zones périurbaines du pays, a depuis gagné ses principales villes. Didier Makal est quelque peu surpris par les scènes de violence, de la part à la fois des policiers et des manifestants. Ces images lui ont rappelé des situations vécues ailleurs…

Les Gilets jaunes français vus du Congo

 

José Mourinho, le fantasque coach portugais, connu tant pour ses résultats dans les stades européens que pour ses sorties médiatiques décoiffantes, a été viré par le club anglais Manchester United. La raison de ce limogeage : absence de résultats. Absence de résultats ? Vraiment ? Fabrice Fouda démonte ce justificatif en se servant de faits parlants.

Manchester United : « L’échec » de Mourinho…

 

Métier / Humain / Bière / Prout

Le numérique foisonne de métiers en tout genre, certains extrêmement pointus et d’autres à la portée de pratiquement tout le monde. D’animateur de force de vente à opérateur de ligne, Matthieu Espaze a listé une série de métiers du numérique ne demandant pas de qualification particulière.

4 métiers du Web accessibles sans diplômes !

 

Nous devons ne pas oublier que la vie a un début et une fin et ce qui importe est ce que nous en faisons. Pour Edem Gbetoglo, la meilleure manière de rendre une vie utile est de la remplir d’amour et s’entourer des autres.

L’importance des relations humaines dans notre vie

 

Dire que le Dakarois Roger Mawulolo a été étonné par l’importance accordée à la bière chez les Camerounais est un euphémisme. De ce qu’il a pu observer lors de son séjour à Douala, si les habitants de cette cité s’accommodent très bien de l’absence souvent régulière d’eau des robinets, ils vivraient très mal une pénurie de bière.

La bière, le liquide le plus précieux au Cameroun

 

Le syndrome du colon irritable. Voilà ce dont souffre la Béninoise Ibitola Allade. Le combat contre ce dysfonctionnement du système digestif est devenu le quotidien de la blogueuse. Une pathologie indisposante s’il en est. Car en plus de l’empêcher de se nourrir, elle provoque des ballonnements et surtout lui fait lâcher des flatulences qui donnent du bonheur à ses voisins.

Le prout, le pouvoir insoupçonné

 

Gare / Haïku

C’est un après-midi d’hiver et Soucaneau Gabriel est assis dans la salle d’attente d’une gare. Quand son attention d’est pas captée par la trotteuse de la grande horloge, il observe le manège immuable des personnes qui s’étreignent chaudement à chaque arrivée de train.

À la gare

 

L’encyclopédie en ligne Wikipédia nous apprend que les haïkus sont des « poèmes extrêmement brefs visant à dire et à célébrer l’évanescence des choses ». Cette pratique littéraire provient du Japon et Jule s’en est appropriée.

Haïku


Les pépites de Mondoblog : morceaux choisis de 2018

En 2018, un total de 2828 billets ont été publiés sur Mondoblog. Bon nombre d’entre eux, n’ont pu trouver une place au sein de cette infolettre au courant de l’année. Pour cette première édition de 2019, nous vous proposons de jeter un regard rétrospectif avec une sélection de 12 articles n’ayant pas figuré dans l’infolettre l’année dernière.

NB: chacun des 12 mois de l’année est représenté par un article. Les articles sont classés dans l’ordre chronologique, selon leur date de publication.

 

Au revoir / Immigration / Empreinte / Danger

« L’ambiance dans la voiture est vraiment positive même si nous sentons que la fin est proche. Musique à fond, nous avalons les derniers 270 kilomètres sans nous en rendre compte. Durant le trajet, nous discutons un peu de la suite de nos aventures. »

Fabien Aussie, Perth (Australie).

Une page se tourne

 

« L’immigration clandestine ne sera plus qu’un souvenir quand les dirigeants des pays Africains comprendront l’importance de développer l’Afrique. Ce développement ne sera jamais une réalité si nous passons notre temps à penser à l’aide extérieure et à exporter nos richesses au lieu de les transformer sur place. Il ne sera jamais une réalité si nous ne prenons pas nos responsabilités en imposant des partenariats profitables à l’Afrique. »

Issouf Koné, Bamako (Mali).

Immigration clandestine : l’Afrique doit contrôler ses ressources et les transformer sur place

 

« Il y aura de plus en plus de produits et de services dont la qualité et l’efficacité dépendront des données que produiront les internautes. Évidemment, la quantité de ces données ou empreintes numériques sera différente suivant l’ethnie, le pays ou le continent. Cela, tout simplement parce que la répartition de l’accès à internet et aux TIC reste assez inéquitable à l’échelle planétaire.« 

Ousmane, Niamey (Niger).

L’ empreinte numérique des pays pauvres

 

« Il fut une époque où j’estimais que c’était aux politiciens de venir vers moi pour me parler de leurs programmes, ambitions et réalisations politiques. J’avais tort. L’information c’est le pouvoir. Et quand on n’est pas informé on est impuissant car on ne peut pas vraiment réagir de façon objective et judicieuse à certaines situations – par exemple au moment de choisir le prochain président de la République. »

Fotso Fonkam, Mbalmayo (Cameroun).

Comment faire de la politique sans se mettre en « danger »

 

Émojis / Foot / Triolisme / Festival

« Le défi dont parle O’Plérou : publier chaque jour un émoji africain pendant 365 jours (soit 1 an). Débuté le 1er janvier 2018, ce défi porte désormais le nom de Zouzoukwa. À chaque semaine est associée une thématique : nourriture, architecture, monuments, tenues traditionnelles, masques, expressions, véhicules, instruments de musique, coiffures, objets… »

Clara Delcroix, Vilnius (Lituanie).

Zouzoukwa, les émojis africains d’O’Plérou Grebet

 

« L’équipe russe a été fondée dans l’Empire russe en 1912. Et depuis cela on n’a jamais gagné la Coupe du monde. En 1960, l’équipe de l’URSS a gagné le championnat d’Europe, puis on a eu quelques tentatives aux finales en 1964, 1972 et 1988. Mais l’équipe de Russie moderne n’a jamais été connue pour ses résultats. Cependant la culture des supporteurs est bien plus avancée que les victoires de l’équipe. Les Russes n’aiment pas perdre. »

Kristina Berkut, Paris (France).

En Russie, tout le monde sait jouer au foot, sauf l’équipe nationale de foot

 

« Ce soir-là, j’ai retrouvé Nick chez lui, excité au plus haut point, et au moment de se faire la bise, celui-ci a laissé sa main glisser sur mon sein gauche. Il n’en a fallu pas plus pour m’allumer complètement. Mon petit bouton à l’intérieur de la jambe palpitait déjà et j’ai bu d’un trait le verre qu’il m’avait offert… »

Fedna David, Port-au-Prince (Haïti).

Éjectée d’un plan à trois

 

Le festival accueille des artistes de tous les horizons et cette aventure assure le nom du festival Bayimba sur la scène musicale de l’Ouganda et du monde.[…] J’étais parmi les premiers à débarquer sur l’île Lukunlu pour le festival Bayimba, laissez-moi vous emmener dans la cuisine interne des équipes qui préparent le site pour accueillir les festivaliers !

Jean Fraterne Ruyange, Goma (République Démocratique du Congo).

Bahimba festival, l’ile Lunkulu métamorphosée

 

Dépression / Tabous / Transports / Gendarme

« D’aucuns pensent même que quand vous en parlez c’est pour vous vanter ou vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas. Comme si la dépression était un luxe que les Africains ne pourraient s’offrir. Si vous avez le temps d’être déprimé c’est que vous n’êtes pas assez occupé dans la journée. »

Fatim Touré, Ouagadougou (Burkina Faso).

Afrique et dépression : pourquoi tant de rejet ?

 

« Dans la culture malgache, il existe de nombreux types de « fady » (tabous). Les transgresser signifie injurier les « Razana » (ancêtres divinisés). C’est donc courir le risque de voir un malheur s’abattre sur soi ou sur sa famille. Et même si la plupart de ces « fady » n’ont aucune explication scientifique et rationnelle, ils ont bien traversé les époques et sont toujours d’actualité. »

Fenosoa Sergia, Antananarivo (Madagascar).

Les tabous liés à la grossesse à Madagascar

 

« Si tu as cliqué sur cet article pour découvrir mes expériences enrageantes vécues en tant que femme dans les transports en commun, tu vas être déçu – ce n’est pas le sujet de l’article – et puis, tu peux regarder le film Les femmes du bus 678, ça te donnera une idée du fléau. Ce que je te propose ici, ce sont mes astuces pour te montrer qu’on peut être une femme au Caire et prendre les transports en commun. »

Limoune, Le Caire (Egypte).

Égypte : transports en commun au féminin

 

« C’est un vieil axiome français. Vieux certes; mais toujours d’actualité. En Afrique comme sous d’autres cieux, le paradoxe frappe l’imaginaire collectif : on a peur de la personne qui est censée nous protéger. »

Eteh Komla Adzimahe, Lomé (Togo).

La Peur du Gendarme est le Commencement de la Sagesse

 

A bientôt !


Les pépites de Mondoblog : chronique du chez soi

Bonjour à toutes et à tous,

L’appartenance à un lieu, la question de l’ancrage. Dans un monde où tout va très vite, où les gens bougent tout le temps, la question de l’origine devient à la fois cruciale et sans réelle importance. C’est le dilemme. Quand on bouge, il faut intégrer les changements possibles. Comme les codes de la communication, qui ne sont pas forcément les mêmes lorsqu’on change de pays. Découverte !

 

Coup de projecteur: Affaire Khashoggi : nécessité d’un bureau des Nations Unies sur la liberté d’expression

En octobre 2018, Jamal Khashoggi faisait une brutale irruption dans l’actualité. Ce journaliste Saoudien, venu au consulat de son pays à Istanbul pour des formalités, n’en était plus jamais ressorti. Après plusieurs jours de tollé et de dénégations des autorités saoudiennes, il s’est avéré que le journaliste avait été assassiné dans l’enceinte diplomatique. A l’aune de cette affaire, le politologue Isidore Kwandja, dans un billet très détaillé, explique les raisons pour lesquelles selon lui il devrait être créé au sein des Nations Unies un bureau pour la liberté d’expression, dont le rôle serait de renforcer la sécurité des journalistes. Il en fait même un enjeu de démocratie. Il milite ardemment pour que la communauté internationale arrête de se limiter à condamner les violations faites aux droits des journalistes et mener des actions concrètes, qui pourraient être matérialisées par la création de ce bureau.

 

Chez soi / Forêt / Douala / Hospitalité

Où est-on chez soi ? Pour beaucoup, c’est la demeure dans laquelle on vit, la ville ou alors le pays dont on est originaire. Pour d’autres, cependant, on peut être chez soi où qu’on soit, du moment où on est accueilli avec des égards. Cette réalité, la dernière, a été celle qu’a découverte Leyla Crescente alors qu’elle fut obligée de déménager en une nuit.

Chez moi ? c’est…

 

C’est une étendue verte vaste de près de 3500 hectares qui trône en plein cœur d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire : la forêt du Banco. Cette forêt abrite plus de 800 espèces de végétaux tropicaux. C’est dans cet écrin de verdure devenu le tout premier parc national du pays qu’une randonnée gourmande a été organisée. Jeff Amann explique le concept.

Randonnée gourmande dans la forêt du Banco

 

Le Dakarois Roger Mawulolo a récemment séjourné à Douala, au Cameroun. Une ville qu’il a entrepris de raconter et de décrire. Il décrit son aéroport international, ses mototaxis et des règles de circulation tout à fait particulières. Il raconte une ville vivante mais quelque peu désordonnée.

Bienvenue à Douala

 

Kwassi Logos s’est retrouvé dans une petite bourgade du centre du Togo. Logé dans une villa, belle, mais surtout vide de tout. Surtout de nourriture. Ses compères et lui se sont jetés dans la rue, afin de trouver de la pitance et leur chemin les a menés vers cette femme, qui ne les connaissait pas mais qui leur a concocté un délicieux repas.

L’hospitalité légendaire d’Afrique n’est pas un mythe

 

Tinder / Tchad / Numérique

Quel est le lien entre un rhinocéros volant aux ailes de papillon et Tinder, la célèbre application numérique de rencontres. Apparemment aucun. Eric Leeuwerck aurait de toutes les manières eu du mal à expliquer la relation entre ces deux entités. Mais dans son histoire personnelle, cette corrélation existe bel et bien. Et là réside tout son intérêt…

Tinder, pour les cas désespérés

 

Le Tchad est-il doté de suffisamment de capacités techniques et infrastructurelles pour se prévaloir être doté d’une culture numérique ? Annadjib Ramadane en doute fortement. Le blogueur estime que son pays, où le taux de pénétration de l’Internet est de 5%, la culture du numérique est d’abord celle du petit nombre.

Les 7 enjeux d’une culture numérique forte au Tchad

 

Le Tchad a la réputation d’être le pays qui a le coût d’accès à Internet parmi les plus élevés au monde. Pour Djarma Acheikh, parmi les responsables de cet état de fait se retrouvent en bonne place les opérateurs de téléphonie mobile, qui profitent des faibles connaissances techniques des Tchadiens pour s’enrichir.

TCHAD: Airtel et tigo pillent les tchadiens

 

Panafricaines / Salutations / Célibat

« Les Panafricaines » est le nom donné à un réseau de femmes journalistes africaines qui se sont réunies à Casablanca au Maroc en octobre dernier. Cette rencontre a réuni près de 200 journalistes venues de 54 pays d’Afrique. L’une de ses conclusions a été la création de d’un environnement juridique sûr pour les femmes exerçant le métier. Le compte-rendu de Raïssa Yao.

Les panafricaines institutionnalisent leur réseau

 

Les codes dans la communication corporelle varient en fonction des pays. Et la bise fait partie de ses éléments les plus disputés : elle n’est pas d’usage dans de de nombreux pays. C’est quelque peu désarçonnée que la Française Clara Delcroix en fait l’expérience depuis qu’elle vit en Lituanie.

Comment se saluer à l’étranger ? Sans la bise, c’est étrange…

 

Passé un certain âge, le célibat devient une sorte de fardeau à porter. Fardeau imposé non pas par ses propres attentes ou aspirations, mais par celles de la société. Et comparativement aux hommes, les femmes célibataires subissent le plus cette pression sociale. Eh bien, pour Bintou Touré, les célibataires doivent assumer leur statut ! Dans le même temps, la société doit respecter les choix des jeunes gens en évitant d’instiller l’embarras dans leur esprit.

Célibataire : pourquoi le suis-je encore ?

 

A bientôt !


Les pépites de Mondoblog : Madagascar à la une

Bonjour à toutes et à tous,

Madagascar occupe une bonne place dans cette édition de l’infolettre Mondoblog, ceci grâce à ses agglomérations aux antipodes les unes des autres. D’autres villes du continent africain ont attiré l’oeil et l’intérêt des blogueurs pendant les semaines écoulées. Les autres sujets ayant retenu leur attention est l’éducation et, malheureusement, les agressions sexuelles. 

 

Coup de projecteur : bidonvilles et propagande

C’est une réalité qu’on peut observer dans la plupart des villes du monde et bien évidemment, Antananarivo n’y échappe pas : celle des bidonvilles. La capitale de Madagascar (qui, on le rappelle, est l’un des pays les plus pauvres du monde), abrite en son coeur le quartier de La Réunion Kely, un large bidonville dans lequel survivent des milliers de personnes. Fenosoa Sergia est partie dans ce dans ce quartier, dans le but de le décrire et de raconter la vie de ses habitants, leurs espoirs, leurs rêves, leurs difficultés, leur quotidien. Ce lieu insalubre, pauvre et à priori sans grand intérêt est pourtant pris d’assaut par les hommes politiques lors des périodes électorales, espérant corrompre ces personnes démunies et résignées avec des discours souvent trompeurs et quelques cadeaux, dans le but d’obtenir leurs voix.

bidonville-La-Reunion-Kely-Antananarivo-madagascar-pauvrete

 

Aberomana / Foulpointe / Koudougou / Agdal

C’est dans un endroit où le temps semble s’être arrêté depuis plusieurs décennies que Lalah Ariniaina est arrivée l’année dernière : le village d’Amberomena. Elle a été heurtée par les conditions de vie de ses habitants. Mais elle a réalisé que malgré tout, ces personnes étaient heureuses de la manière dont elles vivent, même si, de son point de vue, ils sont dans le dénuement.

Amberomena, un village malgache figé dans le temps

 

C’est une lecture étrange. Adrien attaque de bien mauvaise façon la description de Foulpointe, une ville située à quelques encablures de la ville portuaire de Toamasina. Le semble nourrir beaucoup de griefs à l’encontre de ce coin de Madagascar. Cela cache en réalité une affection certaine pour cette petite bourgade balnéaire. Où il aime s’évader. Qu’il invite à découvrir.

« Foulpointe »: 50, long, kilomètres vers la plage

 

Koudougou est une ville burkinabè qui possède une grande histoire et qui recèle de nombreuses richesses. Comme par exemple le Dolo, la bière de mil traditionnelle, devenue une sorte de boisson nationale. Un breuvage qui  réussit à battre en brèche les autres bières, même importées, nous dit Maxime Compaoré.

Koudougou : sa bière locale aussi

 

Les maisons peintes en blanc, les taxis bleus, un quartier chic aux rues larges, le traditionnel couscous du vendredi, le tramway… C’est officiel : Hippolyte Batumbla est bel et bien à Agdal, le quartier cossu de Rabat, la capitale du Maroc. Et il n’en tarit pas d’éloges.

Agdal, le petit paradis du Maroc

 

Technologie / Culture / Pédagogie

On ne le sait pas forcément, mais dans les années 1970 le codage informatique était dévolu aux femmes. Ce travail était alors considéré comme peu prestigieux. Dans cet article fourni, Arlette Desireexplique que l’informatique, domaine devenu sexy, ne l’a pas été pour les femmes. Et ne l’est toujours pas, d’ailleurs.

La technologie est-elle suffisamment sexy pour les femmes ?

 

La seule présence de la culture dans les systèmes éducatif haïtien est la littérature. Pourtant, la culture, ce n’est pas que cela. Le blogueur Garens Jean-Louis milite pour que dans les écoles de son pays présentent chaque élément du patrimoine culturel.

Pour l’éducation culturelle et artistique dans nos écoles

 

C’est une série de dessins humoristiques qui inversent le rapport maitre-élève. Notamment sur la question des devoirs. Celles et ceux qui ont déjà fait l’école ont expérimenté les conséquences d’un devoir non faits. Sauf que, relève Hippolyte Kitambala, les profs ont eux aussi des devoirs et qu’ils ne font pas toujours…

La « Prof…. crastination », une insolite pédagogique pour sourire ?

Attouchements / Inceste

C’est une histoire malheureusement devenue banale. L’histoire des attouchements sexuels perpétrés sur des mineures. L’horreur dans l’horreur étant que ces actes sont l’œuvre de proches. De très proches. Des membres de la famille. Ici, il s’agit d’un oncle, qui a sévi sur deux sœurs, sur ses nièces. Une histoire racontée tout en pudeur par Omaw Buame.

Jeunes, seules et agressées

 

Mariette Tchamda est tourmentée. Ce depuis qu’elle a été mise au courant d’un cas d’inceste dans son voisinage. Une histoire dans laquelle se trouve impliquée une mineure. Des questions taraudent la blogueuse. Elle se demande comment protéger les femmes et les filles victimes de ces agressions.

Le loup était dans la bergerie (Une histoire d’inceste)


Les pépites de Mondoblog : engagement et amitié

Bonjour à toutes et à tous,

Le médecin Congolais Denis Mukwege, « l’homme qui répare les femmes » a reçu le Prix Nobel de la paix pour son travail auprès des femmes victimes de violences en RDC. Cette information donne le ton de cette infolettre, dans laquelle, on le verra, l’investissement, le don de soi, le sacrifice, l’amitié et la solidarité ont fait loi.

Maison connectée / Engagement / Prix Nobel

C’est un tiers-lieu éducatif imaginé il y a plus d’une dizaine d’années par un groupe de jeunes acteurs de la société civile ivoirienne et internationale. Après moult péripéties, le projet est sorti de terre : la Maison Connectée des Savoirs de Grand-Lahou. Elle permettra aux jeunes de cette ville de l’ouest de la Côte d’Ivoire de ne pas être en marge de l’alphabétisation numérique. Un article de Jean Christ Koffi.

Quand connaître devient un devoir, il donne la Maison Connectée des Savoirs (MCDS) de Grand-Lahou

 

Les réseaux sociaux sont bien souvent associés au tintamarre et au bavardage inutile. Mais il arrive qu’ils soient la rampe de lancement de mouvements solidaires. C’est ainsi que deux collectifs, qui se sont créés sur Facebook, ont fait des dons dans des orphelinats camerounais. Un moment mémorable, raconté par Tchakounté Kemayou.

Sur internet, les Camerounais s’engagent pour la scolarisation des enfants vulnérables

 

Le 05 octobre 2018, le docteur Congolais Denis Mukwege s’est vu attribuer le Prix Nobel de la Paix. Pour Chantal Faida, cet événement doit permettre à la communauté internationale de tourner le regard vers la RDC, un pays qui n’a pratiquement jamais connu la paix depuis deux décennies…

L’essence d’un Prix Nobel de la paix en RDC

 

Ecureuil / Saut / Avant

Les autorités du football béninois ont récemment pris la décision de changer le nom de leur équipe nationale, qui jusqu’à lors porte un nom peu farouche : « Les Écureuils ». Solo Niaré s’interroge sur la bête qui sera choisie pour représenter le pays, compte tenu du fait que les autres pays africains se sont déjà largement servis.

Bénin : c’est le nom de la bête qui fait l’équipe nationale de football

 

On parle des exercices physiques, mais on parle rarement du saut à la corde, qui permet pourtant de brûler deux cents calories en seulement trente minutes d’activité. C’est sans aucune peine que Hashim Hounkpatin nous le recommande.

Sautez ! Vous ne calerez pas en l’air !

 

Il arrive des moments où on a des coups de pompe, où on est fatigué, où on ne sait plus vraiment où aller. Parce qu’on a perdu un emploi, un être aimé, ou un bien chéri. Que faire ? Abandonner ? Laisser tomber ? Ou alors continuer à se battre, essayer de passer au-dessus de ses difficultés ? Stella Attiogbe a choisi son camp.

La nécessité d’aller de l’avant

 

Photogénique / Amitié / Confession / Machine

Dans les années 1970, Hamidou Ballo était un jeune et fringant Bamakois qui faisait le bonheur de ces dames et suscitait le courroux des hommes. Il faut dire qu’il était un très bel homme, couru par les photographes et le milieu du cinéma. Moussa Diallo est parti à la rencontre de celui qui est aujourd’hui devenu un patriarche et qui lui a ouvert le livre de ses souvenirs.

Hamidou Ballo : un mélomane des temps anciens

 

C’est un hommage. Un hommage à ce lien unique et fort qui lie Céline Dagenà 6 autres jeunes femmes rencontrées il y a un an à la frontière du Sud-Soudan et aujourd’hui disséminées sur trois continents. Ce petit groupe de femmes qui se racontent via WhatsApp joies, réussites, peines, espoirs, astuces et commérages.

Il était une fois l’Amitié

 

Mamadou Coulibaly est arrivé à Alexandrie il y a peu. Il traîne avec lui un spleen qui met ses idées en pagaille.  C’est vrai qu’il est là pour ses études, après avoir presque tout abandonné. Ce soir, il n’est pas bien. Pas serein. C’est la bataille dans sa tête. Il espère se retrouver dans la lecture…

Confession nocturne

 

La machine à laver. Un objet, cher à l’achat, à l’utilisation, à l’entretien, peu pratique et si peu flexible. Pourtant, nous estimons en avoir besoin. Parce que nos vêtements doivent être propres. Adrien Coronfustige cet appareil et explique qu’il y a toujours un moyen de se passer de son encombrement.

La machine à laver, ennemi de la flexibilité

 

A bientôt


Les pépites de Mondoblog : des amours alchimiques

Bonjour à toutes et à tous,

L’amour a ruisselé par tous les interstices pendant ces dernières semaines sur la plateforme Mondoblog. Il s’est montré à la fois alchimique, palpitant, battant, prometteur, parlant et poétique. Mais il a par ailleurs aussi été question de femmes fortes et volontaires, d’art et de générosité. Lectures.

Coup de projecteur: 300 articles publiés, ce que j’ai appris sur moi et ma plume

Ça y est ! Aurore Mondah a publié son 300ème article ! L’occastion idoine pour la blogueuse de revenir sur cette passion presque dévorante pour l’écriture et les motivations qui l’ont menée à coucher sur papier à peu près cent mille mots, le tout pendant quatre mille cinq cents heures, selon ses propres calculs. Quels sont ses moteurs ? Tout d’abord, le travail. Un travail qui lui permet d’écrire aujourd’hui beaucoup plus facilement qu’à ses débuts. Ensuite, viennent ses émotions, qui donnent de l’authenticité à ses textes. Enfin, arrive la discipline, que la blogueuse n’estime pas encore suffisamment intégré. Mais elle y travaille. En définitive, elle reste lucide et pense qu’elle a encore énormément à apprendre. Et est convaincue qu’elle continuera à écrire, ce qui lui permettra de rester en connexion avec elle-même.

 

Alchimie / Amour / Déclaration / Poème

Ils étaient tous les deux allongés dans un lit, profitant du calme d’une nuit pluvieuse, se remémorant tout doucement leurs souvenirs, quand elle posa la question. « M’aimeras-tu toujours, quand mon corps me trahira ? ». Il poussa un soupir, se leva et se rendit sur le balcon. Elle le regardait, attendant sa réponse. Une réponse que Ba Samba Samake rendit belle, magnifique.

M’aimeras-tu toujours ? – L’alchimie d’une réponse

 

Jihane Chahwane a reçu une nouvelle lettre. Celle d’un médecin tombé éperdument amoureux de l’une de ses patientes. Un amour impossible, entravé qu’il est par l’éthique professionnelle. Alors, l’homme, trop respectueux de cette femme trop respectueuse vis-à-vis d’elle-même, vit cet amour grandissant en silence, dans une frustration qu’on n’a aucune peine à imaginer.

Mon stéthoscope battait pour elle

 

« Raconte-moi tes sourires, Quand tu ne t’expliques plus rien, Quand le mystère s’étire, En volumes aériens, Quand le son cristallin, Tintinnabule jasmin, Et le blanc s’ingénue, En nuances inconnues, Dis-le moi, dis, dis-le, Que tu aimes, Que tu aimes, Dis-le moi, dis, dis-le, Que tu m’aimes. » La Réunionnaise Isabelle Kichenin, toute en vers.

https://marcelle.mondoblog.org/2018/09/21/dis-le-moi-poeme/

 

« Tout commence par une plume tenue d’une main forte comme l’épée d’un soldat. Oui, tout commence par de forces nouvelles nées de la contemplation, la révolte, le beau, l’infini. » Tels sont les premiers moments, ceux pendant lesquels la prose poétique éclate et arrive à la vie. Prémisses racontées par le poète Albert Kamdem.

La naissance du poème.

 

Cynisme / Ecole / Bondage

Warda Mouldawa est d’un naturel cynique. Et pour alimenter ce cynisme et surtout pour se prouver qu’elle a raison de l’être, elle s’est inscrite dans un groupe sur Facebook, qui promeut le réemploi et la mutualisation des biens particuliers, plutôt que l’achat neuf. Et elle en a été quelque peu surprise…

L’homme est-il bon et généreux ?

 

La rentrée scolaire, c’était il y a un bon mois déjà. Pour l’occasion, la Camerounaise Mireille Chandeup a sorti des placards un texte vieux d’une année, dans lequel elle raconte l’ambiance particulière du premier jour d’école, entre stress, appréhensions de l’enfant, oublis et ravissement de retrouver les camarades.

Rentrée scolaire : je refais le chemin de l’école avec le même plaisir

 

On pourrait facilement l’assimiler au bondage. Avec toutes les représentations érotiques qu’il peut véhiculer. Mais il s’agit d’un véritable art, multiséculaire qui plus est, très présent au Japon. Nous parlons ici du kinbaku. Marie nous le fait découvrir.

À la découverte du kinbaku, l’art du cordage japonais

 

Femmes / Travail / Musique

Soham El Wardini est devenue le 29 septembre dernier la première femme à être élue maire à Dakar. Elle a reçu les faveurs du conseil municipal de la ville, elle qui était pour l’occasion confrontée à deux autres candidats, des hommes. Joe Marone brosse l’histoire de cette femme devenue singulière.

Dakar:Une femme aux commandes de la mairie

 

« Maman Jolie » fait partie de ces femmes qui n’ont pas peur de faire des tâches habituellement dévolues aux hommes. Célestine, de son prénom, est devenue une experte dans la fabrication des briques à Guéyédé, un village de l’ouest de la Côte d’Ivoire. Pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, elle s’occupe aussi d’une plantation de cacao mesurant une dizaine d’hectares. Lejudik a rencontré cette force de la nature.

Jolie, la femme capable

 

Il y a 6 ans, se terminait une guerre civile qui a ensanglanté dix années durant la Côte d’Ivoire. Au moment de commémorer le début de cette crise, Armel a composé une liste d’écoute, qui revient sur les musiques par lesquelles les chanteurs du pays appelaient à une prise de conscience et la restauration de la paix.

https://ayidjrinkaaba.mondoblog.org/playlist-dimanche-1/

 

A bientôt!


Les pépites de Mondoblog : un Rolex pas comme les autres

Bonjour à toutes et à tous,

Le Rolex a un festival qui lui est dédié en Ouganda. Une découverte surprenante à plus d’un titre. D’autres découvertes jalonnent les dernières semaines chez les Mondoblogueurs: une belle île, une vie chère, ou alors la découverte des traits physiques d’une correspondante longtemps restée virtuelle… 

Coup de projecteur: les bonnes notes inutiles

La réussite académique garantit-elle de réussir plus tard professionnellement et socialement ? Une question qui mérite d’être posée et qui se rapproche de la problématique de la valeur du mérite. Une méritocratie qui semble bien avoir pris la poudre d’escampette dans de nombreux pays, notamment en Guinée. Parce qu’on a beau avoir été le meilleur de sa classe, avoir obtenu les meilleures notes possibles, si on n’a pas les relations qu’il faut, on se dirige tout droit vers le chômage. Mamadou Mouslim Diallo relève ce qu’il appelle une bizarrerie, d’un système qui encourage les jeunes à se former, à se diplômer, pour qu’ils se retrouvent bloqués aux portes du monde de l’emploi. Ce qui, de l’avis du blogueur, justifie pour beaucoup les départs vers l’eldorado occidental.

 

Nosy Be / Suisse / Rolex

Pendant de nombreuses années, l’île de Nosy Be était réservée aux touristes étrangers et à la classe aisée malgache. Mais depuis peu, une multiplication d’offres promotionnelles permettent aux Malgaches les moins nantis de visiter l’île la plus célèbre de Madagascar. Et probablement la plus belle aussi. Fenosoa Sergia est allée à sa découverte.

Mon premier voyage à Nosy Be

 

Pierre Enguialle s’est rendu en Suisse, pour visiter Saas Fee, un magnifique village niché dans le canton nommé Valais. Il s’est surpris à prononcer une phrase un peu étrange : « C’est vraiment pas cher, Paris ». Et lui de comprendre les raisonnements peu compréhensibles des nationaux vivant en Suisse, l’un des pays au monde ayant le coût de la vie le plus élevé…

Chère Suisse…

 

Le Rolex a une particularité : on en trouve à tous les coins de rue de Kampala, en Ouganda. On comprend rapidement qu’il est très prisé des habitants de la métropole. Au point où ce mets goûteux a réussi à avoir un festival entièrement à lui consacré. Et non, il ne s’agit évidemment pas de la montre.

Le festival du Rolex et la gastronomie engagés en Ouganda

 

Intempéries / Insécurité / Pollution

La saison des pluies n’a pas été de tout repos à Ndjaména, la capitale du Tchad. Le quartier de N’Gabo, dans le huitième arrondissement de la ville, a été sévèrement touché. Annadjib Ramadane raconte un lendemain d’orage, entre inondations, déplacements en charrette et interrogations au sujet de l’inaction des autorités municipales.

En bref, notre quartier est innondé

 

Santana Fabio habite dans la ville de Natal, au Brésil. Une cité qui, comme beaucoup d’autres dans le monde, souffre d’une insécurité endémique. Etat de fait qui a poussé quelques amis Africains du blogueur à lui dire qu’il n’y a pas de voleurs en Afrique. Un peu surpris par cette affirmation, il a mené son enquête.

Les voleurs: Ça n’existe qu’au Brésil?

 

Cinq pays d’Asie (Chine, Indonésie, Philippines, Thaïlande et Vietnam) produiraient ensemble 60% des déchets plastiques dans le monde. Et de l’avis d’Adrien Coron, il n’y a pas beaucoup d’espoir, car les populations de cette partie du monde ne semblent pas avoir pris conscience des dégâts que le plastique cause à l’environnement.

En Asie, le plastique c’est fantastique !

 

 

Potions / Libertés / Virtuel

Le docteur Abdoulaye Diop est formel : les femmes en phase de travail doivent éviter de consommer les infusions de fleur de Jéricho ou toute autre potion censée faciliter l’accouchement. Ces décoctions ont pour conséquence d’augmenter la fréquence des contractions, qui mettent en péril la vie de l’enfant à venir.

Décoction pour femme en travail : non à la rose de Jéricho !

 

Le gouvernement du Bénin a pris une décision qui en a surpris plus d’un en août dernier : celle d’appliquer une taxe de 5 F CFA (presque un centime d’euro) sur chaque mégaoctet utilisé pour les réseaux sociaux. Maurice Thantan explique pourquoi il considère cette décision comme une atteinte à la liberté d’expression.

Bénin : colère et mécontentement sur Internet face à un décret liberticide du gouvernement

 

Pendant cinq ans, Mamadou Mazid a correspondu virtuellement avec une jeune femme. De longues années durant, ils ont échangé sur leur quotidien, leurs problèmes, leur joies, leurs peines. Le blogueur fait un récit intéressant de l’évolution d’une relation en ligne s’étalant sur le long cours, jusqu’au moment fatidique de la rencontre.

De 5 ans dans le virtuel à 5 minutes dans le réel, enfin une autre histoire