Les blogueurs et blogueuses de la plateforme Mondoblog

Mondoblog regroupe près de 1.000 blogueuses et blogueurs francophones dispersés sur les cinq continents.

avatar for François BoudaFrançois Bouda

Administrateur culturel de formation, passionné des arts, amoureux de l'anglais, je m'essaie depuis quelques années à l'écriture.

J'ai travaillé dans le milieu de la danse contemporaine (compagnie Auguste-Bienvenue et Centre de Développement Chorégraphique la Termitière (CDC) de Ouagadougou, avant d'occuper le poste d'Assistant de projets de la communication et de l'action culturelle au sein de la Représentation permanente de l'OIF auprès des Nations Unies à New York.

avatar for mandanyemandanye

Pourquoi faire pareil quand on peut faire différent ?

avatar for lafriqueauvertlafriqueauvert

Sous la plume d'un "reporter-citoyen du monde". En tant que citoyen, je suis curieux et je désire prendre des nouvelles du monde. En tant que reporter, j'aime transmettre ce que je sais et donner des nouvelles du monde. J'aimerais parvenir à synthétiser ces deux facettes, qui conjuguées dessinent les contours du passeur d'histoires, du conteur, du quêteur de vérités (toujours plurielles). Simple intermédiaire, simple médiateur, j'aime informer à partir de ce que je vois et ressens sur le terrain. J'essaie de décrire les faits le plus fidèlement possible, et je n'hésite pas à dénoncer les manipulations et les détournements dont l'information (qui sur le temps long accouchera de l'Histoire) est victime en permanence. Surtout en temps de conflits, lorsque les enjeux économiques et géostratégiques enflent à la mesure des appétits des industriels et des vendeurs d'armes.
Avec le temps, les porteurs de missives disparaissent, mais les messages restent, fût-ce sur la toile éphémère du web. Simples anonymes, nous empruntons des pseudonymes pour écrire sur le monde. Nous laissons une seconde vagabonder nos rimes au-dessus de l'abîme, pour le plaisir que s'y fécondent des pensées sublimes ou immondes. Le temps d'un article, d'une image, d'une rencontre, d'un regard, d'un sourire, c'est selon.

Mon rapport à l'Afrique francophone ? Passionné et nomade, comme tous les amours à distance. La porte d'entrée ? La méditerranée, de naissance. Marseille comme port d'attache, comme tout marin j'y reviens mais j'en repars toujours. Premier cap l'Algérie, où mes arrières-grands parents espagnols émigrèrent pour trouver une vie meilleure. Tiens tiens, l'exil à toutes les sauces. Au Niger, enfant, la découverte du désert, prélude de bourlingages sahariens (Mauritanie, Mali, Algérie, Tunisie) suivis d'autres pérégrinations, toujours en Afrique de l'Ouest (Sénégal, Guinée, Cap-Vert). Aujourd'hui, je pars au pays des hommes intègres, au Burkina Faso, où le pan-africanisme socialiste a été tué dans l’œuf en 1987 lors de l'assassinat de Thomas Sankara. Coup du sort, il m'a été confié d'y poursuivre l’œuvre d'un énergique bonhomme, que Sankara peu avant sa mort avait chargé de développer le modèle agro-écologique sur tout le territoire burkinabé. L'héritage se transmet, les combats se recyclent, l'histoire continue. Attendez-moi, j'arrive.

avatar for CélineCéline

De la naissance à l'âge "adulte" en passant par l'adolescence, la planète a toujours été un petit mouchoir. Des parents nés en Afrique, des premiers émois vécus en Amérique Latine, des études "internationales" et puis un travail qui m'emmènent aux quatre coins du globe. Mais le retour est toujours le même: La Belgique. Avec ses bières, ses guerres intestines et sa pluie, ce sera toujours chez moi.

avatar for Mohamed SNEIBAMohamed SNEIBA

Chroniqueur politique à L'Authentique Quotidien.
Maîtrise en Lettres Modernes Françaises, ENS de Nouakchott.
Certificats en "Journalisme d'Investigation" et "Journalisme économique et des affaires" - Institut de la Banque mondiale.

avatar for Facely KonatéFacely Konaté

Journaliste | Blogueur | Manager Médias | Com’

avatar for maplumemaplume

Je suis originaire du Togo, petit mais charmant pays de l'Afrique de l'Ouest. J’ai une maîtrise en sociologie à l'Université de Lomé et me consacre depuis plus une décennie au monde associatif. Cela ne me coupe pas pour autant de ma passion, l’écriture. Je rêvais enfant déjà de devenir journaliste tant la profession semblait répondre à mes aspirations profondes : métier noble, de contact et enfin faiseur d’opinion. Ce rêve sera brisé parce que mes parents n’avaient pas assez de moyens pour payer mes études de journalisme à l’extérieur du Togo.

avatar for Driss BamzilDriss Bamzil

Je suis un jeune Maghrébin passionné de nouvelles technologies.